Disparition programmée de Anthony Boulanger

(8 pages)

La critique va être assez rapide vu qu’il s’agit d’une petite nouvelle à propos d’un garçon invisible solitaire et qui rend tout invisible autour de lui.
Je ne dirais pas que les prémisses sont inintéressantes, il s’agit d’une autre approche par rapport à L’homme invisible de H.G. Wells et on peut s’attendre à des questionnements philosophiques passionnantes, peut-être même un rapprochement entre son état « physique » et son émotion vis à vis des autres et de la vie.
Il s’agit sûrement de mon côté écrivain frustré par une idée aussi mal exploitée puisque l’auteur ne va pas au-delà de son intrigue qu’il rend simpliste: un garçon invisible qui disparaît. Et c’est tout, on aura pas plus que cela, pas plus à part une vague tentative de rendre le garçon sympathique en parlant d’une vie difficile.

Bref, j’étais assez déçue du manque d’originalité étonnant par rapport à un sujet aussi ambitieux.

Publicités

2 réflexions sur “Disparition programmée de Anthony Boulanger

  1. Nathalie 25 février 2015 / 20 h 33 min

    C’est vrai que c’est frustrant un bon thème mal exploité… Mais c’est peut-être difficile de renouveler un thème aussi connu ?

    J'aime

    • cmia11 28 février 2015 / 14 h 05 min

      C’est vrai, j’en attendais peut-être trop!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s