La maison du crime (Missing T3) de Meg Cabot

(Safe House, 287 pages)

Avis

J’avais adoré le premier tome, le ton sarcastique de l’héroïne, l’histoire d’amour improbable et l’intrigue teintée de fantastique, le deuxième tome m’avait déçue et me revoilà des mois plus tard à lire le troisième, beaucoup plus noir cette fois-ci. Il s’agit d’un meurtre qui touche une camarade de classe de Jess et on la sent plus fragile, elle garde sa carapace protectrice mais se trouve confrontée face à une réalité d’homicide qui la dépasse et j’avoue que j’ai apprécié la voir moins obstinée et prête à admettre qu’elle ne peut pas tout contrôler. J’ai accroché toujours autant à son personnage, et l’intrigue, même si la fin est prévisible, reste assez joliment tournée sans solutions tordues.

En bref, un joli roman que j’ai dévoré en un jour.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s