Les sorcières de Shreveport (La Communauté du Sud #4) de Charlaine Harris

Avis

Après avoir quitté Sookie en pleine rupture avec Bill, son ex actuel, on la retrouve plus triste mais non moins enthousiaste à l’idée de ne plus se laisser embrigader par des aventures de vampires ou autres. J’avoue que le principal atout de cette série à mes yeux est l’attitude décomplexée de l’héroïne vis à vis des relations amoureuses et sexuelles en général. Même si Bill était l’homme qu’elle a aimé, elle ne déprime pas pendant longtemps après leur rupture et aussi difficile que cela puisse être, elle arrive assez rapidement à tourner la page.
On retrouve le vampire Eric, chef de la bande et amnésique, qui va rapidement tomber dans le lit de Sookie. Lorsque ce vampire retrouve la mémoire, Sookie doit affronter à nouveau une rupture encore plus douloureuse et s’en sort sans trop de dégâts et pour cela, je la trouve courageuse et admirable. Elle n’a que le don de télépathie, se retrouve dans des situations de combat et de danger plus dures les unes que les autres et garde son courage intact jusqu’au bout sans devenir une superhéroïne.

Sinon, j’ai adoré l’intrigue sur les sorcières malgré la petite déception sur le combat de la fin, adoré voir les loups-garous et les vampires s’unir et adoré le twist de la fin avec le frère retrouvé. De plus, l’intrigue est mouvementée pendant tout le roman et on ne s’ennuie pas une seule seconde.

En conclusion, un bon tome et j’ai encore envie d’aller plus loin dans les livres.

Publicités

Top Ten Tuesday 8

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e éditions sur mon blogue Frogzine.

Le thème de cette semaine est: Les 10 meilleurs trilogies

1/ Hunger Games de Suzanne Collins: le premier nom qui m’est venu à l’esprit et des romans très prenants
2/ La trilogie des mousquetaires de Dumas pour le roman Vingt ans après qui est sublime
3/ A la croisée des mondes de Philip Pullman: une trilogie que j’ai lu au cours de mon enfance et qui m’a marquée
4/ Fondation de Isaac Asimov car les trois premiers romans constituent un chef d’oeuvre de la SF
Si on parle plus généralement des séries (plus que trois tomes):
de nombreuses en bit-lit: (5-6-7) Mercy Thompson, La Communauté du Sud et Chasseuse de la nuit font partie de mes préférés.
8/ Night School est une série très sympathique de jeunesse
9/ Harry Potter: parce que quand même!!
10/ The Hitchhiker’s guide to the galaxy de Douglas Adams: parce que c’est un chef d’oeuvre d’humour de la littérature britannique

C’est lundi que lisez-vous? 27

J’ai eu des semaines assez éprouvantes qui ont précédé et j’ai enfin un peu de calme revenu dans ma vie pour reprendre ce rendez-vous.

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

– Les sorcières de Shreveport de Charlaine Harris: un bon bouquin passionnant que j’ai adoré et qui me donne envie de continuer encore la série
– The 7 secrets of the prolific de Hillary Rettig: un essai très utile, qui donne de bons conseils sur comment surmonter les blocages créatifs et la procrastination en général

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Riker de Larissa Ione: je suis un peu déçue pour l’instant, l’histoire d’amour se développe trop rapidement et de manière peu crédible, l’intrigue en elle-même est un peu tirée par les cheveux, reste le style facile à lire qui rend la lecture confortable

3. Que vais-je lire ensuite?

Je suis fatiguée en ce moment donc sans doute une lecture simple et sans prise de tête.

The 7 secrets of the Prolific de Hillary Rettig

Avis

Ce livre arrive pile au bon moment dans ma vie, au moment où je n’ai pas écrit depuis quelques semaines, où je commence à douter de mes propres qualités d’écriture. Mon copain n’arrête pas de me demander où en sont mes projets et je ne sais pas quoi répondre, parce que j’ai plein d’idées, plein de projets et dès que je me retrouve face à une feuille blanche, je bloque totalement. Depuis quelques semaines donc, j’ai rangé mon espace de travail, je sais exactement quels nouvelles/romans sont en cours et il ne me reste plus qu’à persévérer mais difficile lorsque je suis en période de stage/fin d’étude/remise de rapports et soutenance, lorsque l’écriture me semble une énième tâche de plus à remplir. Tout ça pour dire que j’ai beaucoup apprécié l’effort de l’auteur pour ne pas  culpabiliser ceux qui souffrent d’un blocage dans l’écriture. J’ai aussi apprécié sa liste des raisons pour procrastiner et surtout le fait qu’elle répète plusieurs fois que ces raisons SONT valables et ne constituent pas une excuse, qu’il faut d’abord prendre soin de soi au lieu de se laisser aller à dicter sa propre conduite. Surtout, elle encourage à se considérer avec indulgence et sans se critiquer de façon malsaine.

En résumé, il s’agit d’un bel essai qui redonne envie de se plonger dans l’écriture malgré les rejets et malgré ses propres déficiences. Un petit avertissement toutefois, ses conseils sur l’édition et l’autoédition se ramènent exclusivement au marché américain et il serait peu avisé de ramener ses conseils sur le marché français où deux différences fondamentales sont présentes: l’édition numérique n’est pas autant en vogue qu’aux Etats-Unis et les agents sont superflus dans le processus de l’édition. Il faut donc se documenter et prendre des précautions avant d’appliquer ses conseils sur l’édition.

Shutter Island- Le film

Voici ma critique du roman, que je me rappelle avoir beaucoup apprécié, à la fois pour le ton menaçant, pour le côté claustrophobique et pour le narrateur qu’on suit avec une angoisse de plus en plus prégnante.

Maintenant, place au film sur lequel j’aurais un avis beaucoup plus mitigé. Tout d’abord, le film gâche une grosse partie de la surprise en mettant des flashbacks toutes les quelques minutes qui dévoilent pratiquement l’intrigue de manière beaucoup plus persistante que dans le roman. Mon copain qui regardait le film avec moi et n’avait jamais lu le bouquin a très rapidement deviné la fin de l’intrigue. Le film fait pire que cela, il rend la fin du bouquin moins intéressante en dévoilant à quel point l’intrigue est peu originale. En effet, on se rend compte en regardant le film plus qu’en lisant le roman (où l’immersion avec le narrateur est totale) que pour un cadre d’hôpital psychiatrique, l’auteur se restreint beaucoup trop à son intrigue et n’explore pas assez le cadre.

D’un point de vue subjectif, je me suis ennuyée devant le film, le rythme étant bien trop lent à mon goût, les passages du passé m’ont laissée dubitative et je me suis sentie trop spectatrice. Et pour tout dire, j’ai trouvé que le style du roman qui m’avait captivée, le sentiment de se mettre à la place du narrateur, bref, tous les points forts du roman se trouvent compromis dans cette adaptation de Shutter Island.

En bref, une adaptation décevante compte tenu de mes attentes et un peu longue à se mettre en place.

Stupeurs et tremblements d’Amélie Nothomb

(187 pages)

Avis

Ce roman à la limite autobiographique ressemble beaucoup à un autre roman autobiographique Vipère au poing. On retrouve le même style et la même rage déguisée dans l’écriture derrière ce récit. Et pour être tout à fait honnête, je me suis laissée prendre dans son récit, j’ai très vite sympathisé avec la narratrice et je me suis laissée embarquer dans un récit qui devient de plus en plus abracadabrantesque et avec une narratrice qui prend un orgueil surdimensionné et décide d’affronter dans un combat qui n’existe peut-être que dans sa tête (ou pas?) sa supérieure hiérarchique. Plus généralement, j’ai apprécié le style, la manière dont elle s’acharne à rester dans un emploi qui ne la satisfait clairement pas et dont elle n’a pas besoin financièrement pour des raisons qui s’apparentent presque à de l’aveuglement. Elle se laisse embrigader dans cette lutte sans fin et finalement nous le transcrit plutôt bien. Quant à ses passages généraux sur les japonais(es), je ne sais pas à quel pont cela est vrai mais en tout cas elle fait tout pour ne pas donner envie d’aller au Japon.

Demain est un autre jour de Lori Spielman

(The Life List, 457p)

Avis

Première impression: ce roman se lit vite, il est écrit avec un style et une aisance remarquables et j’ai très vite terminé ce roman. Deuxième impression assez confuse: il est assez superficiel. Pourquoi?

Tout d’abord, j’étais très vite agacée par l’idée qu’elle devait en un an trouver l’homme de sa vie, se marier, avoir un enfant et que cela résoudrait tous ses problèmes. Deuxième souci, beaucoup d’hommes se précipitent pour la séduire, aussi parfaits les uns que les autres et elle n’a que l’embarras du choix après une rupture d’une relation très longue. Non seulement je ne trouve pas cela crédible mais en plus offensant par rapport à ce qui se passe réellement suite à une rupture. Ensuite, l’idée que sa mère manipule sa vie de la tombe pour lui enlever une quelconque sécurité financière et la culpabiliser vis à vis de ses propres choix de vie m’a aussi très vite énervée. Finalement, je ne commencerais même pas à parler de cette histoire d’adoption qui arrive comme un cheveu sur la soupe de la longue liste des événements pas crédibles au cours de ce roman.

En bref, superficiellement agréable à lire mais crispant en profondeur.

ChallengeMystère

C’est lundi que lisez-vous? 26

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

The Tenant of Wildfell Hall de Anne Brönte: à la fois très bien écrit et très frustrant personnellement compte tenu de la condition des femmes à ce moment

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

Les sorcières de Shreveport de Charlaine Harris: très prenant et j’aime beaucoup la tournure que prennent les relations avec Eric, Bill et le personnage principal

3. Que vais-je lire ensuite?

A vrai dire, j’aimerais commencer le livre de fantasy en priorité dans ma PAL mais je me laisserais peut-être tenter par d’autres livres de ma PAL numérique?

Top Ten Tuesday 7

Le Top Ten Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire défini.

Ce rendez-vous a initialement été crée par The Broke and the Bookish et repris en français sur le blog de Iani. Il a été ensuite repris par Froggy.

Le thème de cette semaine est :

Les 10 critères qui font qu’un roman est un coup de cœur
1. Le lire d’une traite ou du moins rester des heures sur le même livre sans vouloir le lâcher
2. Des personnages attachants et charismatiques comme Hercule Poirot, Arsène Lupin et autres grandes figures
3. Des événements marquants, soit parce qu’il s’agit de surprises soit parce qu’ils sont chargés en émotions
4. Des émotions fortes: si j’ai pleuré de rires ou de tristesse au cours d’un roman, j’ai tendance à me rappeler plus facilement du livre
5. De manière plus personnelle, si le livre évoque quelque chose que j’ai vécu ou que je vis, j’aurais plus tendance à en faire un coup de cœur
6. Un roman dont je me rappelle pendant longtemps
7. Un roman que j’ai envie de relire plusieurs fois et qui me provoque des sensations fortes à chaque fois
8. Un livre qui m’apprend une leçon de vie et marque une nouvelle période dans ma vie (je citerais le roman qui a changé ma vie: Le comte de Monte-Cristo de Dumas)
9. Une ambiance plutôt sombre, j’ai tendance à préférer les drames ou comédies au sens général du terme
10. Une histoire que j’ai envie de poursuivre en général par des fanfictions dans ma tête

Shenzhen de Guy Delisle

Avis

Difficile de commenter ce livre, il s’agit d’un récit sur le voyage en Chine de l’auteur et pendant tout ce voyage, l’auteur insiste sur la monotonie de ses journées, sur le fait que que les chambres d’hôtels sont impersonnelles et sur son incompréhension permanente. Je lis assez rapidement les BDs en général et cette bande dessinée ne constitue pas une exception mais j’étais quand même bien frustrée. Je m’attendais à plus de tentatives de sa part de comprendre les coutumes chinoises et à plus de ressentis sur la différence entre les cultures et on passe trop de temps à le voir seul ou à le voir bien désœuvré à expliquer à quel point il s’ennuie. Et dans un sens, son ennui est plutôt bien transcrit puisque j’ai trouvé ce livre assez terne et longuet. Il ne raconte que peu de choses et même si son voyage à lui s’est passé sans événements à raconter, j’ai trouvé le récit pesant.

Bref, une déception et l’impression que l’auteur n’avait pas grand chose à dire.