Les cinq blessures de l’âme de Lise Bourbeau

1221815

Avis

Je vais commencer cette chronique en disant mon avis tranché: ce livre représente tout ce que je déteste dans le domaine du développement personnel. L’auteure prétend qu’il n’y a que cinq blessures « de l’âme » et explique avec beaucoup de certitude que les gens qui sont traumatisés d’une certaine manière développent un physique adapté à leurs blessures.

Je ne comprends d’où elle sort ce chiffre cinq et sa certitude que des maladies comme le cancer ou l’asthme ou autres maladies graves sont déclenchées exclusivement par des traits de caractères me rend l’auteure très peu sympathique. D’autant plus que sans aucune recherche médicale ou biologique dans le domaine, l’auteure assène ses propres vérités sans chercher à les confronter d’un point de vue scientifique et compte tenu des vérités, cela me choque beaucoup.

Il s’agit donc d’un des rares bouquins où ma formation scientifique m’a rendue ce livre désagréable car l’auteure a l’air convaincu de ses propres « recherches » sur le domaine et elle n’essaie même pas de citer d’autres auteurs ou de confronter ses propres découvertes avec l’état de l’art et cela est une attitude résolument anti scientifique. Bref, un bouquin inutile et énervant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s