Dictionnaire philosophique de Voltaire

136122921

Avis

Je vais avoir du mal à commenter ce dictionnaire déjà par le contenu alphabétique et ensuite car j’ai mis plusieurs semaines avant de venir à bout de ce pavé. Voltaire met un point d’honneur dans ce dictionnaire à expliquer son point de vue sur la religion. Sur certains points, je me suis demandée s’il n’avait pas un côté athée puisqu’il essaie de démolir toutes les croyances absurdes de la plupart des religions monothéistes.

La manière dont il structure son écrit m’a rendu ses propos très difficiles d’accès car éparpillés sur de nombreux endroits. Je n’ai pas trouvé son écriture très agréable à lire et cela ne m’a aucunement enrichi dans ma manière de penser.

Je dirais que cette lecture est une perte de temps même si elle est obligatoire pour ma licence de lettres.

Publicités

Bilan mensuel de janvier

Pour ce mois ci:

  • 6 romans de lus
  • 2 partenariats: La variante chilienne de Pierre Raufast (MRL Priceminister), Mala Vida de Marc Fernandez (NetGalley),
  • Pour le blog: 19 articles publiés, 362 vues, 180 visiteurs de 14 pays différents et 77 commentaires

Mes lectures préférés:

25237544

271551831

 

Pour les challenges:

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

 

  1. La noyée était en blanc de Amélie Voyard-Venant
  2. Clin d’oeil de Mel 2.2

5105498_orig

Janvier: Livre de moins de 250 pages La noyée était en blanc de Amélie Voyard-Venant

macaronjpg

Thème S1: Ma petite liste pour 2016
Défi S2: Retrouver son enfant intérieur
Défi S3: Dire qu’on aime
Défi S4: Savoir pardonner

 

 

Un défi ou un écrit S4: Savoir pardonner

s04

  • Voici les citations de Gandhi qui m’ont touchée:

“Croire en quelque chose et ne pas le vivre, c’est malhonnête.”
– Depuis quelques semaines, j’essaie de vivre mes passions et de ramener les choses que j’aime dans ma vie.
“On peut juger de la grandeur d’une nation par la façon dont les animaux y sont traités.”
– Dans ma voie végétarienne, cette citation résonne en moi.

  • Lettre à tous ceux qui m’ont mis en colère:

J’ai toujours eu tendance dans ma vie à garder des rancunes tenaces, à ne jamais oublier les petites contrariétés et à ressasser pendant des heures des situations malsaines.

J’ai réalisé, et il m’a fallu du temps, que la rancune ne servait qu’à me rendre malheureuse, que je me sentais beaucoup mieux à laissant les autres ne pas me tracasser.

Une bonne fois pour toutes, je voudrais pardonner à mes amis qui m’ont laissée tomber lorsque j’étais déprimée, à tous ceux que j’ai perdu de vue, à tous ceux qui ne m’ont jamais donné de nouvelles.

Je voudrais pardonner à ceux que j’ai aimés et pour qui j’ai souffert, ceux qui m’ont hantée pendant des jours et des nuits, ceux qui soit n’ont jamais prêté attention à moi ou l’ont fait pour me trahir par la suite.

Je voudrais pardonner à ma famille pour toutes les fois où elle m’a énervée, toutes les fois où je me suis sentie opprimée, pour toutes les fois où j’ai voulu fuir. Maintenant que je vis de manière autonome, je peux relâcher mes rancœurs.

 

C’est lundi que lisez-vous? 42

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

271551831 Un très joli roman!

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

13612292 Ennuyeux hélas et interminable, je suis à la lettre J.

3. Que vais-je lire ensuite?

cover78608-medium

Un défi ou un écrit #3: Dire qu’on aime

s03

J’ai eu une semaine assez éprouvante au niveau professionnel donc à part les « Je t’aime » que j’ai dit à mon amoureux, je n’ai pas eu beaucoup d’occasion pour cela. J’ai tout de même renoué avec un ancien ami de lycée que je n’avais pas revu depuis cinq ans et j’ai repris contact avec un camarade de prépa avec qui j’avais eu des relations assez orageuses à l’époque.

Tout de même, en l’honneur de celui qui m’a aidée aujourd’hui quand j’étais pas bien, qui m’apprend à faire du vélo et qui m’a accompagné cette semaine dans beaucoup d’occasions, j’ai dédié un poème encore inachevé à mon amoureux:

 » Une inspiration poétique s’est envolée
Lorsque tu es arrivé.
J’étais malheureuse, je me lamentais
La vie m’agressait, j’encaissais.
Tout le monde contre moi déchaîné
je répondais avec une solitude forcenée
Autrefois cette époque où j’écrivais
de la poésie larmoyante qui ensorcelait
les passants, les autres, le monde entier.
Je me sentais fière et déprimée
à ressasser mon désespoir, je croyais que jamais
je ne me sortirais de ce cauchemar éveillé.
Je traversais ce monde opaque, inanimé
l’univers entier me criait de me cacher
Et j’ai survécu, et j’ai trouvé
L’homme parfait, le prince charmant à aimer.
Il est apparu comme un rêve et ne m’a pas quitté.
Ma vie autrefois misérable s’est illuminée
Ma bonne humeur s’est réveillée
ainsi que ma joie, la pauvre si malmenée. »

Voilà pour ma déclaration d’amour que je tenais à adresser.

 

 

La variante chilienne de Pierre Raufast

271551831

Avis

Il s’agit d’une histoire étrange qui commence comme Lolita: un homme âgé amène une petite fille dans une maison. Ils rencontrent un homme étrange, sociopathe par accident qui leur racontent des souvenirs qu’il entasse avec des cailloux.

Étrange histoire et émouvante, elle est écrite avec un style tel que je l’ai lu d’une traite. Les différentes histoires, toutes plus passionnantes les unes que les autres, traitent de sujets difficiles comme l’adultère et la mort. Les trois protagonistes ont tous vécu des histoires invraisemblables. J’ai particulièrement adoré l’histoire de l’érudit, trompé par sa femme qui accomplit le meurtre parfait. J’ai adoré les petits passages racontés par Margaux la jeune fille, qui a été témoin de la mort de sa mère et entre le début où elle se sent coupable de sa mort, on assiste à la fin à une autre version de l’histoire plus nuancée. Quant à celui qui raconte l’histoire, Pascal, ses fiançailles sont tout aussi rocambolesques lorsqu’il tombe amoureux de la fille de l’amante de son père.

Bref, chaque histoire est teintée de tendresse, de nostalgie et d’une pointe de gore, le tout mélangé avec des personnages bien travaillés avec qui on a envie de passer du temps. Cette histoire est un énorme coup de cœur et je remercie chaleureusement les matchs  de la rentrée littéraire de Priceminister pour m’avoir donné l’occasion de lire un si bon roman.

logo_rentreelitteraire

C’est lundi que lisez-vous? 41

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

25237544

Un énorme coup de cœur.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

13612292 Une lecture obligatoire, très ennuyeuse hélas.

3. Que vais-je lire ensuite?

271551831

The definite book for body language de Pease

262731

Avis

J’ai un avis assez positif sur ce livre: pour une asociale comme moi, il permet de prêter plus d’attention aux gestes et au langage corporel des gens autour de soi. Ceci peut obliger à plus s’impliquer dans la vie sociale et mieux comprendre les interactions entre personnes.

Ce livre est très explicatif au niveau images et gestes, il est très compréhensible et même si je ne connais pas la base scientifique, il est tout de même important de s’interroger sur les significations de nos gestes dans la vie sociale. J’ai cherché dans la vie quotidienne à analyser les gestes des autres et c’est très instructif. Pour certains points, il est assez basique comme avoir les bras croisés = être fermé à la question.

Ce livre ne va donc pas apprendre grand chose pour les gens doués socialement et ne va certainement pas rendre une asociale plus extravertie mais il oblige à devenir conscient de nos gestes et des non dits en société.

 

 

Clin d’oeil de Mell 2.2

25237544

Avis

Je pourrais être très brève et ne dire que quelques mots sur ce roman: il s’agit d’un énorme coup de cœur. L’histoire raconte l’amour entre Peter, un homme diagnostiqué comme un légume après un accident de voiture et une jeune femme énergique et prête à tout pour le secouer, Wendy.
C’est pour une fois une histoire d’amour racontée sous un point de vue masculin ce qui apporte une fraîcheur non négligeable. J’étais plusieurs fois au bord des larmes, avec le personnage masculin qui est touché de la force et la persistance de Wendy pour l’aider. Il s’agit d’une histoire très triste avec Wendy qui a vécu beaucoup de tragédies, Peter, le personnage principal handicapé à vie et ensemble, ils ont une relation très touchante, ils commencent par être des ennemis à l’école avant de se rapprocher fortement.
Je mettrais tout de même un bémol sur le passage « Tiens et puis Wendy elle tombe enceinte et en fait non »= pour moi il s’agit d’une grosse facilité scénaristique offensante puisqu’avec les moyens actuels de contraception et la situation des deux partenaires au moment où ça arrive, il est totalement irresponsable de leur part de ne pas réfléchir un minimum avant de faire un enfant.
A part ce passage qui m’a un peu énervée car cela ajoute du drame peu nécessaire à l’histoire et presque forcé, j’ai beaucoup pleuré et beaucoup ressenti d’émotions à l’issue de ce roman. Et un grand bravo à l’auteure avec un style absolument éblouissant.

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

La noyée était en blanc de Amélie Voyard-Venant

22671220

Avis

J’aurais voulu aimer ce petit roman, j’étais partie avec un a priori très positif car j’apprécie beaucoup les romances des éditions Laska. Malheureusement, ce roman ne m’a pas du tout emballée. Tout d’abord il s’agit d’un roman policier et la mixture romance/policier est très peu propice. Agatha Christie elle-même a évité au maximum les histoires de couple hors intrigue principale. Cette novella cherche à toucher à tout: un peu de roman, un peu de policier et au final, on a des personnages très peu définis, une intrigue policière auquel on ne prête aucune attention et une romance trop rapide.
Le couple est formé de manière très peu approfondi avec un pseudo coup de foudre. On ne leur donne pas le temps de se connaître et je ne trouve pas leur relation en elle-même très crédible. De plus, l’auteure mentionne à plusieurs reprises que le Lionel, le policier n’est pas très professionnel en tombant amoureux d’une des potentielles suspectes et si cela est brièvement évoqué dans la novella, le manque de professionnalisme m’a vraiment choqué et m’a semblé très problématique et cela aggrave pour moi le comportement totalement irresponsable du policier et m’empêche de prendre au sérieux son rôle dans l’histoire.

En conclusion, je suis un peu déçue du voyage rapide et peu inspirant.

5105498_orig cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n