Les Vélazquez T1 de Aspi Deth

les2bvelasquez252c2btome2b12b257e2baspi2bdeth

Avis

J’ai commencé à lire en m’attendant à une jolie romance et me voici principalement devant une histoire de mafia. Je vais décortiquer les différents états d’esprit qui me sont parvenus au cours de cette lecture.

Tout d’abord j’ai commencé toute confiante l’histoire. On fait la connaissance de Marie, une jeune femme au caractère bien trempé qui rencontre Ricardo, le Vénézuélien séduisant. Ils se croisent au hasard au moins trois fois au début avant de se parler, ce qui est un peu perturbant quand on se demande si l’homme ne l’a pas suivi. Et lorsqu’ils se parlent, ils n’arrêtent pas de s’engueuler. Je ne suis pas une grande adepte de l’amour vache et j’ai tendance à penser que lorsque Marie insulte et se montre particulièrement méchante envers le pauvre Ricardo, ce dernier doit être vraiment masochiste ou très voyou pour  vouloir sortir avec elle. Cela donne l’impression très agaçante que son consentement à elle n’est finalement pas très important puisque lorsqu’elle le repousse, elle veut en réalité être avec lui.

Marie travaille dans un magasin dont elle se fait virer au début du premier tome. Lorsqu’elle se fait agresser en raison de sa relation avec Ricardo et qu’elle soupçonne que la sœur de Ricardo est de mèche avec les agresseurs, au lieu d’appeler la police, sa première réaction est d’accepter l’offre de Ricardo de se mettre entièrement sous la dépendance de la famille de Ricardo. Alors qu’elle est avec Ricardo en couple depuis peu de temps, qu’une violence commise contre elle se doit d’être reporté à la police et qu’elle se jette dans la gueule du loup en toute impunité. On oublie totalement le fait qu’elle devait cherchait un travail ce qui en plus la rend financièrement dépendante d’un homme qu’elle connaît à peine. Et cela m’a franchement déplu.

Par la suite, les intrigues de mafia se multiplient avec des viols, de la violence, des mariages forcés et j’avoue que j’ai décroché sur cette partie puisque je voulais de la romance à la base. Je ne m’attarderais donc pas sur ce côté bien développé avec des personnages sympathiques mais trop nombreux pour que j’arrive rapidement à identifier chacun facilement.

En conclusion, je venais pour de la romance avec des éléments de mafia et j’ai eu de la mafia avec des éléments romantiques. Je suis par conséquent peu convaincue par la romance et pas intéressée par l’aspect mafia.

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

Point hebdomadaire 3

Cette semaine, je n’ai pratiquement écrit qu’une seule soirée et un nombre de mots très réduit.

La semaine prochaine, c’est le début du Camp Nanowrimo, dont vous pouvez voir ma fiche sur ce lien. Il s’agit donc pour le mois d’avril de se fixer un objectif de mots, allant de 10 000 mots minimum et un maximum aussi haut que voulu par le participant. Le but est donc d’établir une régularité, d’écrire tous les jours et de se motiver dans des cabines.

Le concept de cabine est spécifique au Camp Nanowrimo, en avril et en juillet. Il s’agit de regrouper au plus 12 personnes dans des chats pour pouvoir se motiver réciproquement en observant le compte de mots de chacun augmenter au fil du mois.

Je m’inscris donc pour cette session avec un roman inachevé qui comporte déjà 13k mots et le but est d’arriver à 50 000 mots à la fin de ce mois. Puisque le but à la base du Camp Nanowrimo est de commencer un roman au début du mois, je ferais partie cette fois-ci des NanoRebels comme on les appelle, c’est à dire ceux qui ne respectent pas à la règle ce principe. Mais j’espère bien finir ce roman que je traîne depuis début novembre dernier et pouvoir enfin soit continuer un autre roman inachevé ou éditer un roman déjà terminé.

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 28% (13 131 mots) +635 mots

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?

Un défi ou un écrit S12: Prendre un cours

s12

Qu’est-ce que j’aimerais apprendre ? La question est vague, je suis le genre de personnes qui aiment tout savoir, tout apprendre et se plonger dans de nombreux domaines.

Voici donc ma liste par sections:

  • Langues: italien, iranien, allemand et russe (par ordre de priorité pour le moment)
  • Dessiner
  • Quelques langages de programmation: C++, Java, Pascal par exemple (la proximité avec un informaticien est contagieuse…)
  • Chimie: j’ai arrêté mon cursus de chimie après la deuxième année d’enseignement supérieur mais j’adorerais reprendre et en savoir plus

Et pour les cours que j’ai pris cette semaine, j’ai suivi les cours sur Guillaume IX, le premier troubadour de l’histoire qu’on a retenu (sur Future Learn). J’ai notamment appris beaucoup de choses sur l’histoire du Moyen Age et sur le fait qu’au XIIe siècle, les divorces étaient plus courants et les femmes avaient plus de pouvoirs que je ne le pensais. J’ai apprécié de savoir que pendant le siècle, les troubadours chantaient des chansons sur la reconnaissance des désirs sexuels et amoureux des hommes et des femmes.

Et pour le deuxième cours, j’ai suivi un cours de la Sorbonne (EdX) sur la carrière de Molière où on apprend à quel point la censure de Tartuffe a orienté la majorité de sa carrière par la suite. De plus, j’ai appris que le roi avait adoré la première version de Tartuffe et les religieux avaient imposé cette censure malgré l’approbation du roi.

 

 

89 mois de Caroline Michel

41xn7776cvl-_sx195_

Avis

Je tiens à remercier les éditions Préludes et NetGalley de m’avoir permis de découvrir cette perle de la littérature contemporaine. Il s’agit d’un roman totalement décomplexé sur l’envie d’avoir un bébé et le sentiment d’oppression de l’horloge biologique chez une femme.

Jeanne est célibataire depuis plus d’un an et elle décide, à partir de ses 33 ans, de faire un enfant à elle toute seule, de l’élever toute seule. Ces péripéties vont l’amener en Espagne pour être inséminé artificiellement, et elle va coucher avec de nombreux hommes dans ce but, tout en leur faisant croire qu’elle prend la pilule.

L’écriture fait plaisir à lire, elle est jolie, joyeuse et dynamique. L’héroïne est d’un entrain qui se communique facilement et on ressent à travers elle les difficultés de devenir enceinte, ses différentes tentatives ratées et son obsessions. Son ex fait partie du cercle d’amis commun et je peux comprendre à quel point cela a dû être difficile pour elle de continuer à le voir se remettre avec une autre et faire un enfant.

Et ses amies sont irrésistibles, avec Alice la rigide qui doit tout contrôler, Elizabeth celle qui bosse avec elle, on sent une complicité indéniable. J’ai aussi trouvé incroyable la manière avec laquelle elle arrive facilement à séduire des hommes et à se trouver des partenaires sexuels réguliers, même s’il ne s’agit pas forcément de partenaires sur le long terme pour elle.

La fin est jolie et même si elle m’apparaît comme presque trop facile comme conclusion, j’ai beaucoup aimé le côté doux et amer, la fin presque parfaite où tous les nœuds de l’intrigue se dénouent.

Rouge, pair et manque 1 de Ena Fitzbel

278447932

Avis

Il s’agit d’une lecture très courte. Je vais résumer brièvement pour faire comprendre le sentiment que j’ai eu devant cette lecture. Il s’agit d’un patron qui décide d’abuser sexuellement une de ses employés fiancée et part dans un voyage forcé pour atteindre cet objectif, quitte à la menacer de licenciement.

J’admets que le texte est particulièrement bien écrit, j’admets que les personnages sont bien campés mais le patron me dégoûte tellement sur le plan moral que je refuse de cautionner ce petit récit. Je pense que je m’arrêterais là.

En conclusion, il s’agit à la fois d’abus de pouvoir et de harcèlement sexuel, répréhensible par la loi et je refuse de voir dans cette histoire une quelconque romance.

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

En censurant un roman d’amour iranien de Shahriar Mandanipour

11290329

Avis

L’idée de ce roman était très jolie et audacieuse: il s’agit de superposer l’histoire de l’auteur à l’histoire romantique que développe ce même auteur dans le livre. L’auteur explique tout en montrant avec cette histoire romantique les difficultés de publier une histoire d’amour dans un pays où les hommes et les femmes ne peuvent converser librement dans la rue et qui censure toute phrase un peu « osée ».

J’étais évidemment heureuse de lire des détails sur l’Iran et sur la vie en Iran, principal raison pour laquelle j’avais acheté ce roman à l’époque. Je ne nie pas que l’auteur abonde en petites anecdotes très intéressantes. Cependant, l’auteur tombe dans un piège difficile à contourner. Il écrit à propos d’un auteur qui écrit une histoire d’amour et cette histoire est modifiée au fur et à mesure de l’autocensure que l’auteur s’applique lui-même pour espérer publier en Iran. Sauf que si cette idée astucieuse m’a séduite au début, l’histoire romantique n’avance que très peu au fil des coupures.

Les personnages ne sont pas assez développés et ne sont que des figurines destinées à être utilisées pour exprimer d’autres idées. Et au bout d’une centaine de pages, cette histoire romantique devient vite lassante.

De même, l’idée d’un censeur qui accompagne l’auteur dans l’aventure était très intéressante et j’ai adoré le lien avec Dostoïevski, surtout en tant que fervente admiratrice de Crime et châtiment. Mais l’idée s’use très rapidement et le personnage de censeur, loin d’être développé d’une quelconque manière, devient une sorte de comique ridicule.

J’aurais aimé adorer ce roman mais dans l’ensemble, il s’agit de très bonnes idées gâchées par une exécution répétitive, peut-être un texte trop long qui ennuie la plupart du temps.

5105498_orig

Tag Liebster award

Pour la première fois, mon blog a été tagué par ce blog et avec beaucoup de retard, j’ai décidé de répondre à toutes les questions qu’on peut se poser sur moi.

– Ecrire 11 faits sur soi
1/ Mon rêve depuis toute petite est d’être écrivain et de gagner le prix Nobel.
2/ Je pratique le karaté et le ping pong depuis toute petite.
3/ Je suis actuellement en thèse de physique.
4/ Je vis en région parisienne.
5/ Je suis terrifiée par les insectes, les piqures, et les méduses.
6/ J’ai déjà possédé 600 livres dans la chambre de mes parents.
7/ J’ai voulu devenir comédienne et même chanteuse à une époque.
8/ Je mesure 1m50.
9/ Je n’ai pas pris de vraies vacances depuis plus d’un an et j’ai hâte de prendre mes prochaines vacances.
10/ J’ai vécu à l’étranger pendant 6 mois: en Suisse, à Lausanne dans le cadre d’un semestre académique.
11/ J’adore apprendre des langues, j’en suis à cinq dans mon répertoire et encore beaucoup plus dans mes rêves.
– Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée
– Quel est ton personnage masculin préféré, toute fiction confondue ?
Arsène Lupin, c’est l’homme de mes rêves depuis toujours.
– Quelle série regardes-tu en ce moment ? Psychopass avec mon copain, et sinon The Big Bang theory et 2 Broke Girls
– D’après toi, que faut-il faire pour toucher plus de public ? C’est une bonne question, pour moi il s’agit d’écrire bien et sur des sujets qui résonnent au moment voulu.
– Quel type de roman préfères-tu ? Je suis assez diversifiée dans les romans que je lis mais j’aime bien lire des romances.
– Quel est ton dernier coup de coeur ? Mala Vida de Marc Fernandez, un joli roman historique sur l’Espagne, très intéressant surtout pour les gens comme moi, allergiques à l’histoire.
– Quel pays aimerais-tu visiter ? La Russie, sans aucune hésitation, il s’agit de ma destination de rêve.
– Quels sont tes loisirs en dehors de la lecture ? Ecrire, faire du sport, jouer du théâtre quand c’est possible, apprendre des langues, apprendre en général.
– Quand as-tu créé ton blog ? Cela fait un peu plus d’un an je crois.
– Quel auteur aimerais-tu rencontrer ? Malheureusement, les auteurs que j’aimerais rencontrer sont tous morts: Sartre, Agatha Christie, Dostoïevski, Maurice Leblanc.
– Quel livre aimerais-tu voir adapté au cinéma ? Tous les romans de Stefan Zweig mais certains le sont je crois.
– Que vas-tu faire après avoir publié cet article ? Je vais sortir de chez moi pour un dîner en famille.
– Taguer 11 blogs ayant moins de 200 abonnés et poser à leurs auteurs 11 questions
Mes 11 questions
1/ Quels sont les articles que tu préfères écrire?
2/ Quelle est la chose dont tu es le plus fier dans ta vie?
3/ Quel est le livre que tu préfères toujours avoir près de toi?
4/ Quels sont les chansons que tu écoutes en cas de déprime?
5/ Quels sont tes rêves d’enfance que tu aimerais réaliser?
6/ Quelle est ta profession actuelle ?
7/ Qu’est-ce que tu aimes le plus faire dans ton temps libre?
8/ Quels sont les personnes que tu voudrais remercier en ce moment?
9/ Est-ce que tu as déjà écrit des nouvelles / romans/poèmes et de quoi est-ce que ça parlait?
10/ Est-ce que tes proches lisent ton blog et/ou sont au courant de son existence?
11/ Quel est ton plat préféré?
Les 11 blogs que je tague:

Point hebdomadaire 2

Je n’ai pas beaucoup avancé dans mon projet principal à savoir la vengeance du poulpe. Je compte sur le Camp Nanowrimo que je présenterais dans les prochaines semaines pour booster ce projet qui est en place depuis novembre 2015 et sur lequel je n’avance pas aussi vite que je le voudrais.

J’ajoute cependant une illustration cette semaine:

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 26% (13 131 mots) +1603 mots

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?