Bilan sur le mois de juillet et les deux dernières semaines

J’ai brusquement disparu pendant les deux dernières semaines pour des raisons indépendantes de ma volonté: je n’avais plus internet dans l’hôtel où j’ai résidé en Grèce pendant ces deux semaines et je n’ai donc pas pu alimenter ce blog.

Entre temps, j’ai pu dévorer trois romans dont je donnerais un avis succinct ici même puisque je repars dans deux jours pour une autre destination de vacances ! Dans laquelle je ne pourrais pas non plus alimenter régulièrement ce blog.

images.duckduckgo.com

Je m’attendais à une lecture légère, facile et rapide à lire et pleine de bons sentiments. Pourtant, même si je l’ai effectivement lu rapidement ce bouquin, il est rempli de défauts impardonnables. Il s’agit de Rachel qui poursuit une relation avec le fiancé de sa meilleure amie Darcy tandis qu’elle prépare avec Darcy leur mariage.

Plusieurs défauts: le rythme est très lent, l’auteure continue artificiellement la relation ambigüe entre Rachel et le fiancé de Darcy avec l’héroïne qui se lance tête baissée dans la relation et refuse de la questionner avant très longtemps dans le roman. L’auteure a rendu le personnage de Darcy désagréable mais cela n’excuse pas les fautes de Rachel contrairement à ce qu’elle peut penser. La fin est trop rapide et pas justifiable.

Bref, un roman avec une intrigue trop superficielle et qui traîne en longueur.

18486181 ATTENTION SPOILERS SUR LA FIN

Il s’agit d’une intrigue policière bien menée et très sympathique qui m’a déçue pour plusieurs raisons. J’avais entendu parler tellement de bien de ce roman et de sa fin spectaculaire que je me suis retrouvée très frustrée.

Voici mes deux principaux griefs à ce roman. Le premier est bien évidemment le coupable de l’histoire. C’est le suspect évident, celui que tout le monde et surtout l’inspecteur principal veut dénoncer. Eh bien, contrairement à mes espérances de lectrice de polars, cela se révèle être à la fin le coupable et c’est bien dommage, malgré toutes les justifications de l’auteur!

Le deuxième grief concerne l’inspecteur. C’est un homme qui se laisse emporter par la passion amoureuse au détriment de sa vie professionnelle jusqu’à commettre des fautes graves et j’avoue que quand je l’ai soupçonné de double jeu, j’aurais préféré avoir raison. Il flirte ouvertement avec un suspect de l’intrigue. Il va jusqu’à s’enfuir de la ville après avoir s’être fait menacé par le véritable coupable puisque, bien évidemment, menacer un inspecteur de mort n’est pas du tout un crime punissable par la loi… Il finit donc en lâche par tout abandonner et j’ai trouvé cela à la fois pas crédible et haïssable pour le personnage.

516p98fe2bal-_sx343_bo1204203200_

Je ne vais pas beaucoup m’attarder sur cette version romancée de la mythologie grecque. J’adore la mythologie grecque et j’en ai profité du séjour en Grèce pour lire un livre sur l’Iliade. Globalement, le livre est un peu brouillon, il est assez facile de s’embrouiller sur les nombreux héros de la guerre. Il s’agit d’un rappel agréable sur une partie de l’histoire que j’avais déjà lu avec Homère. Cet essai est sympathique et donne un bon aperçu mais essaie de trop faire.

Publicités

Retour à Killibegs de Sorj Chalandon

12398221

(334 pages)

Avis

Je m’attendais avec le résumé de 4ème de couverture à un roman du même type que James Bond, à de l’espionnage de haut vol idéalisé. Après avoir commencé le roman, j’ai vite réalisé mon erreur, ce roman est très dur à lire car les péripéties sont réalistes. Il ne s’agit pas de l’histoire d’un traître à sa patrie mais d’un homme convaincu par ses idées et qui se retrouvent à faire des erreurs.

J’ai appris beaucoup de choses sur l’IRA, le parti de l’Irlande et sur les conflits entre l’Angleterre et l’Irlande. Le conflit est décrit de manière presque neutre, sans que le narrateur ne cherche à amadouer ou convaincre le lecteur sur la véracité de ses convictions. J’ai rapidement sympathisé avec le narrateur, et j’ai adoré la manière dont les deux époques coïncident, celle après l’annonce de la trahison et celle qui amène à cette trahison. Finalement, le héros de cette histoire, Tyrone, se fait tout simplement piégé par les forces britanniques pour se retourner contre les siens en raison d’une erreur stupide. J’ai trouvé Tyrone très digne, à la fois dans sa trahison et dans l’annonce de sa trahison par les Britanniques, il reste lui-même et ne cherche pas à fuir la mort ou le face à face avec ses anciens compagnons.

En bref, un très beau récit, très instructif.

Colocataires de Danielle Steel

15757824

(312 pages)

Avis

J’ai commencé ce livre en pensant que c’était une romance et en cherchant le couple d’amoureux. Contrairement à ce que la couverture bien rouge laisse présumer, le roman commence par une séparation et Francesca qui loue à des étrangers la maison qu’elle partageait avec son compagnon. Le style de Danielle Steel, comme toujours, est agréable et simple. Le livre se lit de manière fluide mais les situations restent très clichés. On a la colocataire qui aime les rencontres en ligne et comme par hasard, elle se retrouve dans des relations abusives. A part Eileeen qui finit mal, les autres colocataires vont tous se retrouver heureux et en couple à la fin du roman.

J’avais l’impression que les personnages n’étaient pas assez creusés, il s’agit surtout d’un roman qui se lit vite et s’oublie assez vite. J’ai apprécié le livre mais sans plus. La partie avec la femme de Chris est un peu répétitive, j’ai trouve le livre trop superficiel en général.

Une nihiliste de Sophie Kovalevskaïa

26066580

(176 pages)

Avis

J’avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ce petit roman et les événements qui suivent dans le roman m’ont surprise. Le roman est bien écrit, il se lit rapidement mais je n’ai pas réussi à sympathiser avec le personnage principal. Pourtant, il s’agit d’une jeune femme idéaliste, pleine de bonnes volontés et qui a envie de changer le monde.

La relation entre cette femme et le voisin est passionnante, et même si le côté religieux de Vera me gênait un peu, j’adorais lire les passages entre les deux « amoureux ». Par la suite, lorsque Vera arrive à St Pétersbourg, Vera a commencé à m’agacer en devenant méprisante envers les autres. Je n’étais franchement pas convaincue par le retournement final qui donne l’impression que Vera se jette sur le premier venu pour essayer de se convaincre à elle-même qu’elle a une quelconque utilité sur cette terre.

Bref, la lecture est plaisante mais je m’attendais à plus de profondeur psychologique et j’ai eu du mal à m’identifier avec la protagoniste.

 

C’est lundi que lisez-vous? 61

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

15757824 12398221

Ce fut une semaine chargée en politique avec un roman sur l’IRA émotionnellement difficile. Le livre de Danielle Steel au contraire était facile à lire même si bourré de clichés.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

25371234 122458

3. Que vais-je lire ensuite?

18486181

 

Un défi ou un écrit 27: Ma liste de jolis films

s27

Pour inaugurer cette liste, je dois avant tout citer les films de mon enfance, ceux que j’ai revu une dizaine de fois et qui ont marqué ma vie:

  • Retour vers le futur
  • Indiana Jones
  • Grease
  • West Side Story

J’ai écouté le CD de West Side Story à chaque concours, à chaque compétition et à tous les moments importants de ma vie.

Quelques jolis films :

  • Lawrence d’Arabie
  • Cinema Paradiso
  • Casablanca
  • Le bon la brute et le truand

Voici donc tous ceux qui me viennent en tête lorsque je pense à mes films préférés de tout temps.

Bilan mensuel de juin

Pour ce mois-ci:

  • 10 articles publiés, 66 visiteurs et 139 visites
  • 7 livres lus
  • 2 partenariats avec les éditions Laska: L’Homme de la Sierrra et Julia de Pauline Libersart

Mon coup de cœur du mois:

215021

Ce mois-ci a été pauvre en lectures captivantes et Georges Perec gagne le coup de cœur de ce mois avec un roman qui m’a surpris dans tous les bons sens du terme.

Progression dans mes défis de lecture:

Challenge jeunesse (jusqu’à septembre 2016)

9e: Accords imparfaits de Rose Darcy

Un défi ou un écrit

macaronjpg

Défi S26: Moments de soin

 

Point hebdomadaire 12

Cette semaine a été remplie de rebondissements dans le domaine de l’écriture. Tout d’abord, c’est le début du Camp Nanowrimo. Je ne suis pas très motivée ce mois-ci car je pars deux semaines en vacances et que les semaines d’avant vont être très mouvementées pour compenser mais j’aimerais me focaliser sur l’écriture de nouvelles.

  • Mes petits lapins rouges que j’ai envoyé aux éditions Jacques Flamant pour l’appel à textes sur la folie a été sélectionné pour une publication le 10 septembre! J’en parlerais plus en détail dès que j’en sais plus.
  • J’ai soumis deux textes : Une excursion dans le métro (Fantastique) pour l’appel à textes de Gandahar sur le thème Diable, c’est l’Enfer et Un soir à la bibliothèque (Horreur) pour l’appel à textes Moisson d’épouvante organisé par Dreampress

Beaucoup de corrections et je me suis enfin décidée à envoyer à nouveau des nouvelles pour avoir au moins une dizaine de textes en soumission au cours de l’année 2016, et avec une publication en cours  cette semaine, je suis heureuse!