Une nihiliste de Sophie Kovalevskaïa

26066580

(176 pages)

Avis

J’avoue que je ne savais pas à quoi m’attendre en commençant ce petit roman et les événements qui suivent dans le roman m’ont surprise. Le roman est bien écrit, il se lit rapidement mais je n’ai pas réussi à sympathiser avec le personnage principal. Pourtant, il s’agit d’une jeune femme idéaliste, pleine de bonnes volontés et qui a envie de changer le monde.

La relation entre cette femme et le voisin est passionnante, et même si le côté religieux de Vera me gênait un peu, j’adorais lire les passages entre les deux « amoureux ». Par la suite, lorsque Vera arrive à St Pétersbourg, Vera a commencé à m’agacer en devenant méprisante envers les autres. Je n’étais franchement pas convaincue par le retournement final qui donne l’impression que Vera se jette sur le premier venu pour essayer de se convaincre à elle-même qu’elle a une quelconque utilité sur cette terre.

Bref, la lecture est plaisante mais je m’attendais à plus de profondeur psychologique et j’ai eu du mal à m’identifier avec la protagoniste.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s