Azami de Aki Shimazaki

23607898

Avis

Voici un petit livre qui me rend perplexe. J’ai apprécié le style très sobre et entraînant ainsi que la manière dont l’auteure construit ses personnages. J’ai détesté tout le poids du machisme ambiant. Le personnage principal, Mitsuo, travaille dans une entreprise et a une famille dont une femme avec qui il n’a plus aucune relation sexuelle. Il se sent DONC obligé d’avoir voir des prostituées ailleurs (déjà cela me répugnait et ne me donnait pas envie d’apprécier ce personnage). De plus, il va entreprendre une liaison adultère avec une femme qu’il a aimée autrefois. Cette femme est devenue mère célibataire et vit d’un travail de serveuse et de prostituée, car évidemment, quelle autre boulot pourrait effectuer une mère seule? Finalement, sa femme qui apprend la liaison décide de rompre mais change d’avis en cours de route car Mitsuo se rend compte de ses erreurs. Entre temps, sa femme n’a pas cessé de s’occuper de ses enfants tout en faisant fructifier une entreprise et on se demande même si Mitsuo se rend compte qu’il a des enfants. En tout cas, on n’entend peu parler de l’éducation que lui-même devrait donner à ses enfants.

Bref, je n’ai pas aimé le protagoniste ni l’image que j’avais de la société japonaise et des pressions exercées sur les femmes pour s’occuper des enfants et pour être dépendante financièrement. Je suis complètement passée à côté de ce roman, trop occupée à ruminer sur les injustices sociales vis-à-vis des femmes.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s