C’est lundi que lisez-vous? 81

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

20530714 29912358

Un petit roman sympathique mais sans plus et une relecture de pièce de théâtre, que j’ai trouvé aussi ennuyeuse que la première fois. Une semaine un peu terne dans l’ensemble.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

1420825

3. Que vais-je lire ensuite?

651216

 

Publicités

3 kifs par jour de Florence Servan-Schreiber

19199608

Voilà un bouquin bien sympathique à lire! J’avoue qu’il s’agit de l’un des rares livres qui m’a donné de nouvelles habitudes de vie. Tous les soirs à présent, au moins dans ma tête, je me rappelle des bons moments de la journée et j’arrive en général à en trouver plus que trois. Je ne dirais pas que cela a révolutionné ma vie à cause de ça, mais cela a eu un impact par la suite sur ma vie quotidienne.

L’idée est simple, il faut toujours se rappeler du positif et tendre vers le bonheur et je pense que ce livre réussit son but de mettre de bonne humeur, et d’ajouter des rituels simples à suivre et à maintenir dans la vie de tous les jours.

C’est lundi que lisez-vous? 80

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

19199608 Ce livre met de bonne humeur!

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

1420825

3. Que vais-je lire ensuite?

651216

Vampires, démons et métamorphes

cover

Les cinq nouvelles sont d’une qualité égale et toutes agréables à lire. Plus précisément:

Vacances à haut risque: Une femme se retrouve seule dans la nuit, la voiture en panne, à accepter l’aide d’un jeune homme séduisant. Il s’agit d’une redite astucieuse et amusante du petit chaperon rouge.

En Enfer avec toi J’ai adoré cette nouvelle, et surtout les questionnements éthiques sur le fait de ranimer quelqu’un ou non contre son gré. Cette nouvelle offre une perspective rafraichissante sur le droit de vivre et de mourir de manière intelligente et au travers d’une histoire d’amour sympathique.

Parce que je t’attendais J’avoue que j’ai trouvé cette nouvelle un peu en-dessous des autres. La violence des sentiments dès le début, lorsque Jérémie se permet de se jeter Myriam est assez désagréable et même si je suis un bon public pour les histoires d’amour à retardement, j’étais gênée par ce côté passif de Myriam.

Par ton regard Cette nouvelle est très chargée en intrigues et autant j’ai adoré le contexte dans lequel se passe l’intrigue, autant je pense que cela mériterait d’être développé dans un roman pour approfondir ce début de mythologie.

Tentative d’Incubation d’Antechrist Pour être tout à fait honnête, cette nouvelle est ma préférée de toute l’anthologie. Elle est drôle, intelligente, et l’idée d’une mythologie biblique devant un monde transformé par l’émancipation des femmes (le droit au plaisir sexuel, la contraception etc…) est une idée de génie qui laisse un sourire rêveur pendant tout le récit.

Je tiens bien évidemment à remercier les éditions Laska pour ce service presse d’une qualité impressionnante.

 

C’est lundi que lisez-vous? 79

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

cover Un recueil de nouvelles très agréables à lire!

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

19199608

3. Que vais-je lire ensuite?

1420825

Chroniques expresses 9

Le compagnon secret de Conrad

51qm-5gbgrl-_sx346_bo1204203200_

Une petite nouvelle très sympathique sur un nouveau capitaine de bateau, peu accoutumé à cette tâche, qui doit cacher l’arrivée d’un intrus à bord. Elle se lit vite, et j’attendais presque un coup de théâtre à la fin mais loin de satisfaire à cette exigence, la nouvelle suit son cours et surprend que très peu.

Point de lendemain/ La petite maison de Vivant Denon

6772833

Les deux nouvelles sont d’inspiration libertines et les deux montrent la défaite d’un individu devant l’attrait du plaisir et du charme. J’ai moins apprécié la première puisqu’on nous montre un ingénu, quelqu’un qui se fait prendre au charme d’une femme alors qu’il est engagé à une autre et la succession des événements est si rapide que j’avoue avoir eu du mal à tout suivre. Quant à la deuxième nouvelle, les descriptions des plaisirs que Mélite doit affronter sont si bien exprimées qu’en tant que lectrice, j’avais l’impression de vivre ses doutes et de céder à la tentation plus vite qu’elle. Bref, des lectures rapides et plaisantes mais rien d’extraordinaire.

Cycle Auschwitz et autres atrocités (3)

13540636 435223 837718

Cet article va discuter de trois pièces de théâtre sur la Révolution Française et surtout le régime de terreur qui a suivi par la suite. Bien sûr, il ne s’agit pas de génocide organisé mais cependant, il s’agit d’une période sombre de l’histoire française qui a été à l’origine de nombreuses morts arbitraires et sanglantes.

Les trois pièces de théâtre abordent chacune ce thème de manière très différente.

La pièce de Peter Weiss, Marat-Sade, se focalisent surtout autour du personnage de Marat. Il s’agit d’une mise en abyme puisque les détenus d’un asile, dans lequel se trouve Sade, vont jouer une pièce sur la mort de Marat ce qui va amener à de longues discussions et réflexions politiques. La pièce est complexe, il n’est pas toujours simple de comprendre dans quelle position se trouve chaque personnage et on ressent plutôt l’engagement politique du dramaturge qui cherche à affirmer sa position à travers des personnages politiques connus. Bref, beaucoup de politique dans une pièce confuse et qui m’a laissé perplexe.

La Mort de Danton, de Büchner, est la seule pièce qui va retracer l’histoire et les derniers moments de Danton face à Robespierre. Chacun a une position différente sur la Révolution et ce qu’il faut faire par la suite. J’ai beaucoup aimé les points de vue de chacun, la manière dont un système peut s’écrouler sur lui-même est bien montrée et on a une sorte de suspense (même pour un français) sur comment chaque personnage historique va chercher à garder sa dignité dans ce désastre.

En ce qui concerne la pièce d’Anouilh, Pauvre Bitos, seule pièce française dans ce lot à traiter de ce sujet, j’ai trouvé que la Révolution Française n’était finalement qu’un prétexte pour assommer le pauvre Bitos. Bitos étant une sorte de souffre-douleur pour un groupe de personnes, ces personnes vont lui faire jouer une comédie de Révolution française et il n’est pas évident de comprendre quel est le but final de cette comédie. Je n’ai pas apprécié cette pièce puisque je ne comprenais pas les enjeux du drame et ce que chaque personnage voulait.

Bilan mensuel de janvier

Au niveau blog:

  • 3 articles publiés
  • 95 vues dont 54 visiteurs
  • 8 livres lus dont 3 pièces de théâtres, 2 nouvelles et 3 témoignages

Au niveau lecture:

Mon gros coup de cœur sera, avec des témoignages bouleversants et un récit qui m’a donné envie d’en savoir plus sur la situation: Dans le nu de la vie de Jean Hatzfeld.

763269

Au niveau écriture:

  • La destructrice de couples (Fantasy mythologique): 21 300 mots avec +3258 mots écrits ce mois-ci
  • Refus des Artistes Fous sur l’Appel à Textes Espace-Temps avec la nouvelle En voyage pour l’immortalité! Il ne reste plus qu’à se remettre au travail et à la renvoyer, les appels à textes sur le sujet du temps sont nombreux en ce moment…

C’est lundi que lisez-vous? 78

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

687985

Ce livre témoignage est à la fois prenant, émotionnellement rude, d’une puissance poétique incroyable et difficile à lire.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

cover Un SP des éditions Laska.

3. Que vais-je lire ensuite?

651216

 

Cycle Auschwitz et autres atrocités (2)

763269 13497873

Après le génocide juif, j’ai lu deux livres de témoignages sur le génocide du Rwanda par le même auteur journaliste qui est allé là-bas. Avant de lire ces bouquins, je n’étais que très peu au courant de ce génocide, et c’était à peine si je savais où se trouvait le Rwanda sur la carte. Je me demandais si la distance géographique avec le Rwanda me rendrait les événements décrits plus difficiles à comprendre en terme géopolitique et culturelle.

Au contraire, le premier livre de la trilogie est une succession de témoignages de Tutsis qui ont réchappé par miracle aux Hutus, responsables du génocide du Rwanda en 1994. Même si les barrières culturelles existent, on est face à des humains blessés, face à des gens qui ont perdu toute leur famille et qui racontent leur souffrance et c’est un témoignage universel. J’avais les larmes aux yeux devant toutes ses personnes qui acceptaient de révéler leur calvaire devant un monde indifférent et des puissances européennes qui, non seulement avait fermé les yeux mais avait aussi encouragé ce massacre. Comment peut-on survivre indemne à une telle expérience? L’auteur cherche souvent à comparer ce génocide au génocide juif mais je pense que même s’il n’est pas comparable, on a dans ces témoignage un récit qui ne cherche pas à se poétiser ou à rendre les choses supportables contrairement à ceux de Primo Lévi. Les survivants veulent juste pour la plupart rester tranquilles, et ceux qui acceptent de témoigner le font avec beaucoup de sincérité et une simplicité admirable.

Le deuxième livre fait parler les Hutus, ceux qui ont participé aux massacres contre les Tutsis et ont profité des massacres pour voler aux Hutus. Je comprends la perplexité du journaliste devant ce massacre commis par des voisins contre des amis et son insistance pour essayer de comprendre malgré tout comment la nature humaine peut accomplir ces atrocités. Cependant, au-delà du fait que les meurtriers semblent ne regretter aucun de leurs actes et les justifient par des ordres venus d’au-dessus, l’auteur met en parallèle les témoignages des victimes avec ceux des coupables ce qui met mal à l’aise et place ce tome en contradiction avec les propos du premier livre. Je m’attendais à du repentir, à des hommes déboussolés qui se détestent pour ce qu’ils ont été obligés de faire et en réalité, on découvre des hommes à la fois normaux et monstrueux. Ces hommes ne regrettent rien sauf le fait de n’avoir pas pu terminer le massacre et cela pose une sacrée question philosophique: comment peut-on devenir un meurtrier sanguinaire en si peu de temps? Est-ce que n’importe qui peut le devenir? Et cela donne des frissons dans le dos!