Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de Pirsig

57921

Avis

Ce livre comporte deux aventures: la partie aventure en motocyclette et la partie aventure philosophique avec le narrateur qui se met à discuter de la manière dont il faut définir la Qualité en passant par le philosophe grec Phèdre.

J’avoue qu’au niveau philosophique, je n’ai pas tout à fait compris à quel point l’auteur affabulait sur l’histoire du Phèdre, philosophe grec, et à quel point il avait réellement étudié son sujet. Ce livre se rapproche d’une certaine manière du Monde de Sophie et reprend une problématique classique: comment rapprocher le côté abscons de la philosophie à des problèmes réels.

J’ai trouvé la partie aventure en motocyclette plutôt rébarbative, on a l’impression qu’il s’agit d’une excuse pour discuter philosophie et si le narrateur essaie de relier les deux parties au début, la fin montre bien que seule la partie philosophique compte réellement. Quant à la partie sur la Qualité, je ne suis pas la meilleure personne pour critiquer de la philosophie mais je dois avouer que le côté historique de Phèdre m’a un peu gêné. En effet, on ne sait pas à quel point l’auteur invente et j’ai eu du mal à accepter le fait qu’il utilise les propos d’un philosophe grec en les ramenant à sa sauce, surtout que je ne connais pas bien l’histoire de Phèdre.

Bref, un roman philosophique qui ne s’assume pas mais pourra plaire à ceux qui veulent philosopher sans se prendre la tête.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s