C’est lundi que lisez-vous? 91

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

41tqfodnltl-_sy346_ cover cover cover CouvAnimae3petite cover

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

1810143

3. Que vais-je lire ensuite?

35166635

 

 

Publicités

Animae tome 2 à 4 de Roxane Dambre

cover CouvAnimae3petite

Avis des tomes 2 et 3

Je vais vous avouer la seule raison pour laquelle je fais une revue groupée sur les trois derniers tomes, c’est tout simplement parce que je les ai dévorés d’un bout à l’autre sans pause. Ma lecture du premier tome remontait à loin et j’avais un vague sourire amusé de l’histoire. Pourtant, je me suis très vite replongée dans l’intrigue et j’ai adoré comme précédemment le charme de Lou et les intrigues rocambolesques. J’ai aussi particulièrement adoré la manière dont les histoires des Chalcrocs sont mêlées avec les histoires humaines.

Dès le deuxième tome, l’intrigue commence fort à la fort au niveau terroriste humain et au niveau Chalcroc et les rebondissements s’enchaînent de telle sorte que j’ai rapidement fini ce tome. Les agents sont de plus en plus en difficulté avec des morts et des blessés dans leur camp ce qui montre bien qu’ils ne sont pas invincibles. De plus, avec la trahison d’un collègue qui manque dévoiler la vraie personnalité de Lou, le lecteur est plongé dans un univers léger mais qui arrive en peu de temps à devenir angoissant. Tout peut arriver, rien n’est sûr. Le protagoniste monte en puissance et en maturité ce qui est sympathique pour le lecteur qui voit l’évolution du personnage. Et évidemment, la voir se mettre aux fourneaux est absolument délicieux à lire.

En ce qui concerne le troisième tome, j’ai adoré cette histoire de lumières dans le ciel qui donne la peur de l’eau. C’est une affaire non seulement prise au sérieux mais absolument incroyable et la résolution de cette affaire m’a rendue totalement folle dingue de ce livre. Bref, une aventure délirante comme on les aime. En ce qui concerne les Chalcrocs, la piste se précise, et devient de plus en plus terrifiante. Pour une fois, j’ai tout de même préféré les affaires humaines aux Daïerwolfs.

cover

Avis sur le tome 4

Mon enthousiasme s’est un peu essoufflée sur le dernier tome dont les intrigues sont de plus en plus éclatées et de plus en plus difficiles à suivre. Les personnages se multiplient, les pistes se multiplient et j’ai pris plus de temps à lire ce dernier tome même si la fin est bien sûr émouvante et prévisible. J’ai tout de même adoré lorsque Camille, le personnage réputé le plus peureux, se lance dans la gueule du loup en se faisant passer pour un asiatique. Bref, je me rappelle bien avec beaucoup de sympathie de toute la partie sur le kidnapping des petits.

 

Aliénor, l’origine de toutes les haines de Aurélien Grall

Avis

cover

Je ressors avec un avis mitigé de ce livre, entre le début prenant et la fin qui part dans tous les sens.

Tout d’abord, au début, on commence par suivre le destin de trois filles dans un internat un peu particulier. Même si au début, les filles semblent interchangeables, elles prennent rapidement une personnalité propre à chacun et les aventures sont telles que dans la violence de l’intrigue, j’avais envie d’en savoir plus sur les mystères autour de l’internat. Bref, pour la première partie de l’histoire, j’étais bien engagée dans l’univers que je trouvais passionnant.

En ce qui concerne la deuxième partie lorsque les filles sont engagées dans l’action, j’étais moins convaincue car je trouvais que l’intrigue partait un peu dans tous les sens et je me détachais progressivement de ces filles. Bref, je trouvais que les fils d’intrigue étaient plus difficiles à suivre et plus violents.

Finalement, j’ai apprécié l’univers de l’internat, j’ai également apprécié l’intrigue mais j’ai trouvé moins convainquant le chaos de la fin. Je remercie donc l’auteur pour ce sympathique livre ainsi que la plateforme Simplement Pro.

Auto-édition, en avant! de Aude Réco

cover

Avis

Depuis quelques temps, l’idée me trotte à l’esprit de commencer à auto-éditer certaines de mes nouvelles pour tester mon public et professionnaliser ma carrière d’écriture. Ce livre tombait à pic dans cette démarche.

J’avoue que ce qui me faisait le plus peur dans cette démarche d’auto-édition, c’est avant tout la partie fiscale et surtout comment déclarer ses revenus. La partie fiscale de ce livre est assez minimale mais le plus important à savoir est qu’on peut tout mettre dans la case BNC.

Sinon, pour le reste, ce guide est très complet dans le sens où il effleure beaucoup de domaines très différents et montre bien que l’auto-édition n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Tous les aspects sont évoqués: la correction, l’illustration, la promotion et la vente. Cela permet d’avoir un aperçu très large assez rapidement pour avoir une idée de l’ampleur de l’entreprise et des difficultés potentielles.

Je regrette juste que ce guide se contente d’évoquer et de mentionner les différents aspects sans aller réellement dans les détails. Il s’agit d’un premier aperçu surtout.

En bref, un guide complet et évocateur sur l’auto-édition pour ceux qui veulent se lancer sans connaître tous les tenants et aboutissements.

 

L’un ou l’autre de Ludivine Lanoy

41tqfodnltl-_sy346_

Avis

Il s’agit d’une histoire assez dure qui traite de harcèlement moral et physique sur un collégien, Baptiste qui perd tout à cause d’un déménagement. La nouvelle aboutit de manière assez sombre sur une fin noire mais compréhensible par rapport au reste de l’histoire. Le style est fluide, cela se lit bien même si le personnage principal mériterait à être plus développé.

La nouvelle est très courte et intense, sans suspense particulier mais avec un enchaînement implacable qui fait froid dans le dos et qui amène à une violence de plus en plus importante.

Bref, une nouvelle froide et implacable, un personnage qui mériterait un traitement plus développé, un style qui donne envie de lire la suite et une fin émotionnellement terrible.

Je remercie bien sûr les éditions Bookless et la plateforme Simplement Pro pour ce service presse.