C’est lundi que lisez-vous? 94

J’envoie cet article alors que je suis déjà en vacances à la plage depuis quelques jours. Je reviens dans deux semaines et je ne posterais plus entre temps.

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

cover 004504941 tout-est-serieux-mais-rien-n-est-grave

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

11802211

3. Que vais-je lire ensuite?

cover

Tout est sérieux mais rien n’est grave de Coco Brac de la Perrière

tout-est-serieux-mais-rien-n-est-grave

Avis

Ce livre est un guide express pour gérer tout type de situation. Il s’agit presque d’une sorte de dictionnaire où on pioche ces maux pour trouver des remèdes. J’ai particulièrement apprécié la petite touche d’originalité avec l’idée de mettre des « adresses » partout. Pour chaque souci, l’auteur met le lien vers une personne réelle, une méthode ou un site et même si la plupart des liens pointent vers des ateliers en région parisienne (ce qui peut déranger certaines personnes), j’ai bien aimé l’initiative.

Ce n’est pas un livre à relire mais à relire, avec quelques conseils sympas à appliquer en fonction des situations. L’auteur met beaucoup en avant le MBSR (Mindful based stress reduction) et donne envie d’en savoir plus.

Sinon, j’ai trouvé quelques aspects très clichés et limite offensants sur la partie familiale dans le fait que l’auteur considère le père comme systématiquement absent puisque seule la mère peut susciter des angoisses et du stress et globalement, le fait de choisir beaucoup des situations très précises fait que ces dernières sont moins développées. Ceci est particulièrement frustrant d’autant plus si une personne se reconnait dans une situation.

Bref, la tentative est originale, les adresses sont bien pensées et les conseils assez sympathiques malgré quelques clichés évitables. Je remercie donc NetGalley de m’avoir procuré ce livre.

Variations amoureuses de Selen Itoka

cover

Avis

Il s’agit d’un recueil de nouvelles qui explore le thème de la sexualité et du désir sous tous ses aspects. Je ne m’attendais pas à plonger aussi facilement dans ce recueil d’une beauté enivrante. Le style est délicieux, les nouvelles se lisent avec plaisir et se finissent trop rapidement et on sent l’art de la chute maitrisé avec perfection. Notamment, j’aime beaucoup ce portrait de femmes entreprenantes, avec un désir insatiable et une conviction sans faille.

Je vais commenter les nouvelles qui m’ont le plus enthousiasmée : La première nouvelle (10 jours et 20 centimes) place le contexte de manière immédiat avec une femme qui décide de coucher avec les hommes après 10 jours. Ce qui aurait pu se révéler une attente ennuyeuse devient une frustration délicieuse dans laquelle le désir monte. Quant à La panne, j’ai adoré la fin avec une pointe de machiavélisme et une histoire dans laquelle toute femme peut se retrouver. La question  inattendue ramène à une relation sexuelle, assumée et voulue jusque bout, dont chaque détail est touchant. Pour La vie d’une nuit, j’ai adoré la manière dont l’auteur montre que le sexe peut servir de communication au-delà des langues, comme la musique. Il s’agit d’un langage universel entre l’espère humaine. Le fantasme du docteur est exploité avec une splendeur impressionnante dans Le rêve et la réalité. Ma nouvelle préférée est celle sur la panne je pense, avec une belle chute et une belle description de la sexualité féminine.

J’émettrais juste un bémol. Le désir homosexuel est pratiquement toujours relié à un couple hétérosexuel existant avec de l’infidélité ce que j’ai trouvé très dommage surtout en considérant à quel point c’était bien écrit par ailleurs.

Bref, je ne m’attendais pas à tomber amoureuse de ce recueil de nouvelles et je remercie chaleureusement Selen Itoka de m’avoir envoyé ce livre.  C’est un véritable coup de cœur.

Cher Yémen… je m’en vais de Jeff M.

004504941

Avis

Je dois avouer tout d’abord mon ignorance, hélas. Je ne connaissais strictement rien du Yémen et je n’avais pas réellement suivi le peu d’actualités qu’on peut avoir en France sur ce pays. Bref, je suis arrivée dans ce livre les yeux vierges, sans rien savoir.

Ce livre est une autobiographie et raconte les années du narrateur passées au Yémen. Le narrateur explique de manière très précise et à sa manière les différents régimes politiques et les conflits politiques qui se sont succédés. On entre émerveillé et terrifié dans un pays dont les bouleversements nombreux se sont produits durant les dernières années. Il s’agit de l’histoire récente et cela m’a vraiment donné envie d’en savoir plus sur ce pays inconnu et de découvrir plus en profondeur la culture d’un pays autant martyrisé.

Ce livre donne envie de connaître le ressenti des yéménites sur la situation et même d’aider les gens là-bas dont on ne sait strictement rien en France. Malheureusement, les photos passent moins bien sur ma liseuse (noir et blanc en plus) mais en les regardant sur écran, c’est magnifique.

Bref, un livre qui donne envie de voyager et de connaître une autre culture.

Kissmee de Alice Inacio

cover

Avis

Il s’agit d’une histoire avec trois points de vue sur trois personnages qui cachent une histoire compliquée. Tous les trois, le père, le fils et l’écrivaine, ont du mal à s’ouvrir au sentiment amoureux. Leur rapprochement va leur permettre de se pardonner et de dévoiler leurs émotions.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, j’ai adoré ce roman. Il traite à la fois de découverte de l’homosexualité et de famille recomposée avec une fraîcheur, une douceur et une tendresse réconfortante. J’étais heureuse et étonnée de voir une romance avec une femme de quarante ans, c’est tellement rare de voir cette tranche d’âge représentée dans la plupart des romances que je lis et ça fait plaisir. D’autant plus que la protagoniste, femme écrivaine au caractère bien trempé, a passé l’âge de rêver au mariage et aux enfants et sa fragilité émotionnelle devant son extérieur dur.

J’ai adoré tous les personnages et je mettrais deux bémols. Ce livre mériterait de posséder beaucoup plus de pages. J’étais encore en manque que j’en suis sortie et j’aurais voulu qu’il finisse moins vite. Un autre bémol moins agréable consiste dans les quelques fautes d’orthographe que j’ai pu trouver.

Bref, j’ai jamais autant pleuré devant un livre depuis très longtemps et rien que pour cette raison, il s’agit d’un énorme coup de cœur.
Je remercie chaleureusement Simplement Pro de m’avoir permis de découvrir un si beau roman.

Bilan de mai-juin

Ces deux derniers mois ont été mouvementés dans ma vie personnelle alors je vais les regrouper pour en faire un bilan ensemble.

Au niveau blog:

  • 15 articles
  • 193 vues dont 95 visiteurs
  • 11 livres lus

Au niveau lecture:

cover

On peut dire que cette saga représente les meilleurs livres que j’ai lus puisque j’ai dévoré les trois livres (tome 2 à 4) en une semaine sans aucune pause. Il y a de la romance, un univers bien décrit, un personnage féminin bien sympathique et beaucoup d’humour. A lire sans hésiter!

Au niveau écriture:

Peu d’avancées:

  • Rédaction d’une nouvelle: Une aventure inconsidérée (contemporain, 352 mots) dans le cadre du concours d’écriture des Cœurs de lyonne, la nouvelle n’a pas gagné mais va a priori prochainement être publiée dans un recueil

Prologue à Mon cousin l’avait prédit de Léonard Aigoin

cover

Avis

Il s’agit d’un recueil de nouvelles principalement fondées sur les rêves et en se focalisant sur le côté absurde, étonnant et répétitif du monde des songes. J’ai eu du mal à trouver un lien entre les différentes nouvelles à part justement cette ambiance onirique très particulière.

Dans la première nouvelle, un petit garçon voit son père mourir à plusieurs reprises devant ses yeux. Si le début est très prenant, je me suis lassée assez rapidement de cette histoire qui se répète et dont on ne comprend pas bien l’issue. Il faut accepter avec ces histoires de se laisser guider par l’auteur sans vouloir tout comprendre. La fin plutôt abrupte n’aide pas à relativiser les longues suites de drames qu’on découvre et si j’ai trouvé l’idée astucieuse intellectuellement, cela m’a tout de même déçue.

Dans la deuxième nouvelle, justement appelée le poulet, le récit part dans un délire tel qu’il faut ou le suivre ou être perdu. Pour être honnête, je me suis sentie assez perdue et je n’ai pas tout compris à ce récit dont on sent un humour et une ironie qui sont restés hermétique pour moi.

La troisième nouvelle, au contraire, ressemble à un récit polar, une course poursuite dans laquelle je me suis plongée avec délice. On reste rivé au protagoniste pour savoir qui le poursuit, comment il va réussir à s’échapper et cette incertitude avec une ambiance presque réaliste mais teintée d’étrange permet de se laisser emporter par l’intrigue. Cette fois-ci, la fin reste très satisfaisante et d’une beauté incroyable.

La quatrième nouvelle, le croque-mitaine, la relation amoureuse du début commence à une vitesse très et même trop rapide, surtout compte tenu du début assez chaotique. Pourtant, on retrouve assez vite une des grandes qualités de l’auteur qui est de passer rapidement dans une ambiance fantastique et étrange sans transition ce qui rend le caractère étrange absolument jouissif. De plus, cette nouvelle offre une jolie morale sympathique.

La nouvelle suivante commence avec beaucoup d’humour puisqu’il s’agit d’une course poursuite avec un agresseur déguisé en lapin. La nouvelle arrive en rendre des événements drôles de manière la plus sérieuse possible pour maximiser leur impact. Cette nouvelle capitalise de plus en plus sur les éléments précédents. Même si les personnages sont pour certains désagréables, on commence à sentir une trame de fond qui se dégage et à comprendre les éléments de ce recueil. De plus, la star complètement folle garde tout de même un charme inimitable.

Les dernières nouvelles 6 et 7 sont les plus satisfaisantes puisque tous les éléments se mettent à prendre enfin du sens, comme si tout ce qu’on savait depuis le temps se rassemblait dans une histoire cohérente et c’est vraiment gratifiant.

Quant à la dernière nouvelle, on sent que l’auteur a définitivement amélioré son écriture et il nous offre une nouvelle horrifique absolument splendide que tout parent devrait lire…

Bref, si le début est chaotique et difficile à apprécier, les éléments s’assemblent petit à petit pour arriver à un recueil absolument génial. Je remercie donc l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce service presse. Voici le lien pour vous le procurer!