Indépanda 7

cover

J’avais adoré la dernière revue Indépanda 6 et je me suis empressée d’accepter lorsque cette revue m’a proposé leur septième numéro en avant première. N’hésitez pas, vous découvrirez des auteurs indépendants et c’est gratuit ! Je vais commencer par les commentaires un par un :

Le champ d’orties : cette nouvelle fait ressortir trop de mauvais souvenirs et de pensées douloureuses pour que je puisse l’apprécier et la commenter sereinement. Je m’excuse à l’autrice. C’est bien écrit mais trop chargé en émotions pour moi.

Niveau 4: J’ai adoré la mise en place de ce nouveau monde où le harcèlement sexuel est sévèrement réprimé et j’ai trouvé que c’était une idée absolument géniale. L’exécution est magnifique et même si je trouve la fin un peu légère, le reste est parfait. Pourquoi ne pas adopter ce système à toute la France au moins ?

Neurocop: Le rythme est un peu brouillon. J’ai bien aimé la fin même si je ne l’ai pas trouvé particulièrement convaincante au niveau crédibilité. Bref, l’univers méritait d’être beaucoup plus exploité.

Fatum: Cette nouvelle est pleine d’émotions et magistrale. J’ai adoré et j’ai complètement adhéré. C’est beau du début jusqu’à la fin. Un de mes coups de cœur.

Indécision: C’est une nouvelle drôle et amusante, qu’on lit avec le sourire aux lèvres. Pauvre Alexandre, comme je le comprends!

Le hors-la-loi et la Mort: j’ai bien aimé le rythme de la nouvelle et la caractérisation des personnages, même si les événements sont trop violents à mon goût. Belle image de la Mort en tout cas et jolie retournement de situation.

Premières neiges au jardin du Luxembourg: ce texte est juste magnifique et il constitue mon deuxième coup de cœur de ce recueil, il est tout en émotions.

Mondorama: L’idée est bonne mais j’ai moins aimé l’exécution qui traîne trop en longueur.

Le passager: Mon troisième coup de cœur de ce recueil et une histoire d’amour mélancolique qui laisse songeuse. J’ai vibré avec le protagoniste durant toute la durée de la nouvelle.

A ton image: Cela aurait pu être mieux, j’ai trouvé le rythme très brouillon et confus même si j’aimais bien l’idée de donner le rôle principal aux robots. Dommage.

Je remercie bien sûr la revue et la plateforme Simplement Pro pour ce sympathique recueil avec trois coups de coeur bien mérités et une qualité assez indéniable.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s