La moustache d’Emmanuel Carrère

Voici un roman presque à la hauteur du chef d’œuvre Le Nez de Gogol. Le pitch semble totalement ridicule, il s’agit d’un homme qui décide un beau jour de se raser la moustache et s’étonne quand sa femme ne le remarque pas et même pense l’avoir vu sans moustache depuis toujours. On entre dans la vie tranquille et bourgeoise d’un monsieur chaque qui il ne se passe jamais rien et rapidement, le récit tombe dans du fantastique et met le lecteur au défi de comprendre cette histoire.

Entre l’humour et le malaise glacial, l’histoire hésite et instille une atmosphère troublante tout au long du récit et la force de l’auteur est de ne jamais offrir au lecteur une explication valide. On est réduit à contempler l’histoire sans vraiment comprendre ce qui s’est passé.

Bref, un coup de cœur inattendu sur une histoire somme toute banale.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s