Checkmate T2 de Sana Taylor

cover

J’avais déjà lu et dévoré le tome 1 de la duologie que je recommande chaudement et que j’ai chroniqué ici sur ce site. J’ai donc accepté avec plaisir de lire le deuxième tome et le charme a repris à nouveau. L’autrice a un talent assez incroyable pour faire vivre des personnages et pour nous faire ressentir tout un tas de sentiments. Je crois que j’ai apprécié et vibré avec la majorité des personnages points de vue et l’intrigue a continué de manière assez magistrale. Le couple principal traverse toujours autant de hauts et de bas et je trouve le roman assez juste et précis émotionnellement.

J’ai pratiquement sacrifié une journée entière pour finir entièrement ce roman tellement j’étais captivée par l’histoire, par le style, par les personnages et par le suspense qui se dégageait. Je n’ai qu’un seul regret, de n’avoir qu’une simple duologie et je serais ravie de découvrir la suite des œuvres de cette autrice.

Je n’ai pas grand chose à dire à part que je ne vois aucun point négatif, il s’agit d’un coup de cœur qui suit le tome 1 que j’avais absolument adoré. Peut-être un bémol sur le rival qu’ils doivent affronter qui est légèrement trop caricatural mais sinon, tout le reste est finement travaillé à la perfection.

Bref, un coup de cœur prévisible après le tome 1 magistral. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce roman adolescent qui m’a passionnée du début jusqu’à la fin.

 

La fille qui danse de Lisa Soto

cover

Il s’agit d’une romance entre Asa, une femme désœuvrée, qui cherche à trouver une famille et un pays où vivre et Marec, un amoureux de la montagne.

J’ai beaucoup aimé cette romance pour une raison principale, l’autrice ne cherche pas à rajouter des rivaux/rivales inutiles ni du drame inintéressant. C’est la première fois que je lis un roman dans laquelle l’histoire d’amour se développe et se fructifie au fur et à mesure du roman. L’autrice a vraiment réussi à développer ses deux personnages principaux et leur vie de telle sorte à montrer l’impact de leur relation amoureuse sans les y réduire. De plus, la relation est affaiblie par les difficultés émotionnelles de chacun mais sans jamais remettre en question tout à la moindre difficulté. Bref, c’est une belle réussite à ce niveau-là.

Au niveau du style, il faut savoir que l’autrice a un style très particulier et je me suis demandée si j’allais pas avoir un peu de mal à supporter les longues phrases moralisantes. Cependant, je dirais que la sincérité de l’autrice l’a emporté et j’ai finalement succombé au charme du livre même à ce niveau-là.

Le roman est profondément dépaysant, l’autrice n’hésite pas à montrer le voyage et une invitation à découvrir différentes cultures. Même si cela m’a frustrée en période de confinement actuelle, je me suis rappelée à quel point voyager peut être salutaire.

Je mettrais juste un petit bémol sur la fin du roman que j’ai trouvé un peu agaçant notamment avec la petite dispute du couple qui était résolue de manière trop artificielle selon moi. Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler mais j’étais déçue sur cet aspect.

Bref, une romance toute en bienveillance avec deux personnages qui se découvrent et qui s’apprécient malgré les difficultés de chacun et des personnages secondaires bien maîtrisés, une réussite sur beaucoup de plans. Je remercie la plateforme Simplement Pro et les éditions Noir d’Absinthe pour ce roman.

Outsphere T2 de Guy-Roger Duvert

cover

J’avais bien apprécié le premier tome qui abordait de nombreuses questions de civilisation humaine de manière intelligente et j’ai tout de suite accepté de chroniquer le tome 2 pour poursuivre cette aventure.

J’ai bien aimé la manière dont l’auteur poursuit sa narration avec les Atlantes qui découvrent leur pouvoir et se l’approprient. C’est la partie que j’ai le plus apprécié car cela permet de montrer comment ces personnages évoluent et s’individualisent à leur manière. J’étais un peu déçue qu’on n’explore pas autant la planète mais l’auteur semble beaucoup apprécier de confronter les civilisations avec la guerre et la force et il n’y a aucun doute sur le fait qu’il excelle là dessus. Les batailles s’enchaînent, même un peu trop à mon goût et le lecteur n’a jamais vraiment le temps de se reposer tant la situation reste toujours à peine gérable pour les protagonistes.

L’auteur nous montre également la société humaine qui s’auto-organise à sa manière sur des nouvelles villes en dehors de la présence militaire et j’ai trouvé intelligent la critique subtile qui reste sous-jacente. J’aurais aimé avoir plus d’informations sur les Ashkaniens et les Reptiliens, les autres civilisations dans la nouvelle planète mais on commence à en avoir un peu et c’est appréciable. La fin est juste magnifique, elle clôt toute l’intrigue tout en donnant parfaitement envie de poursuivre la nouvelle intrigue.

Bref, un tome 2 rempli d’actions avec des questionnements philosophiques et un propos intelligent sous-jacent, j’adhère totalement. Je remercie la plateforme Simplement Pro et l’auteur pour ce roman.

 

Forestelle T3 de Aline Maurice

cover

J’avais adoré les deux premiers tomes et je trépignais de lire le troisième. Si on peut résumer ce tome, on va dire qu’il n’est pas de tout repos. J’ai mis un peu de temps au début à retrouver la mémoire de tous les personnages et des différents événements mais cela revient assez vite et le début est assez violent et spectaculaire. On retrouve avec grand plaisir le monde magique de Forestelle avec les nombreuses batailles qui font rage.

L’autrice réussit à la fois à finir avec brio chaque intrigue qu’elle avait commencée de manière splendide et à nous apprendre beaucoup sur l’histoire de Forestelle. Tous les personnages grandissent à leur manière et j’avoue que mes deux personnages préférés qui vont se révéler dans ce tome sont Coline et Maur Régnier pour qui, contre toute attente, je garde une certaine affection.

J’ose pas trop spoiler mais ce roman est magnifique, prenant et j’étais engluée dedans du début jusqu’à la fin avec cette bataille qui n’en finit jamais et qui n’épargne aucun personnage du début à la fin.

Bref, une fin parfaite à une trilogie qui m’a permis de voyager dans des contrées imaginaires fascinantes, je recommande absolument. Je remercie la plateforme Simplement Pro et les éditions Au loup pour m’avoir permis de chroniquer ce magnifique roman.

Le choix d’une vie de Lola T.

cover

C’est l’histoire d’une femme ordinaire qui va vivre une histoire d’amour bouleversante et surnaturelle avec Nathaniel, une créature de l’ombre.

J’ai beaucoup aimé l’idée que le surnaturel se découvre au fur et à mesure et l’autrice introduit cet aspect à la perfection. Elle commence doucement et lorsque les choses s’accélèrent, le monde imaginaire est magnifiquement dévoilé.

Au niveau des personnages, on reste dans de la romance bit lit assez classique avec un héros dangereux et surprotecteur et une héroïne faible et fragile qui va subir de nombreuses parties de l’histoire. Je suis assez mitigée là dessus. Pour être honnête, l’autrice a une belle plume qui m’a plongée dans son roman et les personnages sont construits avec beaucoup de sensibilité et d’intelligence donc j’ai dévoré ce roman à grande vitesse. Cependant, le choix du énième héros jaloux qui aimerait que sa copine reste à la maison et ne fasse rien et le choix de l’héroïne qui accepte les conditions malgré les difficultés initiales sont acceptables certes mais j’avoue avoir envie de lire autre chose en ce moment dans la littérature bit lit. Les autres personnages sont intéressants et notamment la relation frère/sœur entre Victor et Nelly que j’ai trouvé assez chouette.

Bref, une jolie romance classique, une plume à découvrir absolument et une histoire un peu clichée mais avec un monde plutôt bien construit derrière. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service presse.

Chroniques expresses 41

2304793

J’ai commencé à lire ce livre sans aucun a priori, curieuse de la découverte et à mesure que j’ai lu, ce livre m’a mis mal à l’aise. L’autrice prétend décrire avec beaucoup de romantisme le sort des aborigènes australiens avec qui elle aurait passé du temps dans le désert. Entre le mysticisme évident, les injonctions à la nature pas hyper subtiles et le côté très manichéen, ce livre m’a un peu ennuyée. De plus, en recherchant des informations, j’ai pu apprendre que l’autrice non seulement invente tout un tas d’histoires sur les aborigènes (qui se sont plaints) et mais elle le fait dans un but ouvertement commercial sans même s’informer sur les véritables coutumes des aborigènes, il s’agit donc d’une appropriation culturelle complètement mensongère. Je ne saurais donc que vous conseiller de ne pas le lire même si entre tout cela, il y a quelques messages intéressants.

couv59386099

Ce livre brasse pas mal de clichés offensants à mon sens et je ne le trouve absolument pas intéressant. Je vais spoiler en partie l’intrigue donc n’hésitez pas à quitter cette petite chronique avant de poursuivre.

***SPOILER On a un des clichés qui me répugnent le plus:  Le personnage masculin dans le train qui apprécie la protagoniste car c’est la seule femme qui lui tient tête, je trouve ce cliché à la fois hyper sexiste et stupide. La protagoniste tombe enceinte alors qu’elle couche une unique fois sans protection, c’est classique aussi mais toujours aussi fatigant quand cela se produit à chaque fois. Le roman prétend présenter une histoire romantique et érotique. Pour la partie érotique, j’étais extrêmement déçue car ce livre abonde en sentimentalisme et en sentiments en général et on a le strict minimum au niveau érotique. De plus, pour le côté purement romantique, on parle d’un homme qui prend une maîtresse dans son temps libre et qui se sert d’elle uniquement pour coucher donc niveau romantisme, on a vu mieux tout de même. Le personnage féminin a zéro fierté, elle se soumet totalement aux bonnes volontés de son amant qui reste méprisable du début jusqu’à la fin et le tout présenté avec du pseudo-romantisme, bref, je n’ai absolument pas été convaincue par ce drame. SPOILER***

couv55310976

Il s’agit d’un roman décevant, avec une intrigue un peu embrouillée et un rythme plutôt ennuyeux. L’intrigue sur Cari Mora est à peu près la seule chose intéressante notamment au niveau des informations sur comment les enfants soldats sont traités mais l’histoire part dans le gore assez facilement sans trop de justification et avec des scènes bâclées. Bref, relisez Le silence des agneaux mais cela ne sert à rien de perdre du temps avec ce livre.

Un katana pour Mabh de Nadège Margaud

cover

Ce livre est le premier tome d’une saga qui raconte l’alliance entre les peuples des samouraïs et les peuples celtiques. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice décrit les deux populations guerrières qui s’affrontent et qui se respectent d’une certaine manière. Dans ce livre, nous avons principalement le point de vue de Mabh et du peuple celtique dont les coutumes sont largement explorées alors que Tokihiro est un simple guerrier qui ne comprend pas toutes les manigances de son peuple.

Leur histoire d’amour est assez magnifiquement décrite puisqu’on a deux guerriers ennemis qui vont se découvrir et se connaître sans que leur union ne desserve aucun des deux au niveau de l’intrigue et j’aime beaucoup les rares histoires dans lesquelles l’amour est un puissant moteur pour guider les personnages et non un sentiment qui va leur poser problème dans leur vie. L’autrice arrive à nous plonger dans des cultures et des manières de penser différentes avec beaucoup de sensibilité et de doigté et j’étais assez impressionnée par cet aspect du roman. J’ai également eu un coup de cœur pour Mabh qui, malgré ses talents guerriers inestimables, préfère envers et contre tout chercher un arrangement pacifique. Le roman se lit rapidement et il est écrit avec un style assez entraînant. J’ai bien aimé la touche de magie qui, sans être omniprésente, donne une saveur particulière au livre.

Bref, une belle découverte dans le domaine de la fantasy, je remercie les éditions MxM Bookmark pour ce roman ainsi que la plateforme NetGalley.

 

 

Mojunsha T1 de Sara Pintado

46005428._sx318_

J’ai procrastiné ce roman pour deux raisons. Premièrement, il s’agit d’un roman de fantasy. Deuxièmement, il est assez gros. J’avais peur de me perdre dans les personnages et dans le monde coloré qui est décrit. Pour vous rassurer, il s’agit d’un roman que j’ai particulièrement apprécié.

Les personnages sont certes nombreux mais bien caractérisés et ils ont tous quelque chose à apporter dans cette histoire. Je ne me suis jamais perdue là dedans et pourtant, je n’ai pas l’habitude des grandes fresques de fantasy. L’écriture est clairement magnifique et permet de se plonger dans un monde rempli de créatures étonnantes, de magie et d’intrigues politiques.

On arrive à un aspect important du livre : les intrigues politiques. J’ai détesté Le Trône de Fer et j’ai arrêté la série du sorceleur car je ne supporte pas les intrigues politiques en général. Croyez-le ou non, j’ai adoré chaque aspect de la partie politique qui est avant tout une série d’événements inéluctables. Les personnages ne sont ni profondément méchants ni profondément bons au début mais ils vont se retrouver amenés à prendre des décisions difficiles dans un contexte de guerre et j’ai adoré la manière dont l’autrice nous mène par le bras. Pour une fois, les deux « clans » principaux en guerre sont tellement bien décrits et expliqués qu’il n’y a ni gagnant ni perdant et on peut vraiment apprécier la beauté et la tragédie du cercle vicieux du pouvoir.

Bref, ce livre a réussi l’exploit de me réconcilier à la fois avec la fantasy « médiéval » et avec les intrigues politiques. Le monde est magnifique, le style de l’autrice est assez poétique. Je ne dirais pas que j’ai hâte de lire le tome 2 car il s’agit d’une lecture qui se savoure et pour laquelle on prend son temps mais je suis heureuse de l’avoir lu. J’ai hâte de découvrir les prochains romans de l’autrice.

Helden T2 de Mélodie Smacs

cover Helden 2

J’avais adoré le tome 1 dont vous pouvez lire la critique ici et je me réjouissais de lire le second tome. Pour ne pas vous laisser languir, j’ai tout simplement adoré et je pense même que ce tome surpasse le premier.

Il s’agit toujours d’une démone de la gourmandise qui travaille avec ses supérieurs hiérarchiques et ses collègues pour comprendre une enquête policière, dans ce contexte pour quelle raison son protégé n’arrête pas d’être pris pour cible.

L’héroïne garde son caractère et continue de tempêter et protester contre chaque ordre tout en prenant des risques assez insensés. Elle reste fidèle à ce qu’on avait vu dans le premier tome et cela fait du bien de la retrouver. J’ai particulièrement apprécié ce tome car il donne quelques réponses sur les mystères qui restaient du tome 1 tout en gardant certaines zones d’ombres et permet d’équilibrer de manière assez subtile la gestion d’informations. Je ne me suis pas du tout sentie frustrée malgré la fin ouverte. De plus, l’histoire en tant que telle est très divertissante et on se demande ce qu’a bien pu faire ce pauvre humain Raphaël pour être poursuivi par tant de gens. Et les réponses à cette question permettent d’en savoir plus sur le monde de l’autrice.

Finalement, le ton reste léger, j’ai rapidement (trop rapidement?) lu ce tome et je n’ai qu’une hâte: commencer le suivant en espérant que l’attente ne soit pas trop longue.

En bref, un roman de fantaisie urbaine drôle, sympathique, qui met de bonne humeur. Je remercie les éditions Sharon Kena pour cette jolie découverte.

Chroniques expresses 40

18460392

Ce livre traite de l’amour entre deux personnages adolescents qui se rencontrent lors d’un suicide. Après une entrée en matière surprenante, le livre réussit à traiter de problèmes psychiatriques comme la dépression et le stress post traumatique avec une finesse psychologique et des personnages attachants. J’ai beaucoup aimé la manière dont le livre nous place directement dans la tête de ces deux adolescents perturbés et nous permet de mieux les comprendre et la fin du livre est particulièrement émotionnelle et difficile. J’ai pratiquement fini le roman en pleurs à plusieurs endroits. Il ne faut pas le lire dans les moments difficiles car j’ai trouvé ce roman très juste au niveau psychologique. Bref, une belle surprise.

48484

J’ai mis beaucoup de temps avant de finir ce roman. Il s’agit d’un livre complexe qui traite du premier contact entre extraterrestres et terriens d’une manière assez originale. Les extraterrestres ne sont pas humanoïdes et l’auteur réussit à discuter de conscience et d’absence de conscience avec un sérieux scientifique quasi inébranlable. Je trouve ce livre extrêmement intéressant sur les questions psychiatriques dont il absorbe le livre avec beaucoup d’intelligence et la société humaine décrite fait froid dans le dos. Je ne m’attendais pas à de telles réflexions dans un roman de hard SF et j’ai été agréablement surprise et étonnée de voir des réflexions aussi précises et différentes des romans habituelles. Un roman qui peut paraître complexe au premier abord mais il mérite totalement l’effort de s’y plonger.

37913724._sy475_

Un bouquin très intéressant sur les matières premières indispensables à tous les gadgets électroniques de la vie actuelle. Ayant travaillé pendant trois ans sur la fabrication de composants électroniques, j’ai pu voir pas mal de problématiques liés aux matières premières et pressentir d’autres. Ce livre m’a renseignée sur pas mal de points liés à la gestion des matières premières et il est d’utilité publique pour la majorité des gens qui ne sont pas au courant de ce type de problématique. C’est à la fois bien expliqué et très complet. Je recommande fortement.