Génération captive d’Axelle Colau

cover

J’ai adoré cette dystopie. Elle part du principe qu’après une sorte de désastre, certaines personnes ont acquis des pouvoirs (les « Sensibles ») et ces enfants sont détachés de leur famille et amenés dans des Camps. Grégoire, le protagoniste de l’intrigue, va aller dans un de ces Camps pour essayer d’obtenir des informations et il rencontre Ana, une jeune fille traumatisée pour qui il va éprouver des sentiments amoureux.

J’ai principalement adoré le rythme de l’intrigue. Ce livre opère sur un sentiment d’urgence. A chaque moment calme succède de l’action et on a l’impression que les pauvres enfants ne trouveront jamais le repos. L’intrigue reste toujours concentré sur des points essentiels et j’ai même raté ma station de bus tellement j’étais captivée par l’intrigue.

Ana est un personnage traumatisé, violé et en même temps, on la montre forte et décidée à se battre tout comme Grégoire et non une pauvre femme fragile malgré les horreurs qui lui arrivent. J’ai regretté que le roman ne fasse qu’un tome, je pense que l’univers méritait d’être étendu sur plusieurs romans.

Bref, un coup de cœur, un roman absolument passionnant et des personnages d’adolescents courageux. Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup.

Un éclat de givre de Estelle Faye

36405010

Je n’apprécie que moyennement le steampunk en général mais des amis m’avaient vivement conseillée ce livre. On  se retrouve dans un Paris quelques siècles après notre époque, un Paris bien sombre et chaud, dans un univers de drogués et de violence. Le personnage principal, Chet, oscille entre un personnage sentimental (avec son amour pour une amie d’enfance) et un personnage brutal capable de frapper.

Les descriptions sont effectivement magnifiques et on visualise à la perfection cet univers sombre et déprimant. Chet est immédiatement sympathique, malgré ses nombreux défauts et j’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice nous montre sa sexualité de manière complètement libérée.

Cependant, si cela plaira aux gens qui aiment le steampunk, j’ai retrouvé aussi ce que je n’aimais pas dans le genre: de la technologie retardée (les drogues, les pouvoirs psys), un monde très sombre et une écriture très descriptive.

Bref, si je n’ai pas adhéré, je conseille ce livre à tous ceux qui aiment le steampunk.

Aliénor, l’origine de toutes les haines de Aurélien Grall

Avis

cover

Je ressors avec un avis mitigé de ce livre, entre le début prenant et la fin qui part dans tous les sens.

Tout d’abord, au début, on commence par suivre le destin de trois filles dans un internat un peu particulier. Même si au début, les filles semblent interchangeables, elles prennent rapidement une personnalité propre à chacun et les aventures sont telles que dans la violence de l’intrigue, j’avais envie d’en savoir plus sur les mystères autour de l’internat. Bref, pour la première partie de l’histoire, j’étais bien engagée dans l’univers que je trouvais passionnant.

En ce qui concerne la deuxième partie lorsque les filles sont engagées dans l’action, j’étais moins convaincue car je trouvais que l’intrigue partait un peu dans tous les sens et je me détachais progressivement de ces filles. Bref, je trouvais que les fils d’intrigue étaient plus difficiles à suivre et plus violents.

Finalement, j’ai apprécié l’univers de l’internat, j’ai également apprécié l’intrigue mais j’ai trouvé moins convainquant le chaos de la fin. Je remercie donc l’auteur pour ce sympathique livre ainsi que la plateforme Simplement Pro.