Mojunsha T1 de Sara Pintado

46005428._sx318_

J’ai procrastiné ce roman pour deux raisons. Premièrement, il s’agit d’un roman de fantasy. Deuxièmement, il est assez gros. J’avais peur de me perdre dans les personnages et dans le monde coloré qui est décrit. Pour vous rassurer, il s’agit d’un roman que j’ai particulièrement apprécié.

Les personnages sont certes nombreux mais bien caractérisés et ils ont tous quelque chose à apporter dans cette histoire. Je ne me suis jamais perdue là dedans et pourtant, je n’ai pas l’habitude des grandes fresques de fantasy. L’écriture est clairement magnifique et permet de se plonger dans un monde rempli de créatures étonnantes, de magie et d’intrigues politiques.

On arrive à un aspect important du livre : les intrigues politiques. J’ai détesté Le Trône de Fer et j’ai arrêté la série du sorceleur car je ne supporte pas les intrigues politiques en général. Croyez-le ou non, j’ai adoré chaque aspect de la partie politique qui est avant tout une série d’événements inéluctables. Les personnages ne sont ni profondément méchants ni profondément bons au début mais ils vont se retrouver amenés à prendre des décisions difficiles dans un contexte de guerre et j’ai adoré la manière dont l’autrice nous mène par le bras. Pour une fois, les deux « clans » principaux en guerre sont tellement bien décrits et expliqués qu’il n’y a ni gagnant ni perdant et on peut vraiment apprécier la beauté et la tragédie du cercle vicieux du pouvoir.

Bref, ce livre a réussi l’exploit de me réconcilier à la fois avec la fantasy « médiéval » et avec les intrigues politiques. Le monde est magnifique, le style de l’autrice est assez poétique. Je ne dirais pas que j’ai hâte de lire le tome 2 car il s’agit d’une lecture qui se savoure et pour laquelle on prend son temps mais je suis heureuse de l’avoir lu. J’ai hâte de découvrir les prochains romans de l’autrice.

Helden T2 de Mélodie Smacs

cover Helden 2

J’avais adoré le tome 1 dont vous pouvez lire la critique ici et je me réjouissais de lire le second tome. Pour ne pas vous laisser languir, j’ai tout simplement adoré et je pense même que ce tome surpasse le premier.

Il s’agit toujours d’une démone de la gourmandise qui travaille avec ses supérieurs hiérarchiques et ses collègues pour comprendre une enquête policière, dans ce contexte pour quelle raison son protégé n’arrête pas d’être pris pour cible.

L’héroïne garde son caractère et continue de tempêter et protester contre chaque ordre tout en prenant des risques assez insensés. Elle reste fidèle à ce qu’on avait vu dans le premier tome et cela fait du bien de la retrouver. J’ai particulièrement apprécié ce tome car il donne quelques réponses sur les mystères qui restaient du tome 1 tout en gardant certaines zones d’ombres et permet d’équilibrer de manière assez subtile la gestion d’informations. Je ne me suis pas du tout sentie frustrée malgré la fin ouverte. De plus, l’histoire en tant que telle est très divertissante et on se demande ce qu’a bien pu faire ce pauvre humain Raphaël pour être poursuivi par tant de gens. Et les réponses à cette question permettent d’en savoir plus sur le monde de l’autrice.

Finalement, le ton reste léger, j’ai rapidement (trop rapidement?) lu ce tome et je n’ai qu’une hâte: commencer le suivant en espérant que l’attente ne soit pas trop longue.

En bref, un roman de fantaisie urbaine drôle, sympathique, qui met de bonne humeur. Je remercie les éditions Sharon Kena pour cette jolie découverte.

Le cycle d’Astrelys T1 de Matty Madiel

cover

Le roman traite d’une population humaine au bord de la ruine écologique qui découvre un nouveau monde peuplé d’humanoïdes à travers une faille. Tous les humains vont découvrir ce nouveau peuple et s’adapter à leurs coutumes alors que les gens qu’ils découvrent se révèlent de plus en plus différents d’eux.

J’ai beaucoup aimé l’ambiance légère du roman, au moins au début. Le début encapsule parfaitement les espoirs et les ambitions de nouveau départ des Terriens et même si on peut supposer que ce sera moins simple que prévu, la découverte du nouveau monde est particulièrement réjouissante et le souffle d’enthousiasme est assez bien retranscrit dans la première partie du roman.

L’héroïne a rapidement emporté ma sympathie et son histoire d’amour, même si elle est assez banale, permet de l’ancrer dans le milieu royal et de lui permettre d’avoir un rôle plus important que prévu.

J’ai également apprécié la manière dont la nouvelle planète tourne mal au fur et à mesure à tel point que lorsqu’on se retrouve à la fin, l’ambiance est devenue oppressante et on comprend assez vite que les Terriens ont réussi à pourrir le côté pacifique du monde de manière assez subtile.

Bref, une histoire certes assez classique mais qui a le mérite d’être bien écrite avec un univers assez optimiste et joyeux. J’aurais juste comme regret de n’avoir pas pu explorer plus en détail l’univers du nouveau monde. Sans doute que les prochains tomes permettront de connaître plus d’endroits. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service presse.

L’écho du passé T1 d’Olivia Lapilus

cover

Il s’agit d’un livre d’urban fantasy dans lequel la protagoniste découvre qu’elle a des pouvoirs surnaturels après avoir été enlevé puis libéré dans des circonstances mystérieuses.

J’ai tout de suite adoré Amanda et son caractère combatif. Pour une fois, l’héroïne n’accepte pas la main mystérieuse que lui tend les autres héros de l’histoire et j’ai trouvé cela assez rafraichissant dans le monde de l’urban fantasy. Amanda est vraiment un personnage ancré avec les pieds sur Terre, qui commence en premier lieu par appeler la police puis par déménager lorsqu’elle se rend compte qu’il ne se passe rien après sa plainte. De plus, elle rejette en bloc ses pouvoirs lorsqu’ils arrivent et il faut une énorme catastrophe pour qu’elle vienne demander de l’aide. J’ai trouvé que c’était particulièrement crédible et agréable d’avoir ce type d’héroïne assez réaliste mais avec un fort caractère également.

L’autrice n’hésite pas un seul instant à mettre ses personnages en danger et à aller jusqu’au bout de son idée au niveau de l’organisation secrète et j’ai apprécié de ne jamais savoir ni qui va s’en sortir ni comment, le suspense reste à son comble du début jusqu’à la fin. Les autres personnages sont intéressants mais je les ai trouvé moins bien exploités que l’héroïne. J’ai également apprécié le fait que la romance de l’histoire n’éclipse pas ni l’univers ni l’histoire principale en cours.

Ce roman d’urban fantasy m’a surpris et éblouie par son héroïne crédible et un univers particulièrement bien établi et j’ai dévoré l’histoire du début jusqu’à la fin. Je remercie vivement les éditions Sharon Kena pour cette belle découverte.

 

La fille de Montmartre de Julien Salamon

41vwuyegqhl._sx195_

Une jeune fille passionnée de Montmartre découvre qu’un inconnu la suit. Elle est loin de se douter que suivre l’inconnu l’amènera dans le Paris historique en compagnie de Proust et face à des dangers qu’elle ignore.

Il s’agit du deuxième livre que je lis de l’auteur et je dois avouer que le style est toujours aussi bon ainsi que son talent pour basculer d’une histoire intime, banale et ordinaire à des éléments fantastiques qui parcourent le texte. J’ai dévoré ce roman en une nuit, comme la plupart des livres que j’apprécie et il y a de nombreux éléments sympathiques dans ce roman. L’auteur a un talent appréciable pour décrire le Paris historique et j’ai adoré les passages avec Proust, un de mes romanciers préférés.

Les histoires de voyages temporels figurent parmi mes histoires préférées et même si l’auteur met en place un contexte appréciable et même novateur sur certains aspects, j’ai été déçue que cette partie-là reste finalement peu abordée. L’auteur reste sur le côté découverte historique et touche à peine à tous les dangers et les paradoxes possibles.

Un autre aspect qui m’a déçue est la romance qu’on effleure à peine et qui reste dans le non-dit et cela rend la fin peu crédible. J’aurais préféré que les deux héros aient plus de temps pour se connaître.

Ce roman a donc de nombreux aspects sympathiques et je pense qu’il est surtout trop court pour vraiment mettre en place tous les éléments. La fin arrive beaucoup trop vite et ne laisse pas assez de temps aux personnages.

En bref, une excursion historique sympathique qui mériterait un contexte plus travaillé. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce roman.

Marraine de Émilie Chevallier Moreux

51x8mfywe1l._sx195_

Et si la marraine des contes des fées avait survécu dans les temps modernes et devait encore surveiller et protéger les célèbres Cendrillon et autres héroïnes de contes de fées? J’ai adoré le principe et surtout la manière dont on découvre petit à petit l’histoire de cette marraine. A travers les nombreux flashbacks présents au sein d’une histoire qui se déroule à New York dans notre présent, j’ai découvert petit à petit à quels personnages célèbres se référaient les différents protagonistes de l’intrigue. L’apparition de Merlin est d’ailleurs une touche appréciable. J’ai aussi beaucoup aimé la noirceur palpable dans tous les personnages.

Marraine est un personnage intéressant et j’ai trouvé que l’autrice réussissait à mettre en valeur à la fois les qualités mais aussi les nombreux défauts de l’héroïne et j’ai rapidement sympathisé avec ce personnage aux grands pouvoirs mais aussi aux grandes responsabilités. Même si les personnages de contes de fées sont bien exploités dans le présent, j’avoue avoir eu un faible pour l’histoire racontée il y a longtemps et ce travail de réécriture sur les contes de fées que nous connaissons tous. L’histoire du présent m’a semblé un peu terne par rapport aux nombreux rebondissements et à la magie du passé.

Si la partie magique et conte de fées est exploitée à merveille avec un style qui donne envie de découvrir les péripéties, j’ai trouvé la partie romance beaucoup moins bonne. L’amoureux de Marraine ne sert finalement pas à grand chose, on ne le connait que très peu et j’ai eu vraiment du mal à apprécier l’histoire d’amour qui semble parachuté de nulle part. Ils passent très peu de temps ensemble, Marraine ne cesse de le rejeter de sa vie et c’est pour moi une romance qui n’a aucun sens. Je pense que l’histoire aurait d’ailleurs beaucoup gagné sans la romance ou en développant bien plus la relation entre les deux.

Bref, un roman fantasy de qualité avec un style et des personnages inoubliables et une réécriture grandiose des contes de fées. Dommage pour la romance qui n’est pas à la hauteur. Je remercie la plateforme Simplement Pro et les éditions Noir d’Absinthe pour ce joli roman.

Helden T1 de Mélodie Smacs

cover

Il s’agit d’un roman de style urban fantasy dont la protagoniste est une démone de la gourmandise. J’ai déjà lu récemment un livre de la saga Georgina Kincaid (avec une succube en personnage principal) et j’avais apprécié l’idée de mettre en avant un personnage démoniaque. Cette fois-ci, l’autrice va bien au-delà de mes espérances puisque le personnage principal est ouvertement démoniaque sans aucun remords et cela m’a donné beaucoup de plaisir à lire. Voilà enfin une anti-héroïne fière de l’être qui ne cherche pas à justifier sa nature maléfique.

Je suis tout de suite tombée sous le charme de l’héroïne et j’ai apprécié la manière dont l’autrice met en place le décor petit à petit, en nous donnant les informations de manière intelligente et sans se presser. Même si la fin est un peu rapide et précipitée, le chemin est passionnant tout du long puisqu’on savoure chaque détail qu’on obtient du début jusqu’à la fin.

Il n’y a pas de doutes, ce roman donne envie de manger et l’autrice prend un malin plaisir à décrire les différentes saveurs de chaque nourriture à l’image de sa protagoniste dont le but est de nous donner faim.

Bref, un coup de cœur dans le monde de l’urban fantasy, un roman qui donne faim et une bonne surprise dont j’attends la suite avec impatience. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service presse.

Destiny T1 de Françoise Gosselin

cover

Il s’agit de mon premier service presse avec les éditions Sharon Kena et j’ai donc choisi ce livre pour commencer.

Je trouve la préface assez déconcertante, même si le début in medias res donne le ton dès le début, j’avais beaucoup de mal à comprendre les enjeux. Par la suite, on se retrouve dans une histoire plus classique avec l’héroïne, Elerrina, qui essaie de trouver sa place au lycée à sa manière. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice utilise les rêves pour amener l’intrigue de fantasy qui reste très légère finalement dans ce roman. J’étais un peu déçue qu’on n’aie pas plus d’informations sur la partie fantasy du roman et qu’on reste finalement sur un trio de romance assez banal. Ceci dit, le fait que le trio concerne deux frères et l’héroïne rajoute un peu de piment par rapport à d’habitude.

J’aurais qu’un reproche principal à l’histoire: les deux frères ainsi que la meilleure amie cachent beaucoup de choses à l’héroïne pour éviter d’avancer trop vite l’histoire et cela paraît assez peu crédible. On a le sentiment qu’une simple discussion avec tout l’entourage de l’héroïne nous aurait permis de comprendre le monde de fantasy qui apparaît et cet entourage cache des informations avec des justifications assez faibles finalement, dommage. Cependant, l’histoire reste prenante et j’ai attendu chaque bribe d’informations avec impatience puisque l’autrice réussit à mettre du suspense à la fois avec les cauchemars qui se succèdent et avec les blessures d’Elerrina qui apparaissent sur son corps.

Bref, un rythme assez inégal mais un monde qui promet de belles réjouissances. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce premier pas dans leurs livres.

 

Clair-Obscur de Aidan Fox

cvt_clair-obscur_1994

Le roman nous introduit à des agences qui s’occupent de talents bien particuliers et plus précisément de magiciens. Deux membres d’un couple hétérosexuel, Alix et Thomas, se retrouvent embauchés dans deux agences concurrentes et chacun des deux va devoir cacher ses activités et se battre contre leur attirance envers des collègues.

Même si la prémisse de travailler pour deux agences concurrentes en même temps est pas vraiment crédible, et que leur réaction face à ces agences est assez légère, j’ai adoré les péripéties qui ont suivi. Si on ferme les yeux sur la partie fantasy qui est finalement très peu approfondie, on se retrouve avec deux romances classiques, une hétérosexuelle et une homosexuelle en parallèle et j’ai adoré le développement des deux relations mises en parallèle. J’ai également trouvé assez sympathique les extraits mis au début de chaque chapitre qui, même s’ils n’ont pas forcément d’intérêt majeur, sont globalement bien écrits et souvent drôles.

Bref, j’ai apprécié la romance, j’ai apprécié les péripéties du récit et j’ai globalement bien adhéré à cette histoire prenante qui m’a prise une partie de la nuit. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce roman.

ça fait marrer les oiseaux qui s’envolent de Dominique Jonin

cover

Je n’ai pu m’empêcher de réécouter la chanson de Francis Cabrel avant de commencer la chronique de ce roman complètement délirant.

L’idée de base est assez folle : la protagoniste se met à voir des sosies de chanteurs français des années 80 partout et y compris dans son entourage proche, mais que lui arrive-t-il ? En général, ce type de romans à la Gogol réussit lorsque deux éléments sont réunis : il faut se prendre suffisamment au sérieux et avoir un dénouement cohérent. J’ai la surprise de vous dire que ce roman réussit parfaitement des deux côtés. L’histoire est poursuivie avec beaucoup de cohérence et de profondeur malgré le côté complètement ridicule de l’intrigue. Ce livre donne envie de sourire pendant toute l’exécution. De plus, la fin est géniale et clôt parfaitement cette histoire de sosies sans aller dans la facilité.

J’ai un petit regret à ce sujet d’ailleurs, je n’ai pas reconnu toutes les chansons car je ne suis pas particulièrement une fan de cette époque et je pense que cela aurait rendu l’expérience de ce livre bien meilleure.

Bref, même si le livre est trop court, il s’agit d’une idée brillante exécutée exactement comme il le faut pour laisser le lecteur avec un grand sourire du début jusqu’à la fin. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce roman.