Les Stagiaires de Samantha Bailly

23111767

J’aime beaucoup l’auteure, elle est jeune, dynamique, et elle prodigue de nombreux conseils sur sa chaîne youtube. J’étais curieuse de savoir quels genres de romans elle écrivait et je ne suis pas déçue du tout.

Ce roman happe le lecteur dès le début. On se retrouve dans la peau d’Ophélie, une provinciale qui arrive sur Paris sans le sou et Arthur, un privilégié riche parisien. Tous les deux vont se retrouver en stage dans une entreprise de jeux vidéos et on va suivre un groupe de stagiaires qui espèrent tous rester dans l’entreprise pour un CDD ou même un CDI.

Je me suis retrouvée à la fois dans le côté enfant sage première de la classe d’Ophélie et en même temps avec Arthur pour le côté riche parisien avec une famille présente. Le roman est agréable à lire, avec une touche humoristique toujours présente en arrière-plan. J’étais surprise de la fin un peu décevante et abrupte mais, je comprends mieux s’il reste deux autres tomes après celui-là.

Bref, un roman que j’ai lu assez vite et que j’ai adoré.

Publicités

Âme volée de Anne Rossi

Avis

J’ai juste totalement adoré pour faire très simple. On commence par une femme décédée dans le corps dans d’un homme et l’auteure part dans un délire humoristique et dans un contexte de fantasy sérieux et très élaboré. J’ai adoré le fait que l’auteure cherche à bien établir assez rapidement le contexte fantasy de l’histoire et commence inmediasres de manière à absorber le lecteur dès le début.

Jennifer, la narratrice de l’histoire, a réussi de nombreuses fois à m’arracher des sourires lorsqu’elle essaie de s’habituer au corps d’un homme et cela passe forcément par le côté sexuel assez amusant. J’ai adoré les conversations perpétuelles entre Jennifer et l’homme dont elle vole le corps.

L’auteure a réussi en peu de temps à me plonger dans son contexte particulier et à me donner envie de connaître la suite avec une fin explosive. La « romance » au coeur de l’histoire, loin d’être intrusive, renforce l’affection que j’ai éprouvé pour Jennifer.

En bref, une lecture très agréable et un bon coup de coeur.

Les lois fondamentales de la stupidité humaine de Carlo M. Cipolla

(71 pages, Allegro ma non troppo con Le leggi fondamentali della stupidità umana)

Avis

C’est un petit livre complètement décalé, drôle et qui offre une réflexion à partir d’une simple idée: les gens stupides sont toujours plus nombreux qu’on le croit. L’auteur ne se prend pas au sérieux, sauf pour partir dans ses délires de complot et c’est rafraîchissant de lire une pseudo étude, une pseudo philosophie écrite non pas pour changer la vie des autres mais juste pour s’amuser et pour amuser les lecteurs. J’ai adoré le ton à la fois sérieux et avec une pointe d’ironie qui rend la lecture si agréable.

En conclusion: la stupidité est non corrélée avec d’autres paramètres et se trouve donc la caractéristique la plus égalitaire au monde. Un bon gros délire bien sympathique.