Discours de la servitude volontaire de La Boétie

Avis

Soyons honnête, je déteste la politique et les essais de philosophie en général ne me fascine pas. J’ai voulu essayer cette lecture, recommandée par une connaissance, parce que j’avais beaucoup entendu parler de ce livre et que l’auteur est un ami de Montaigne.

Je ne m’attendais pas à de grandes révélations, je venais juste pour découvrir quelques idées intéressantes et éventuellement quelques perspectives nouvelles à laquelle je n’avais pas pensé.

Le résumé est très simple à effectuer: l’auteur affirme que tous les hommes sont libres et que s’ils sont asservis par un tyran extérieur, cela ne provient que de leur soumission à l’autorité. Si tout de même ils n’auraient jamais eu de liberté au cours de leur vie, cela est très dommage et il faut les plaindre. En somme, les idées sont très basiques: la liberté vaut tout le reste et sans liberté, tous les avantages ne sont que des leurres.

J’avoue que j’attendais beaucoup plus de cet essai qu’un ramassis d’idées très contestables et qui n’est qu’à peine argumenté puisque supposé évident. En bref, un petit essai qui se lit difficilement non seulement à cause de la langue vieillie mais aussi à cause des idées qui se répètent.