Chroniques expresses 13

27226976

Une petite nouvelle qui laisse sur sa faim. La détective de la nouvelle est juste insupportable et même si j’ai apprécié le prétexte du début avec le mail, je trouvais que l’intrigue restait très classique et pas forcément très intéressante.

256152421

Cette nouvelle traite d’une femme célibataire dont la mère aimerait la marier. Au-delà du thème assez agaçant, j’étais déçue par la chute et par la manière dont la nouvelle nous dévoile son secret. Après tout, c’est anormal qu’une femme ne veuille pas se marier alors l’auteure invente une raison éculée et classique. Une nouvelle décevante.

Belgravia épisode 1

282600011

L’écriture est envoutante. Je n’aime pas les romances historiques en général mais la nouvelle m’a plongée dans un univers particulier auquel j’ai adhéré immédiatement. La fin surprend et j’ai peiné pour ne pas acheter les épisodes suivants.

Publicités

C’est lundi que lisez-vous? 111

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

9782280377584.jpg

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

35654972

3. Que vais-je lire ensuite?

cover

Chroniques expresses 12

Culottées T1 et T2 de Pénélope Bagieu

Deux petites BDs sympathique et pleines de bonne humeur. Les biographies de différentes femmes sont esquissées très rapidement, on se retrouve frustrés avec ces petites pages qui retracent toute une vie. Tous les pays (en tout cas de nombreux) sont évoqués, on ne rappelle pas forcément les personnalités « évidentes » et j’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas. J’aurais un regret cependant: les dessins sont trop simples et on a envie de se renseigner plus en avant sur chacune des personnes évoquées. Mais ce n’est pas forcément un point négatif!

Au bon air: Épisode 1 d’Aude Reco

cover

Une romance comme on les aime. Le style de l’auteure est frais et je me suis tout de suite identifiée à l’héroïne un peu guindée et qui refuse de s’ouvrir à l’amour. J’ai beaucoup aimé la connexion entre la cuisine et la découverte du bibliothécaire amoureux. Un texte trop court qui se déguste avec un plaisir évident. Je ne sais pas combien d’épisode l’auteure a prévu mais le premier donne envie.

Claire esthéticienne de Pénélope Tastet

cover

J’ai pris ce livre car je m’appelle Claire et l’idée de suivre ce personnage au même prénom que moi me plaisait. L’idée d’une esthéticienne complètement déboussolée qui se retrouve avec un homme de manière invraisemblable et doit s’occuper d’une riche millionnaire avait du potentiel. Malheureusement, on sent qu’il n’y a aucun suivi éditorial. Les fautes d’orthographe et de ponctuation abondent, on a l’impression que la pagination est lacunaire et ces défauts posent un gros problème au niveau de la compréhension de l’intrigue et gênent la lecture.

Mes lectures de l’hiver (partie 1)

Avec ces vacances, j’ai dévoré un peu moins d’une dizaine de livres, je vais donc faire une petite chronique pour chacun d’entre eux:

IRL de Agnès Marot:

29859748

Je voulais vraiment aimer ce livre. La couverture est fantastique, l’autrice semblait très sympathique et hélas, je n’ai pas adhéré. L’histoire à la Truman show a beaucoup de potentiel mais je n’aimais pas les chronologies qui s’entrecoupaient et cassaient le suspense potentiel. Je n’ai pas réussi à soutenir Chloé que je trouvais plutôt superficiel (en tout cas dans son traitement). Je pense que l’histoire aurait pu amener des vraies questionnements et j’ai trouvé que l’intrigue n’était pas au même niveau que le concept proposé.

Le cercle félin tomes 2 et 3 de Suzanne Roy

cover cover

Je n’avais pas aimé le tome 1, j’ai tout de même voulu finir cette trilogie. Je reste sur un sentiment mitigé et plutôt négatif. La quantité de pseudo-français (pour des personnages parlant anglais) ruine en partie le personnage d’Alexandre. Sa famille, qui avait été décrite comme abominable et immonde, reste dans les clichés patriarcales qu’on nous avait présenté jusqu’à présent. Isabelle est toujours aussi agaçante et on a une répétition permanente sur ce qu’elle ressent. Chacun de ses états d’âme prend énormément de temps sans que je puisse malheureusement sympathiser avec ce personnage.

Quant au dernier tome et à la fin, j’étais surprise que cela se termine si vite. On peut dire que l’autrice m’a beaucoup étonnée et j’étais contente qu’elle prenne le temps de donner une vraie fin à tous les personnages même si Isabelle reste encore difficile à appréhender.

The Happiness project de Gretchen Rubin

cover

J’adore l’idée et le projet mais je n’ai pas trouvé le livre très abouti. Les questionnements restent en surface, j’aurais préféré plus de détails sur son projet plutôt qu’un mélange entre les idées de ce qu’elle voulait faire, quelques anecdotes et quelques témoignages d’autres gens. Elle ne détaille pas assez pour qu’on puisse prendre des leçons de ses erreurs et appliquer son témoignage à notre expérience. Bref, j’apprécie l’initiative, cela donne de nouvelles idées pour être plus heureux et c’est le principal.