SHUTDOWN de Aurélien Grall

cover

Aurélien Grall est un auteur qui n’hésite pas à exploiter des sujets polémiques comme la politique, le pouvoir dans le livre Le trône de cendre que j’avais déjà chroniqué ici. Cette fois-ci, il continue sur sa lancée avec un sujet aussi important comme l’écologie et notre dépendance en général à l’électricité. Avez-vous déjà réfléchi à ce qu’il se passerait s’il n’y avait plus d’électricité ? Plus d’internet, plus de téléphone, plus de chauffage, plus d’argent et globalement, la majorité de nos actions se retrouveraient bousculées. Ce roman traite de ce sujet et va jusqu’au bout dans ce questionnement.

L’ambiance est donc assez sombre et obscure puisque tous les repères sont bousculés. Sans spoiler le roman, j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur traite les motivations de chaque personnage. Il y a rarement des méchants et des gentils dans ce roman puisque chacun a ses convictions propres et agit à la manière qui lui semble le plus juste et l’auteur évite un manichéisme binaire. J’ai cependant trouvé le roman beaucoup trop court, il aurait mérité un approfondissement bien plus important puisque la fin est un peu rapide. Globalement, l’ambiance est très réussie, bien retranscrite et fait froid dans le dos.

Bref, une très bonne réflexion intelligente sur l’actualité mais trop courte à mon goût. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce livre.

Histoire d’Hommes de Thierry Jaëglé

cover-685

Le point fort de ce roman est la capacité de l’auteur à retranscrire les émotions de chaque personnage et surtout des deux personnages principaux de l’histoire, Nicolas et Jules Laedge. L’auteur n’hésite pas un seul instant à bousculer ses personnages et à chaque fois, ils réagissent avec beaucoup d’authenticité et une sincérité émouvante.

J’ai adoré la manière dont les photos trouvées dès le début dans la voiture s’intègrent à une histoire plus ample expliquée avec élégance au fur et à mesure de l’intrigue. Les rebondissements se succèdent avec intensité et même si Nicolas commet beaucoup d’erreurs dans la gestion des différentes preuves, le lecteur est toujours convaincu de ses actions et de ses envies contradictoires de protéger son père et de s’éloigner de lui. Le lien père-fils est développé avec une sensibilité intéressante et je dirais même que les passages avec Nicolas en premier plan sont les plus réussis de tout le roman. Je mettrais juste un bémol sur le développement de l’histoire d’amour de Nicolas qui reste assez secondaire et qui aurait mérité un développement plus important je pense.

Bref, une belle histoire qu’on découvre au fur et à mesure, des émotions retranscrites à la perfection, et un lien parental magnifique. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour cette belle découverte.

 

 

Triangle de Florent Rigout

cover

Ce livre raconte l’histoire d’une femme qui essaie de retrouver son père disparu et tombe à la suite de sa recherche sur un vaste complot autour d’un triangle et d’une organisation secrète. Le récit s’enchaîne assez rapidement et j’étais complètement prise dans l’histoire. On est d’abord sur un thriller ésotérique dans la lignée de Dan Brown assez classique et pourtant, j’ai trouvé ce livre plus sérieux et plus documenté.

Je me suis follement amusée en tant que scientifique à découvrir les mystères du triangle et contrairement à la plupart des récits d’énigme dans laquelle la solution est décevante, j’ai trouvé que ce récit avait le mérite de tenir ses promesses et d’offrir une solution assez originale. J’ai absolument adoré le secret de l’organisation que j’ai trouvé fascinant.

Les personnages sont également très sympathiques, notamment la jeune femme qui sert de point de départ et qui réagit avec habileté dans beaucoup de situations sans servir automatiquement de partenaire potentielle. De plus, l’histoire d’amour n’occulte pas l’intrigue mystérieuse. J’ai trouvé que l’auteur avait réussi un mélange assez intéressant avec la protagoniste et dans ce genre de récits où les femmes sont souvent sacrificielles, c’était rafraîchissant, malgré l’organisation secrète ultra masculine au départ.

Le gros plus de ce récit est la prise de risques de l’auteur qui n’hésite pas à prendre des directions inattendues et à nous surprendre sur pas mal de points.

Bref, un beau suspense, des révélations vraiment intéressantes, une protagoniste bien travaillé, un récit sympathique, je remercie les éditions Alchimistes pour ce joli thriller.

Planète T1 de Arsène Slab

xcover-3117

Voici un roman qui prend le monde actuel et imagine la suite de notre histoire en tant qu’être humain. Il mêle plusieurs styles : SF, thriller, un brin de fantasy et même pas mal d’anticipation. Il s’agit d’une vision plutôt négative de notre futur en tant qu’humains dans un univers ravagé par les extrémistes musulmans, la perspective d’une guerre nucléaire et le repli des États-Unis.

Les points de vue des personnages se succèdent et j’ai beaucoup aimé la vision globale et mondiale de l’auteur : on a droit à la Chine, la France, les États-Unis ainsi que d’autres pays qui cherchent à se débrouiller dans un monde hostile.

L’auteur réussit à créer un ensemble de personnages marquants et à nous donner les liens entre les personnages au fur et à mesure tout en gardant un style entraînant et même nerveux.

Je n’aurais qu’un seul regret, souvent le même lors de sagas : le premier tome se termine trop abruptement et je n’aime pas trop les tomes 1 qui finissent au point où cela deviendrait frustrant d’arrêter, ce que je considère comme une astuce un peu malvenue.

Sinon, l’histoire se lit avec plaisir, les personnages sont hauts en couleur, l’intrigue est presque crédible quand on voit la politique actuelle et j’ai adoré me plonger dans l’univers de l’auteur. Je remercie la plateforme Simplement Pro et l’auteur pour cette belle découverte.

 

 

L’essence des ténèbres de Tom Clearlake

51tkiodsfql._sx195_

L’auteur commence gentiment avec une ambiance assez noire, mystérieuse et une histoire de disparitions d’enfants. L’horreur arrive finalement assez vite avec le thème du cannibalisme et l’histoire passe rapidement d’une histoire policière classique à une histoire qui mêle ambiance thriller et surnaturel. J’ai beaucoup aimé le mélange des genres qui commence assez vite et qui reste cohérent du début jusqu’à la fin.

Les enjeux de l’histoire commencent dans un petit village et finissent par affecter l’humanité et j’ai trouvé que le récit restait magnifiquement cohérent malgré une situation globale dans le récit qui se dégradait de plus en plus pour les protagonistes. On a peur pour eux, peur pour les hommes, peur pour le monde entier et le pression va en crescendo du début jusqu’à la fin en ménageant le rythme à la perfection.

Bref, une belle surprise, une histoire forte, marquante et des thèmes assez trashs. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce roman.

Légendes urbaines de Sébastien Gallois

Ce recueil de nouvelles présente différents faits divers, macabres au possible avec un suspense insoutenable : de la vengeance à la recherche des suspects en passant par l’idéalisme de la jeunesse.

L’auteur a un style entraînant, qui donne envie de tourner les pages assez vite, j’ai adoré tous les personnages, toutes les nouvelles et toutes les intrigues, je vais avoir très peu de critiques à donner.

La jeune femme de la première nouvelle (La symphonie de la tempête) m’a beaucoup touchée avec son regard d’artiste et son caractère au début de la nouvelle. J’ai beaucoup aimé le fait qu’on ait le regard de l’homme et de la femme sur le couple et qu’on connaisse les aventures de tous les deux et une partie de moi était heureuse que cette femme n’hésite pas à faire ce qui la rendait heureuse au milieu de la nouvelle sans trop se préoccuper de son mari et des autres.

Mon coup de cœur se situe dans la deuxième nouvelle (Sa dernière enquête) qui traite d’un vieil homme qui veut enquêter et trouver le coupable d’un meurtre. J’ai trouvé émouvant la manière dont l’auteur caractérise ce personnage vieux qui a encore envie d’avoir un impact dans le monde. La fin est particulièrement bien trouvée et mignonne.

La troisième nouvelle, une histoire de vengeance et de quête de justice, fait froid dans le dos. Je la trouve un peu moins travaillé au niveau des thèmes et des personnages, plus classique aussi, mais le style de l’auteur est suffisamment entraînant pour qu’on ait envie d’aller jusqu’au bout.

Bref, ce recueil est tellement travaillé et agréable à lire que je ne peux que saluer le travail de l’auteur et de l’éditeur. Je remercie Evidence Editions pour ce service presse.

 

A pile ou face de Samantha Bailly

18373029

Ce roman traite d’une jeune adolescente qui reçoit un message de son frère quelques temps après sa mort au même moment de la disparition d’une camarade de classe. Ce livre traite beaucoup trop de sujets de manière superficielle: le deuil, l’obsession, la capacité à prédire l’avenir avec le Yi king.

J’ai beaucoup aimé la partie Yi king, c’est effectivement une divination qu’on ne trouve pas beaucoup dans les livres mais les personnages sont très peu caractérisés, notamment l’amie colocataire qui ne cherche pas à en savoir plus, la protagoniste qui n’est pratiquement jamais mise en défaut, les membres de Mantis qui restent mystérieux jusqu’au bout.

Si le roman se laisse lire de manière agréable, il manque quelques éléments pour devenir inoubliable et je pense qu’il méritait une trilogie pour développer l’aspect divinatoire qui reste mineure dans l’intrigue, les motivations de la société Mantis qui ne sont jamais vraiment expliquées, le personnage du frère qui reste finalement peu développé.

Bref, une lecture bien sans plus, c’est dommage.

Les Fils du Destin de Chris Red

cover

Ce livre nous amène dans un univers très riche avec des planètes différentes, des espèces différentes et contrairement à la plupart des autres univers, il fait la part belle aux personnages d’autres espèces.

On suit trois personnages alternativement, Leonida, une femme duplicante qui cherche un tueur d’enfants, Spot, un canidé qui veut retrouver son amoureuse et Esteban qui retourne dans sa planète d’origine pour suivre une prophétie qui annonce la fin du monde. Leonida est une femme courageuse avec une histoire qui force le respect et j’ai tout de suite adhéré à sa recherche du meurtrier d’enfants. De l’autre côté, les histoires de Spot et d’Esteban ont un rythme plus lent et même si j’adorais Spot, j’ai eu plus de mal à suivre leurs aventures.

La fin du roman finit dans l’apothéose avec les deux histoires qui semblent différentes qui se rencontrent. J’étais à la fois un peu déstabilisée à la fin car on a une quantité énorme de personnages à gérer et le rythme s’accélère très rapidement. Cependant, pour les personnages principaux, le destin de chacun d’entre eux est très satisfaisant.

Bref, j’ai adoré les univers et les personnages, le rythme est globalement très bien réparti sauf vers la fin qui finit avec emphase. Je remercie l’auteur pour ce sympathique roman.

Pour ceux qui hésitent encore, n’hésitez pas à regarder le trailer fait par l’auteur!

 

Je serai toujours là pour toi de Andy Pierce

51xvhplnsnl-_sx195_

Ce livre est un étonnant mélange entre une histoire d’adolescents insupportables et une passionnante histoire policière.

Pour être plus précise, nous entrons dans la vie de Rose, une jeune fille qui doit quitter l’endroit qu’elle aime pour partir dans un village paumé et grisâtre en raison de la mutation de son père. Ce dernier est policier et entretient une relation privilégiée avec sa fille. Rose tombe en dépression et va se trouver de nouveaux amis dont un garçon qui accepte de suivre son père dans le but de l’aider à l’investigation des meurtres dans cette ville.

Si Rose et ses deux autres amis sont extrêmement réalistes et crédibles en tant qu’adolescents dans leurs tourments et leurs questionnements, je dois dire hélas à mon grand déshonneur que je n’ai plus l’âge pour cela. Je les ai juste trouvé désagréables à supporter. De l’autre côté, l’enquête policière est vraiment agréable à suivre et les indices et retournements sont magistraux. La fin du roman compense et termine magistralement avec des révélations si incroyables que je vais avoir du mal à ne pas spoiler dans ma chronique. Cependant, le rythme est très inégal, avec des passages assez longs où il ne se passe pas grand chose et on passe trop de temps à suivre les adolescents vivre leur vie tranquille. Bref, même si c’est réaliste, j’aurais préféré avoir la narration du côté des adultes qui font des choses et ont l’air mieux informés plutôt que des enfants qui tâtonnent et essaient de comprendre le monde.

En résumé, un roman policier avec des bons rebondissements, des personnages bien campés mais un rythme inégal.

Le trône de cendre de Aurélien Grall

cover

Ce livre commence de manière forte avec la mort d’un étudiant et l’engagement de son ami Adrien à changer les choses. Il nous place dans une société parallèle à la nôtre telle qu’on peut se poser des questions sur les populistes de notre époque. Une des questions que je me suis toujours posée face aux politiciens corrompus: est-ce que le pouvoir corrompt toute personne qui en est dotée?

Ce livre tente de répondre à cette question et la succession des événements rend le lecteur conscient que même avec les meilleures intentions du monde, on peut commettre de graves horreurs. Je reste très vague bien sûr pour ne pas spoiler le roman. L’auteur détient un style agréable et les péripéties abondent, j’ai lu le livre assez vite.

J’ai adoré les allusions avec le livre Aliénor du même auteur qui permet de créer une connivence subtile avec les lecteurs sans à mon avis aliéner les nouveaux. L’univers du roman est très riche, l’auteur réussit à nous plonger de manière crédible dans un monde rempli de nombreux personnages, tous bien étudiés et caractérisés de manière intelligente pour la plupart. J’ai tout particulièrement adoré les passages de Catherine Donovan, la correspondante CNN à Paris qui donnait une touche de réalisme à ce roman.

Pour les côtés plus négatifs, ils se situent surtout de mon point de vue dans la relation amoureuse entre Olympe et Adrien qui n’est pas suffisamment développée pour que je comprenne le désespoir d’Olympe. De même, on nous évoque des harems et des fantasmes sexuels d’Adrien de manière naturelle alors que j’avais trouvé cela étonnant par rapport à la personnalité d’Adrien telle qu’on nous la présentait au début. De plus, pourquoi toutes les femmes tombent instantanément amoureuses de lui dès qu’elle le voit? C’était ma petite remarque sur l’agacement que j’ai eu vers la fin. Je trouve que l’auteur aurait pu encore plus développer l’aspect politique qui est si vaste et l’aspect amoureux et sexuel du roman pour le rendre plus crédible.

Bref, un roman assez glacial sur une réalité politique qu’il est dur d’occulter. Le pouvoir monte assez vite à la tête et le protagoniste nous le rappelle avec une violence assez inouïe.