Le testament des siècles de Loevenbruck

1693064

Avis

Tout d’abord, il faut savoir qu’il s’agit d’un thriller à la sauce de Da Vinci Code, où on parlera comme d’habitude du célèbre peintre Léonard de Vinci, des groupements religieux et sectaires tous plus complotistes les uns que les autres en passant évidemment par la franc-maçonnerie et l’Opus Dei, des cibles classiques. Tous les poncifs du genre sont exploités, avec le petit nouveau qui en quelques jours, arrive à rassembler et comprendre le message de Jésus caché depuis des millénaires tout en arrivant à se protéger contre tous les religieux chrétiens qui veulent le tuer.

Les scènes d’action sont pléthores et l’on ne s’ennuie pas dans ce roman explosif.

J’aurais tout de même quelques reproches à faire à ce livre. D’abord, la caractérisation de Sophie comme « la lesbienne » est maladroite au possible et a des relents machistes désagréables à lire dont on ne comprend pas bien si cela vient du personnage ou de l’auteur lui-même. Surtout en ajoutant les scènes dans lesquels le narrateur exprime à quel point la cuisine n’est bien faite que par une femme. Ces scènes pleines d’idées rétrogrades m’ont sérieusement gênées.

Bref, un thriller plein d’actions, avec quelques passages machistes qui gâchent un peu l’ambiance.

Ne lisez pas la suite si vous ne voulez pas connaître la fin.

SPOILERS ATTENTION:

La fin avec le message de Jésus dévoilé est risible. Il a fallu la mort de « la lesbienne » qui est en réalité bisexuelle pour savoir que nous ne sommes pas seuls au monde. Je sais que le genre de l’histoire augmente l’enjeu mais ce message me paraît si ridicule hélas. Et attendre tout un livre pour le découvrir laisse un  goût amer dans la bouche.

 

 

L’épée de la Providence (Sorceleur T2) de Andrzej Sapkownski

10837264

Avis

Après un premier tome enthousiasmant, je me suis précipitée sur le deuxième dont le début m’a refroidie. La première aventure un peu lente m’a un peu déçue mais finalement, je n’ai pas regretté d’avoir persisté jusqu’au bout.

En effet, on retrouve rapidement les ingrédients habituels et même plus encore. Le sorceleur se retrouve obligé de dévoiler ses sentiments, à la fois vis-à-vis de Yennefer, son amoureuse habituelle mais aussi devant des personnages plus incongrus. En effet, il se retrouve proie à l’amour de Essie, une jeune femme séduisante avec qui il devra expliquer ce qu’il ressent. On a également l’amour paternelle qu’il éprouve pour Cintra qu’il retrouvera par la suite. J’ai énormément apprécié la manière pudique et belle par laquelle le sorceleur arrive à montrer ses sentiments sans déballage de romantisme ou d’émotions et l’auteur réussit cette prouesse de nous émouvoir devant un personnage qu’on croyait insensible.

Bref, au-delà des histoires de cœur, il reste les combats, l’humour avec le doudou bien nommé et un récit qui reste passionnant. A quand le prochain tome?

C’est lundi que lisez-vous? 87

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

10837264

Une très belle série, toujours de bonne qualité.

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

007901-352x500

3. Que vais-je lire ensuite?

1693064

Bilan mensuel d’avril

Au niveau blog:

  • 11 articles
  • 87 vues dont 44 visiteurs
  • seulement 3 livres lus dont une BD et un documentaire sur les espions

Au niveau lecture:

Avec aussi peu de lectures ce mois-ci, mon coup de cœur sera sans hésitation

17401414

Au niveau écriture:

Si la lecture n’a pas été au niveau ce mois-ci, j’ai énormément écrit grâce au camp Nanowrimo et je suis fière d’affirmer pour la première fois que j’ai réussi ce camp avec 10 mille mots écrits.

Camp-2017-Winner-Profile-Photo

  • La destructrice de couples (Fantasy mythologique):+ 7667 mots écrits ce mois-ci
  • Soumission d’un article sur la mythologie persane à un AT sur les dragons d’un fanzine mythologique
  • Soumission d’une nouvelle sur le rêve (785 mots) pour l’AT de Ecrivons un livre
  • Soumission des robots vigipirates, nouvelle de SF au prix des 2 zeppelins
  • Écriture du début d’une histoire interactive sur le voyage dans le temps et comment réparer ses erreurs du passé

Breakout de Richard Stark

index

Avis

Je vais être très claire dès le début, je me suis ennuyée en lisant ce livre. Il est prévisible, les héros ne sont pas attachants et je n’avais aucunement envie de savoir la suite. J’ai même pris plus de temps que prévu pour le lire.

Il s’agit d’une histoire très classique, on a l’impression de regarder un film d’action où beaucoup de personnages sont angoissés et en train de courir dans tous les sens alors que le lecteur regarde sa montre et se demande quelle idée lui a pris de commencer ce film. J’avoue que de base, je n’étais pas la personne cible pour des romans d’évasion mais avec les a-priori négatifs que j’avais, l’auteur n’a pas réussi à me détromper.

Pour tous ceux qui aiment les récits un peu classique d’évasion de prison, de vols qui tournent mal à la Ocean’s 11 et de gangsters, je leur conseille vivement. Pour les autres comme moi qui n’apprécie pas de base, ce livre ne leur fera pas changer d’avis.

 

Les grands espions du XXe siècle de Patrick Pesnot

17401414

Avis

Je ne suis ni calée en politique ni en histoire et pourtant, me voilà enchantée par ce roman d’espionnage de la vie réelle. On nous dit toujours que les vrais espions, loin de ressembler à des James Bond ou Alias, sont plutôt des administratifs cachés dans leurs bureaux. Ce livre dément et raconte la vie absolument fabuleuse des espions qui ont œuvré pour ou contre des dictatures et même les deux à la fois.

J’ai un petit coup de cœur pour la crise des missiles de Cuba, un passage historique qu’on apprend tous en cours d’histoire et qui, raconté par des espions, prend une toute autre dimension. Ce qu’on croyait une victoire de Kennedy et qui est en réalité une victoire des services secrets soviétiques qui ont réussi à faire croire à leur puissance militaire.

Bref, un livre à lire d’urgence, une perle rare qui donne le point de vue de l’espion, un point de vue souvent méconnu et ignoré et surtout, un livre sur la manipulation et la psychologie humaine. A méditer pour les écrivains d’espionnage, la vérité est parfois plus incroyable que la fiction!

D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

25964933

Delphine de Vigan est une auteure que des amis m’avaient beaucoup conseillé et j’ai donc acheté un de ses livres, curieuse de connaître le contenu de ses livres.

J’avoue que je me suis laissée surprendre dans le bon sens. Ce livre est à la fois un livre d’horreur, un livre qui commence innocemment et finit dans un climat d’angoisse et d’épouvante. Qu’est-ce qui est vrai? Qu’est-ce qui est faux? Est-ce que la narratrice est folle comme le pense son mari? Pourquoi un tel climat de peur autour de L.?

La pression monte progressivement et on se laisse happer par une histoire somme toute banale au début, d’une auteure qui, après un best-seller, ne sait plus quoi écrire pour la suite. Ce livre donne aussi des pistes intéressantes sur des questions telles que: Qu’est-ce que dire la vérité? Existe-t-il une vérité pure? Est-ce que l’autobiographie a une plus grande valeur que la fiction et pourquoi? La puissance de ce livre réside dans le fait que loin de simplement poser des questions, le livre y répond à sa manière à travers des vraies situations dans lesquelles le lecteur doit se mettre à la place et proposer ses propres explications.

Bref, un livre grandiose, un coup de cœur et une belle découverte.