Kissmee de Alice Inacio

cover

Avis

Il s’agit d’une histoire avec trois points de vue sur trois personnages qui cachent une histoire compliquée. Tous les trois, le père, le fils et l’écrivaine, ont du mal à s’ouvrir au sentiment amoureux. Leur rapprochement va leur permettre de se pardonner et de dévoiler leurs émotions.

Je ne vais pas faire durer le suspense plus longtemps, j’ai adoré ce roman. Il traite à la fois de découverte de l’homosexualité et de famille recomposée avec une fraîcheur, une douceur et une tendresse réconfortante. J’étais heureuse et étonnée de voir une romance avec une femme de quarante ans, c’est tellement rare de voir cette tranche d’âge représentée dans la plupart des romances que je lis et ça fait plaisir. D’autant plus que la protagoniste, femme écrivaine au caractère bien trempé, a passé l’âge de rêver au mariage et aux enfants et sa fragilité émotionnelle devant son extérieur dur.

J’ai adoré tous les personnages et je mettrais deux bémols. Ce livre mériterait de posséder beaucoup plus de pages. J’étais encore en manque que j’en suis sortie et j’aurais voulu qu’il finisse moins vite. Un autre bémol moins agréable consiste dans les quelques fautes d’orthographe que j’ai pu trouver.

Bref, j’ai jamais autant pleuré devant un livre depuis très longtemps et rien que pour cette raison, il s’agit d’un énorme coup de cœur.
Je remercie chaleureusement Simplement Pro de m’avoir permis de découvrir un si beau roman.

Bilan de mai-juin

Ces deux derniers mois ont été mouvementés dans ma vie personnelle alors je vais les regrouper pour en faire un bilan ensemble.

Au niveau blog:

  • 15 articles
  • 193 vues dont 95 visiteurs
  • 11 livres lus

Au niveau lecture:

cover

On peut dire que cette saga représente les meilleurs livres que j’ai lus puisque j’ai dévoré les trois livres (tome 2 à 4) en une semaine sans aucune pause. Il y a de la romance, un univers bien décrit, un personnage féminin bien sympathique et beaucoup d’humour. A lire sans hésiter!

Au niveau écriture:

Peu d’avancées:

  • Rédaction d’une nouvelle: Une aventure inconsidérée (contemporain, 352 mots) dans le cadre du concours d’écriture des Cœurs de lyonne, la nouvelle n’a pas gagné mais va a priori prochainement être publiée dans un recueil

Prologue à Mon cousin l’avait prédit de Léonard Aigoin

cover

Avis

Il s’agit d’un recueil de nouvelles principalement fondées sur les rêves et en se focalisant sur le côté absurde, étonnant et répétitif du monde des songes. J’ai eu du mal à trouver un lien entre les différentes nouvelles à part justement cette ambiance onirique très particulière.

Dans la première nouvelle, un petit garçon voit son père mourir à plusieurs reprises devant ses yeux. Si le début est très prenant, je me suis lassée assez rapidement de cette histoire qui se répète et dont on ne comprend pas bien l’issue. Il faut accepter avec ces histoires de se laisser guider par l’auteur sans vouloir tout comprendre. La fin plutôt abrupte n’aide pas à relativiser les longues suites de drames qu’on découvre et si j’ai trouvé l’idée astucieuse intellectuellement, cela m’a tout de même déçue.

Dans la deuxième nouvelle, justement appelée le poulet, le récit part dans un délire tel qu’il faut ou le suivre ou être perdu. Pour être honnête, je me suis sentie assez perdue et je n’ai pas tout compris à ce récit dont on sent un humour et une ironie qui sont restés hermétique pour moi.

La troisième nouvelle, au contraire, ressemble à un récit polar, une course poursuite dans laquelle je me suis plongée avec délice. On reste rivé au protagoniste pour savoir qui le poursuit, comment il va réussir à s’échapper et cette incertitude avec une ambiance presque réaliste mais teintée d’étrange permet de se laisser emporter par l’intrigue. Cette fois-ci, la fin reste très satisfaisante et d’une beauté incroyable.

La quatrième nouvelle, le croque-mitaine, la relation amoureuse du début commence à une vitesse très et même trop rapide, surtout compte tenu du début assez chaotique. Pourtant, on retrouve assez vite une des grandes qualités de l’auteur qui est de passer rapidement dans une ambiance fantastique et étrange sans transition ce qui rend le caractère étrange absolument jouissif. De plus, cette nouvelle offre une jolie morale sympathique.

La nouvelle suivante commence avec beaucoup d’humour puisqu’il s’agit d’une course poursuite avec un agresseur déguisé en lapin. La nouvelle arrive en rendre des événements drôles de manière la plus sérieuse possible pour maximiser leur impact. Cette nouvelle capitalise de plus en plus sur les éléments précédents. Même si les personnages sont pour certains désagréables, on commence à sentir une trame de fond qui se dégage et à comprendre les éléments de ce recueil. De plus, la star complètement folle garde tout de même un charme inimitable.

Les dernières nouvelles 6 et 7 sont les plus satisfaisantes puisque tous les éléments se mettent à prendre enfin du sens, comme si tout ce qu’on savait depuis le temps se rassemblait dans une histoire cohérente et c’est vraiment gratifiant.

Quant à la dernière nouvelle, on sent que l’auteur a définitivement amélioré son écriture et il nous offre une nouvelle horrifique absolument splendide que tout parent devrait lire…

Bref, si le début est chaotique et difficile à apprécier, les éléments s’assemblent petit à petit pour arriver à un recueil absolument génial. Je remercie donc l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce service presse. Voici le lien pour vous le procurer!

Animae tome 2 à 4 de Roxane Dambre

cover CouvAnimae3petite

Avis des tomes 2 et 3

Je vais vous avouer la seule raison pour laquelle je fais une revue groupée sur les trois derniers tomes, c’est tout simplement parce que je les ai dévorés d’un bout à l’autre sans pause. Ma lecture du premier tome remontait à loin et j’avais un vague sourire amusé de l’histoire. Pourtant, je me suis très vite replongée dans l’intrigue et j’ai adoré comme précédemment le charme de Lou et les intrigues rocambolesques. J’ai aussi particulièrement adoré la manière dont les histoires des Chalcrocs sont mêlées avec les histoires humaines.

Dès le deuxième tome, l’intrigue commence fort à la fort au niveau terroriste humain et au niveau Chalcroc et les rebondissements s’enchaînent de telle sorte que j’ai rapidement fini ce tome. Les agents sont de plus en plus en difficulté avec des morts et des blessés dans leur camp ce qui montre bien qu’ils ne sont pas invincibles. De plus, avec la trahison d’un collègue qui manque dévoiler la vraie personnalité de Lou, le lecteur est plongé dans un univers léger mais qui arrive en peu de temps à devenir angoissant. Tout peut arriver, rien n’est sûr. Le protagoniste monte en puissance et en maturité ce qui est sympathique pour le lecteur qui voit l’évolution du personnage. Et évidemment, la voir se mettre aux fourneaux est absolument délicieux à lire.

En ce qui concerne le troisième tome, j’ai adoré cette histoire de lumières dans le ciel qui donne la peur de l’eau. C’est une affaire non seulement prise au sérieux mais absolument incroyable et la résolution de cette affaire m’a rendue totalement folle dingue de ce livre. Bref, une aventure délirante comme on les aime. En ce qui concerne les Chalcrocs, la piste se précise, et devient de plus en plus terrifiante. Pour une fois, j’ai tout de même préféré les affaires humaines aux Daïerwolfs.

cover

Avis sur le tome 4

Mon enthousiasme s’est un peu essoufflée sur le dernier tome dont les intrigues sont de plus en plus éclatées et de plus en plus difficiles à suivre. Les personnages se multiplient, les pistes se multiplient et j’ai pris plus de temps à lire ce dernier tome même si la fin est bien sûr émouvante et prévisible. J’ai tout de même adoré lorsque Camille, le personnage réputé le plus peureux, se lance dans la gueule du loup en se faisant passer pour un asiatique. Bref, je me rappelle bien avec beaucoup de sympathie de toute la partie sur le kidnapping des petits.

 

Aliénor, l’origine de toutes les haines de Aurélien Grall

Avis

cover

Je ressors avec un avis mitigé de ce livre, entre le début prenant et la fin qui part dans tous les sens.

Tout d’abord, au début, on commence par suivre le destin de trois filles dans un internat un peu particulier. Même si au début, les filles semblent interchangeables, elles prennent rapidement une personnalité propre à chacun et les aventures sont telles que dans la violence de l’intrigue, j’avais envie d’en savoir plus sur les mystères autour de l’internat. Bref, pour la première partie de l’histoire, j’étais bien engagée dans l’univers que je trouvais passionnant.

En ce qui concerne la deuxième partie lorsque les filles sont engagées dans l’action, j’étais moins convaincue car je trouvais que l’intrigue partait un peu dans tous les sens et je me détachais progressivement de ces filles. Bref, je trouvais que les fils d’intrigue étaient plus difficiles à suivre et plus violents.

Finalement, j’ai apprécié l’univers de l’internat, j’ai également apprécié l’intrigue mais j’ai trouvé moins convainquant le chaos de la fin. Je remercie donc l’auteur pour ce sympathique livre ainsi que la plateforme Simplement Pro.

Auto-édition, en avant! de Aude Réco

cover

Avis

Depuis quelques temps, l’idée me trotte à l’esprit de commencer à auto-éditer certaines de mes nouvelles pour tester mon public et professionnaliser ma carrière d’écriture. Ce livre tombait à pic dans cette démarche.

J’avoue que ce qui me faisait le plus peur dans cette démarche d’auto-édition, c’est avant tout la partie fiscale et surtout comment déclarer ses revenus. La partie fiscale de ce livre est assez minimale mais le plus important à savoir est qu’on peut tout mettre dans la case BNC.

Sinon, pour le reste, ce guide est très complet dans le sens où il effleure beaucoup de domaines très différents et montre bien que l’auto-édition n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Tous les aspects sont évoqués: la correction, l’illustration, la promotion et la vente. Cela permet d’avoir un aperçu très large assez rapidement pour avoir une idée de l’ampleur de l’entreprise et des difficultés potentielles.

Je regrette juste que ce guide se contente d’évoquer et de mentionner les différents aspects sans aller réellement dans les détails. Il s’agit d’un premier aperçu surtout.

En bref, un guide complet et évocateur sur l’auto-édition pour ceux qui veulent se lancer sans connaître tous les tenants et aboutissements.

 

L’un ou l’autre de Ludivine Lanoy

41tqfodnltl-_sy346_

Avis

Il s’agit d’une histoire assez dure qui traite de harcèlement moral et physique sur un collégien, Baptiste qui perd tout à cause d’un déménagement. La nouvelle aboutit de manière assez sombre sur une fin noire mais compréhensible par rapport au reste de l’histoire. Le style est fluide, cela se lit bien même si le personnage principal mériterait à être plus développé.

La nouvelle est très courte et intense, sans suspense particulier mais avec un enchaînement implacable qui fait froid dans le dos et qui amène à une violence de plus en plus importante.

Bref, une nouvelle froide et implacable, un personnage qui mériterait un traitement plus développé, un style qui donne envie de lire la suite et une fin émotionnellement terrible.

Je remercie bien sûr les éditions Bookless et la plateforme Simplement Pro pour ce service presse.

 

La revanche des petits seins de e.l.n.z

34658659

Avis

Tout d’abord, j’étais très surprise par la longueur du texte, je m’attendais à lire un roman et il s’agit en fait d’une nouvelle sur des sujets variés et passionnants: la transsexualité, la grossesse à partir des embryons d’un défunt aimé et le fait de ne pas vouloir d’enfants.

J’ai adoré le regard neuf porté sur un quotidien souvent difficile et surtout le regard sans changement.  La fin permet de relier les trois histoires différentes et les trois personnes ce qui donne un goût d’achevé en refermant cette nouvelle.

Bref, une jolie nouvelle, bien que trop courte et très agréable sur l’acceptation des différences en société. C’est un antidote contre la fermeture d’esprit dont on a bien besoin.

Je souhaiterais tout de même ajouter une précision, une des protagonistes pratique la fécondation in vitro avec des spermes de son mari décédé. J’ai vérifié que c’était toujours interdit en France et cela m’a turlupiné pendant le récit. Après, je ne trouve pas sa démarche choquante du tout.