Les dents de lait de Helene Bukowski

Voilà un roman bien étrange écrit par une jeune autrice allemande. Il s’agit d’une histoire post-apocalyptique qui raconte les péripéties d’une femme, Skalde, qui est isolée dans sa communauté, dans une nature hostile devenue presque invivable et qui entretient des relations hostiles avec Edith, sa mère.

Il m’a fallu beaucoup de temps avant de me plonger dans le roman et il faut avouer avec les personnages qui ont des comportements et des réactions très étonnantes, il n’est pas évident de sympathiser facilement avec les protagonistes. Cependant, l’autrice arrive avec merveille à créer un environnement déstabilisants où le lecteur ne peut plus se fier à ses repères habituels. Et cela avec une qualité d’écriture assez remarquable. Je ne dirais pas que j’ai apprécié ce roman mais il ne laisse personne indifférent et même si les leçons de morale sous-jacentes en termes d’exclusion et d’acceptation de la différence sont assez transparentes, l’autrice arrive à y parvenir avec une originalité impressionnante.

En bref, un roman étrange qui mérite d’être lu, même si l’apprécier est compliqué.

Chroniques expresses 3

L’Enéide de Virgile (574 pages)

Cela fait depuis longtemps que je ne m’étais pas autant forcée à lire un livre. J’ai commencé ce roman l’été 2014 et me voici huit mois plus tard, venant tout juste de le finir. Je ne me rappelle plus de tout mais les dernières centaines de pages étaient les plus horribles, avec des scènes de guerre et de massacres qui se succédaient, les « héros » qui se faisaient massacrer un par un et pas une seule once d’espoir. J’adore la mythologie mais j’ai détesté ce roman, à mon grand regret.

L’Art de l’oisiveté de Hermann Hesse

Rien qu’à voir le titre, il fallait que je lise ce livre, un éloge de la paresse écrit par un allemand, ce ne pouvait être que jouissif!
C’est un livre qui se savoure, il possède plusieurs petits essais, certains plus intéressants que d’autres, c’est agréable à lire, c’est amusant des fois. Certes, à la fin du livre, je n’ai plus aucun souvenir du contenu à part d’un bon moment passé avec l’auteur. Et vu les autres livres que j’ai lu de lui, c’est déjà pas mal.