Cher Yémen… je m’en vais de Jeff M.

004504941

Avis

Je dois avouer tout d’abord mon ignorance, hélas. Je ne connaissais strictement rien du Yémen et je n’avais pas réellement suivi le peu d’actualités qu’on peut avoir en France sur ce pays. Bref, je suis arrivée dans ce livre les yeux vierges, sans rien savoir.

Ce livre est une autobiographie et raconte les années du narrateur passées au Yémen. Le narrateur explique de manière très précise et à sa manière les différents régimes politiques et les conflits politiques qui se sont succédés. On entre émerveillé et terrifié dans un pays dont les bouleversements nombreux se sont produits durant les dernières années. Il s’agit de l’histoire récente et cela m’a vraiment donné envie d’en savoir plus sur ce pays inconnu et de découvrir plus en profondeur la culture d’un pays autant martyrisé.

Ce livre donne envie de connaître le ressenti des yéménites sur la situation et même d’aider les gens là-bas dont on ne sait strictement rien en France. Malheureusement, les photos passent moins bien sur ma liseuse (noir et blanc en plus) mais en les regardant sur écran, c’est magnifique.

Bref, un livre qui donne envie de voyager et de connaître une autre culture.

Persepolis de Marjane Satrapi

   

Avis

Tout d’abord mon opinion est clairement biaisée pour plusieurs raisons importantes: je connais bien l’histoire de l’Iran donc je ne suis pas là pour en savoir plus, je n’apprécie pas les BDs en général et j’avais déjà vu le film inspiré de cette BD il y a quelques temps.

Pour toutes ces raisons, je dirais que mon avis restera mitigé au final. Les dessins sont jolis mais l’histoire en elle-même reste assez basique et j’ai trouvé que les personnages restaient assez stéréotypés et tout s’enchaîne de manière assez rapide. Il s’agit d’une petite fille qui grandit dans un régime de plus en plus menaçant et qui va partir plusieurs fois de son pays. Au début, l’histoire reste assez mignonne avec un côté un peu naïf exacerbé par l’âge du personnage et au fur et à mesure qu’elle avance en âge, j’étais très agacée par son côté suiveuse à Vienne où elle se laisse facilement entraîner par les autres camarades et j’ai éprouvé une sympathie pas très grande pour Marji.

Malgré tout, c’est une lecture agréable, facile et cela permet de montrer les iraniens au-delà de la théocratie actuelle en Iran.

Chroniques expresses

Voici une nouvelle catégorie qui regroupera les livres que je préfère commenter rapidement soit parce que je n’ai pas beaucoup de temps ou parce que je ne suis pas du tout inspirée par les romans lus.

Discours de la méthode de Descartes (228 pages)

Descartes-Rene

Un monument de la philosophie et c’est ce qui m’a poussée à l’acheter en terminale. Me voici cinq ans plus tard, après avoir terminé le livre.
Les premières parties sont non seulement intéressantes à lire mais fondamentales: il explique sa méthodologie du doute et comment il est parvenu à ne rien prendre pour acquis. Dès qu’il s’éloigne de cette attitude pour « montrer » Dieu et le reste, le traité perd de son intérêt pour devenir moins un moyen de réflexion qu’un moyen d’imposer ses idées à sa manière. Mais si on peut retenir quelque chose de Descartes, c’est de toujours réfléchir par soi-même et se demander d’où viennent nos certitudes.

The Game de Neil Strauss (452 pages)

the gameJ’avoue que dès le début, j’étais dégoûtée par le protagoniste qui se servait des femmes pour une gratification sexuelle et les utilisait sans aucun remord avec un mépris pour elles misérable. J’ai commencé à m’adoucir lorsque je me suis rendue compte que loin de glorifier les pratiques abjectes des PUA (Pick Up Artists), il essaie de montrer que ces séducteurs ne sont que des pauvres gamins qui n’ont que peu d’estime et cherche par tous les moyens à se construire une image même en utilisant les femmes comme objet et la morale de l’histoire, étonnante après un tel récit, est que rien ne vaut une relation homme-femme fondée sur le respect mutuel et que tous les séducteurs abjects ne cherchent qu’à combler un manque en eux.