La revanche des petits seins de e.l.n.z

34658659

Avis

Tout d’abord, j’étais très surprise par la longueur du texte, je m’attendais à lire un roman et il s’agit en fait d’une nouvelle sur des sujets variés et passionnants: la transsexualité, la grossesse à partir des embryons d’un défunt aimé et le fait de ne pas vouloir d’enfants.

J’ai adoré le regard neuf porté sur un quotidien souvent difficile et surtout le regard sans changement.  La fin permet de relier les trois histoires différentes et les trois personnes ce qui donne un goût d’achevé en refermant cette nouvelle.

Bref, une jolie nouvelle, bien que trop courte et très agréable sur l’acceptation des différences en société. C’est un antidote contre la fermeture d’esprit dont on a bien besoin.

Je souhaiterais tout de même ajouter une précision, une des protagonistes pratique la fécondation in vitro avec des spermes de son mari décédé. J’ai vérifié que c’était toujours interdit en France et cela m’a turlupiné pendant le récit. Après, je ne trouve pas sa démarche choquante du tout.

Publicités

The School for Husbands de Wendy Holden

1250358

Avis

L’idée est très sympathique. On a une intrigue de base avec la femme qui vient d’avoir un enfant, qui retourne à son travail et le mari, très occupé par son travail, se met à négliger sa femme et à complètement laisser tâches domestiques et concernant le gamin à sa femme. Sophie veut donc se séparer de Mark parce qu’elle n’en peut plus de vivre un mariage dans lequel aucun des deux ne se parlent et où elle doit tout faire elle-même.

Même si ça n’a jamais été mon cas, je pense que beaucoup de femmes s’identifieraient à Sophie et Mark qui veut, en dernière chance aller dans cette école pour maris est une jolie idée. Je me demandais comment ils allaient se réconcilier, comment les deux pourraient retrouver leur entente d’autrefois et surtout que Mark comprenne quel salaud il a pu être envers sa femme.

Hélas, ce que je souhaitais n’est pas arrivée. Au lieu d’une histoire touchante d’un couple en train de se séparer, nous avons LE grand méchant, l’ex de Sophie, le milliardaire, celui qui est prêt à tout pour obtenir Sophie car il a besoin d’une femme parade. J’ai plusieurs objections quant à ce personnage. La première, pourquoi en avoir fait quelqu’un d’aussi méchant, cela sert certes à contraster avec Mark mais Mark s’était comporté comme un salaud, personne n’a besoin de nous rappeler qu’il y a pire en ce monde. La deuxième, j’aurais préféré quelqu’un d’humain, de vraiment amoureux de Sophie et de normal, cela aurait rendu l’intrigue bien plus passionnante et plus agréable. La troisième (relevée par mon copain cette fois-ci), ce n’est pas crédible que les hommes aient autant de pression sociale au sujet de leurs épouses et gosses, il s’agit en général malheureusement d’une affaire de femmes. Bref, le grand méchant loup cherche à voler la pauvre brebis égarée et les passages le concernant sont absolument affligeants.

Pendant ce temps, alors qu’on pourrait penser que l’école pour maris, avec un potentiel génial, compenserait l’autre intrigue, nous voilà servi avec des clichés. Les exercices comme il faut dire à tout le monde je t’aime et il faut remettre le tube du dentifrice sont à la limite du risible et ne serve même pas à l’intrigue à la fin.

D’ailleurs, cette fin ne concerne même pas le couple. Le gamin se met à tomber malade et tout d’un coup, Mark arrive et le couple règle leurs problèmes par magie. L’école n’a servi à rien, le grand méchant ex est si peu crédible qu’il n’avait aucune chance de voler Sophie et on se demande avec regret pourquoi une intrigue avec un joli potentiel a été autant gâché. Hélas!

Les petits secrets d’Emma de Kinsella

2955744

Avis

J’avais détesté L’accro du shopping et pourtant, me revoici avec un autre livre de l’auteure. Même si j’avoue que l’intrigue est remplie de coïncidences douteuses pas crédibles du tout avec le début remportant la palme du gros n’importe quoi (un inconnu de l’avion à qui l’héroïne raconte toute sa vie se trouve être le patron de sa boîte), j’ai bien aimé.

J’ai apprécié le côté totalement superficiel avec une héroïne stupide et sans complexes, qui travaille mal au boulot et finalement, j’ai lu d’une traite ce roman. J’avais besoin d’une héroïne peu consistante, d’une écriture agréable et facile, d’une intrigue qui ne demande aucune réflexion. Certes, l’histoire d’amour est alambiquée au possible, le prince charmant qui l’humilie en public n’est pas si charmant et on se demande bien ce qui les attire l’un à l’autre tellement ils ont peu de choses en commun.

Le fait est que pour une lecture peu intellectuelle, elle remplit son rôle avec une Emma finalement plutôt amusante qui nous guide dans sa vie pas si facile.

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

Demain est un autre jour de Lori Spielman

(The Life List, 457p)

Avis

Première impression: ce roman se lit vite, il est écrit avec un style et une aisance remarquables et j’ai très vite terminé ce roman. Deuxième impression assez confuse: il est assez superficiel. Pourquoi?

Tout d’abord, j’étais très vite agacée par l’idée qu’elle devait en un an trouver l’homme de sa vie, se marier, avoir un enfant et que cela résoudrait tous ses problèmes. Deuxième souci, beaucoup d’hommes se précipitent pour la séduire, aussi parfaits les uns que les autres et elle n’a que l’embarras du choix après une rupture d’une relation très longue. Non seulement je ne trouve pas cela crédible mais en plus offensant par rapport à ce qui se passe réellement suite à une rupture. Ensuite, l’idée que sa mère manipule sa vie de la tombe pour lui enlever une quelconque sécurité financière et la culpabiliser vis à vis de ses propres choix de vie m’a aussi très vite énervée. Finalement, je ne commencerais même pas à parler de cette histoire d’adoption qui arrive comme un cheveu sur la soupe de la longue liste des événements pas crédibles au cours de ce roman.

En bref, superficiellement agréable à lire mais crispant en profondeur.

ChallengeMystère

Breaking up with Barrett de Katy Regnery

Avis

Ce roman est un coup de coeur. Bien sûr, il s’agit d’une romance assez banale de deux personnages qui s’aiment depuis toujours et qui vont enfin le révéler l’un à l’autre, d’une relation avec l’homme riche et puissant et la femme pauvre et sans relations au grand monde et il n’y a rien de nouveau dans les thèmes abordés.

Cependant, la jeune fille, Emily, qui joue la fausse fiancée de Barrett dont elle est amoureuse est quelqu’un de solide, qui a du caractère et qui ne va pas s’emballer rapidement. Emily sépare bien ses propres sentiments du rôle qu’elle va jouer et même en étant amoureuse, elle reste assez prudente ce qui la rend pour moi irrésistible dès le début.

Dans le cas de Barrett, on a les points de vue des deux personnages, un classique de romance, et Barrett apparaît comme quelqu’un qui a bien du mal à exprimer ses sentiments et entreprend des combines assez hasardeuses pour rester avec la femme qu’il aime et obtenir ce qu’il veut. Aucun malentendu n’est allongé sur la durée, Emily impose assez vite ses conditions et lorsque les choses deviennent sérieuses entre eux, on a juste deux personnages qui ont un caractère bien trempé et des scènes de lit bien écrites.

Ce roman ne va pas changer ma vie bien sûr mais il l’a égayé de manière très agréable.

Ps I love you de Cecelia Ahern

(PS I love you, 416 pages)

Avis

Voici un livre coup de cœur. Ce n’est pas un roman particulièrement bien écrit, les personnages ne sont pas ultra profonds et travaillés, mais l’histoire simple d’une femme qui perd son mari et essaie de revivre a réussi à m’émouvoir sans artifices. J’ai adoré la fin, qui loin de finir comme je l’avais prévu avec une fin heureuse à la guimauve, laisse à Holly le temps de se remettre de son deuil sans se jeter sur le premier garçon en manque.

J’ai adoré le principe des lettres mensuelles du défunt mari qui donne un certain rythme au récit et permet de le rendre plus fluide. J’ai adoré la manière dont Holly se remet petit à petit du deuil mais reste très affectée jusqu’à la fin et la manière dont elle rechute des fois.

Je me suis attachée très rapidement au personnage de Holly et je suis contente que l’histoire commence après la mort de son mari car je ne crois pas que j’aurais supporté le personnage parfait que semble idéaliser Holly, peut-être que j’aurais préféré un peu moins de perfection à ce niveau-là.

En bref, une jolie lecture, très sympathique, très prenante, et émouvante sans en faire trop.

Chroniques expresses 2

Vu que j’ai passé une semaine sans mon ordinateur (à cause d’une panne réglée hier soir), je pense que je vais me contenter de faire une brève critique des livres lus pendant la semaine:

L’Âme du monde de Frédéric Lenoir (216 pages)

âme du mondeMa mère me l’avait fortement conseillé et me l’avait prêté alors j’ai commencé ce livre avec quelques appréhensions, notamment sur sa simplicité. Le livre traite de plusieurs penseurs qui se retrouvent ensemble pour discuter et établir des principes. Certes, les idées sont jolies et sympathiques, après tout, il s’agit aussi d’union religieuse et de paix sociale dans cet essai. Mais il me manque de la profondeur et un véritable aboutissement dans la réflexion. Je me suis sentie déçue du côté trop superficiel de leurs discours qui accumulaient les clichés et les bonnes paroles. Dommage!

Pour un tweet avec toi de Teresa Medeiros (285 pages)

Pour-un-Tweet-avec-ToiJe partais avec un très bon a priori, le roman semblait amusant, sans prise de tête, agréable et je m’apprêtais en l’ouvrant à passer des moments sympathique. Bref, ce fut une grosse déception. Je n’ai pas adhéré aux échanges type Twitter entre les deux personnages et leur histoire « d’amour » m’a semblé terne. Le gros rebondissement de la fin n’a même pas réussi à m’émouvoir tellement je peinais à entrer dans l’histoire et au final, tous les échanges de Twitter m’ont tellement agacée que je n’ai pas aimé le roman. Après tout, je ne suis pas fan de Twitter dans la vraie vie donc ce roman n’a pas du tout réussi à me faire changer d’avis…