Les gestes du chinois de Jean François Billeter

J’étais un peu perplexe de voir ce petit livre sur le chinois écrit par un Français mais comme il s’agissait d’un cadeau d’une amie que j’apprécie, j’ai décidé de donner sa chance et je dois avouer que je ne suis absolument pas déçue. Ce livre s’adresse très clairement aux apprenants chinois, même s’il ne demande pas forcément d’avoir un niveau très élevé. Cependant, je ne pense pas que quelqu’un n’ayant jamais étudié le chinois pourra vraiment apprécier ce qui est écrit.

Pour les apprenants, il n’y a aucun doute sur le fait que ce livre permet notamment de démystifier la grammaire et la structure de la phrase en chinois qui est fondamentalement très différente du français et cela permet également de prendre du recul pour pouvoir vraiment s’approprier cette langue différente. Globalement, même si je trouve que le propos reste assez superficiel et que l’auteur se prend beaucoup trop au sérieux, j’ai beaucoup aimé la manière dont l’auteur décrypte la langue et je pense que je n’hésiterais pas à relire ce livre au fur et à mesure de mon apprentissage.

Bref, une lecture à conseiller pour les apprenants du chinois qui ne sont pas familiers avec ce type de langues.

La condition humaine de Malraux

109837

Avis

Pour être honnête directement, je n’ai pas réussi à apprécier ce roman pour deux raisons: 1/ il s’agit d’une histoire se passant en Chine pendant la Révolution et ne pas connaître l’histoire m’a gênée 2/ tous les personnages sont des terroristes (révolutionnaires selon le camp) et certains n’hésitent pas à se tuer ou à poser des bombes. Il ne s’agissait clairement pas d’un livre bien choisi dans un contexte de terrorisme et de paranoïa, j’avais plutôt envie de légèreté et je me retrouve plongé dans la peau de ceux qui n’hésiteraient pas à se faire exploser pour leurs idées, ceux pour qui la mort est préférable à une vie sans idéal.

Le contexte est tellement présent que je me sentais exclue, je ne comprenais pas du tout les enjeux politiques de leur groupe, leur importance par rapport à l’histoire et à quel point la description était réaliste des événements réels qui ont eu lieu. Pour être encore plus honnête, je n’aime pas les livres qui parlent de politique en général et encore moins sous un fond historique.

Bon, je l’ai lu au mauvais moment, il ne s’agit pas d’un livre que j’apprécie et malgré le talent de l’auteur, je ne me suis pas sentie concernée.

Shenzhen de Guy Delisle

Avis

Difficile de commenter ce livre, il s’agit d’un récit sur le voyage en Chine de l’auteur et pendant tout ce voyage, l’auteur insiste sur la monotonie de ses journées, sur le fait que que les chambres d’hôtels sont impersonnelles et sur son incompréhension permanente. Je lis assez rapidement les BDs en général et cette bande dessinée ne constitue pas une exception mais j’étais quand même bien frustrée. Je m’attendais à plus de tentatives de sa part de comprendre les coutumes chinoises et à plus de ressentis sur la différence entre les cultures et on passe trop de temps à le voir seul ou à le voir bien désœuvré à expliquer à quel point il s’ennuie. Et dans un sens, son ennui est plutôt bien transcrit puisque j’ai trouvé ce livre assez terne et longuet. Il ne raconte que peu de choses et même si son voyage à lui s’est passé sans événements à raconter, j’ai trouvé le récit pesant.

Bref, une déception et l’impression que l’auteur n’avait pas grand chose à dire.