Petit-pont de Cédric Le Calvé

cover

Ce roman raconte l’histoire d’un footballeur professionnel en pleine crise de carrière qui se pose des questions sur le futur de son couple et de son avenir dans le football. C’est un livre intéressant sur ce qui se passe dans l’arrière-plan des joueurs alors que nous sortons depuis à peine un mois d’une coupe du monde réussi pour la France.

Je vais commencer par un point négatif. Comme je ne suis pas passionnée de football de base, je suis complètement passée à côté des quelques descriptions techniques qui devraient plaire aux connaisseurs.

Cependant, la principale qualité du livre est le côté humain et relationnel évoqué. La relation de couple est décrite de manière précise et émouvante avec un fond de pudeur appréciable. C’est assez rare de lire des émotions amoureuses sous le point de vue masculin et j’ai vraiment adoré la manière dont le narrateur fait comprendre avec subtilité la dégradation du couple. De même, la relation père/fils est évoquée avec beaucoup d’humilité. Le narrateur nous décrit un microcosme unique dans lequel les intérêts des joueurs, du narrateur et de son entourage s’affrontent en permanence. Il réussit à nous faire vivre ces situations complexes humainement.

J’ai adoré la fin du livre, à la fois par rapport à son entourage et par rapport à la manière dont il essaie de s’affirmer en tant que personne pendant tout le livre.

Bref, un roman fascinant qui se lit vite et qui révèle un côté émotionnel masculin émouvant et décrit avec une sensibilité rare.

Je remercie les éditions Bookless et la plateforme SimplementPro pour ce service presse.

Carnet de route année zéro de Eric Scilien

cover

Voici un ouvrage comme vous n’en avez jamais vu: à la fois drôle et unique, triste et séduisant. Il s’agit d’un court récit et j’aurais préféré savourer ce livre plus longtemps.

Impossible à résumer, ce livre est un fouillis maîtrisé d’humour, de petites histoires, de dictionnaires et de tant d’autres pépites.

J’ai dévoré ce livre en quelques heures (j’avais dit qu’il était trop court non?).

Je vais laisser quelques extraits qui donneront un aperçu du livre unique qu’a écrit l’auteur:

« Avez-vous remarqué le nombre de livres à succès qui commencent par « L’art de…  » ? »

« Entretemps, j’avais réussi à trouver un poste conforme à mes attentes. Et même bien au-delà! J’ai compris que, rétrospectivement, je pouvais remercier ma dent cariée. »

« Travailler dur toute sa vie sans jamais réclamer le moindre centime d’augmentation, c’est contribuer à la compétitivité de nos entreprises – c’est faire preuve d’esprit citoyen. »

Bref, une perle à lire et à relire, je remercie chaleureusement les éditions Bookless et la plateforme SimplementPro pour m’avoir offert ce moment d’humour inoubliable.

 

Une âme embrouillée de Sarah Coquoz

cover

Le récit commence comment la narratrice expérimente et témoigne face à la maladie d’Alzheimer que doit subir sa mère. Dès le début, la narratrice se montre touchante, elle évoque ses parents à la fois sous le prisme d’une relation abusive et d’un amour éternel.

La douleur et les difficultés sont vues de manière optimiste, par l’optimisme démesurée de la mère que la narratrice empoigne au fur et à mesure.

J’ai beaucoup aimé le fait que cette histoire courte et tragique n’est jamais larmoyante, l’évocation des sentiments reste sincère et poignant, sans tomber dans le pathétique.

Cette alternance de passages entre passé et présent donne un côté à la fois fataliste et permet surtout de prendre la juste mesure des événements.

Avec un style beau et juste, une narration claire et précise, l’autrice réussit à toucher et à émouvoir chacun d’entre nous. Bref, j’ai adoré ce ton et je remercie l’éditrice de Bookless éditions ainsi que la plateforme Simplement Pro pour cette belle découverte.

Nouvelle publication chez Bookless éditions

Voici la nouvelle que j’attendais de vous dévoiler depuis quelques temps.

J’ai une nouvelle fantastique publiée chez Bookless éditions:

Couv_une_excursion_600

Elle est disponible sur le site de l’éditrice, et sur tous les sites qui vendent des ebooks dont Amazon, Fnac, et autres pour la modique somme de 1,99 euros.

Voici la quatrième de couverture: « Nathalie prenait le métro tous les matins pour aller au travail. Mais ce jour-là, une rencontre étonnante allait bouleverser sa vie. »

J’ai déjà reçu une chronique très positive sur ju-bouquine: « j’ai adoré faire ce trajet en métro avec Nathalie, frissonner avec elle, tenter de fuir à ses côtés… La fin du voyage est totalement imprévisible et surprenante ».

 

 

Un week-end sur deux de Magena Suret

cover

Avis

Je voudrais remercier chaleureusement les éditions Laska pour m’avoir permis de lire ce roman et surtout pour m’avoir fait découvrir ma première romance homosexuelle que j’ai beaucoup apprécié. Il s’agit d’une romance courte, avec un style entrainant et qui se lit d’une traite.
L’intrigue commence dès le début par une rupture. Sébastien, au bout de deux années de relations sexuelles avec un homme marié, Olivier, décide qu’il a des sentiments amoureux incompatibles avec la nature de leur relation.
Au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’une histoire classique où l’homme marié se rend compte de son homosexualité et décide d’avoir une aventure pour combler ses besoins sexuels. Cela m’aurait un peu agacée mais l’histoire prend des tournants plus intéressants et j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure évoque la douleur de chacun. Pas de crises de larmes ni de soirées passées à se pourfendre, on reste dans une écriture allusive et dans des personnages qui essaient d’aller de l’avant avec un courage fascinant que j’ai apprécié.
Les personnages sont très vite appréciables et même si j’avais un a priori négatif sur le personnage de l’homme marié, je dois avouer que l’auteur a réussi à me le rendre sympathique.

SPOILERS :
Seul bémol, on a quand même une histoire qui repose sur un malentendu peu explicable puisqu’au bout de deux ans, on aurait pu croire que Sébastien avait éclairci ce mystère du mariage. Autre bémol, je ne crois pas un instant à la bague au doigt qui se trouve être par hasard un cadeau et non une bague de mariage pour une simple raison, j’ai moi-même une bague cadeau que je mets à mon doigt et il s’agit de la première question que me pose toutes mes futures ou potentielles relations. Penser que Sébastien ne lui a même pas demandé est pour moi un peu irréaliste. Sinon, j’ai adoré la révélation selon laquelle Olivier est bisexuelle, cela m’a agréablement surprise et j’ai trouvé que c’était original.

FIN DES SPOILERS

En bref, une romance très agréable à lire malgré le point de départ peu judicieux (un malentendu…) mais les personnages sont assez développés pour rendre la lecture passionnante.

Petite information de fin: cette nouvelle numérique a été éditée en format papier avec trois autre nouvelles et voici le lien pour se la procurer, pour ceux qui seraient intéressés: https://kumfu.wufoo.com/forms/commande/ .

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n

Plage, Dispute et Fan-Attitude de Julie Forgeron (Trio Infernal T2)

cover

Résumé

Sophia part en vacances à la Grande-Motte avec ses deux meilleurs amis, Estée et Paul. Dès leur arrivée, la cohabitation s’avère compliquée : Paul est trop maniaque de l’avis des deux filles, et celles-ci se crêpent le chignon en plein supermarché.

Côté cœur, Estée est déterminée à rester seule, tandis que Paul a rapidement repéré un jeune maître-nageur qui lui plaît. Quant à Sophia, elle continue de leur cacher les récentes évolutions de sa vie sentimentale. Mais, lorsqu’elle reçoit un appel surprise d’Antton, elle se retrouve au pied du mur…

Avis

Tout d’abord je voudrais remercier les éditions Laska de m’avoir procuré un exemplaire de ce livre et de m’avoir fait confiance pour le partenariat.

J’avais lu le premier tome et même si la lecture légère m’avait plu, je n’avais pas été totalement conquise. Ce deuxième tome relève bien le niveau. Même si je ne suis toujours pas convaincue par la romance entre Anton et Sophia, les meilleurs amis me plaisent de plus en plus.

Ce petit roman se lit de manière très agréable, il accompagne avec plaisir l’été et m’a permis de garder le sourire. Sans grande prétention, il arrive à distraire et émouvoir avec beaucoup de facilité.

Faiseur de rêves de Aude Réco

Résumé

Elle s’appelle Lou et vit dans la rue depuis le grand effondrement de l’économie mondiale. Lui n’a pas de nom, juste un matricule, car il n’existe pas vraiment. Il sort d’on ne sait où, d’ailleurs. Il est son petit homme des rêves et elle lui accorde une confiance aveugle sans comprendre pourquoi. Dans une ville coupée du monde par de gigantesques remparts, ils traquent le tueur en série au masque de porcelaine qui sévit à la nuit tombée : Mécanique Asylum. Mais des ombres tout droit sorties de 39-45 envahissent la Vieille ville et entraînent les deux jeunes gens bien plus loin que ce qu’ils pouvaient imaginer, à l’origine de toute vie.

Avis

Tout d’abord, j’aimerais remercier l’auteure de m’avoir fait confiance et de m’avoir envoyé un exemplaire de son roman.

Le roman commence en plein milieu de l’intrigue, on rencontre deux personnages qui, sans s’être fréquentés avant d’après leurs dires, se chamaillent dans une ville ravagée par la terreur. Même si j’ai apprécié les conversations assez rythmées entre les deux protagonistes, la jeune fille malade et l’homme mystérieux, j’étais un peu déçue que leur première vraie rencontre, qui est évoquée à certaines reprises, ne soit pas plus détaillée.

Le mystérieux agresseur de la ville se dévoile à la fin, avec une jolie petite histoire, tous les éléments qui m’ont troublée depuis le début comme la ville et ses remparts, l’homme étrange qui prétend tout faire et l’ambiance fantômatique reçoivent des réponses assez surprenantes que j’ai trouvées astucieuses et amusantes. L’histoire prend de plus en plus d’ampleur à mesure qu’elle se dévoile, on part de quelques indices pour arriver à une fin explosive.

(SPOILER: la fin m’a beaucoup surprise, je m’attendais à plus d’optimisme et j’étais surprise de la tournure dramatique prise à la fin, même si le récit s’y prête. J’ai adoré l’idée que les cauchemars prennent vie et qu’il faille les contenir, ça m’a presque donné envie de lire une histoire sur ce thème… )

En bref, un récit bien mystérieux qui prend de l’ampleur et ne déçoit pas, des personnages vivaces et sympathiques (surtout le faiseur de rêves).

Âme volée de Anne Rossi

Avis

J’ai juste totalement adoré pour faire très simple. On commence par une femme décédée dans le corps dans d’un homme et l’auteure part dans un délire humoristique et dans un contexte de fantasy sérieux et très élaboré. J’ai adoré le fait que l’auteure cherche à bien établir assez rapidement le contexte fantasy de l’histoire et commence inmediasres de manière à absorber le lecteur dès le début.

Jennifer, la narratrice de l’histoire, a réussi de nombreuses fois à m’arracher des sourires lorsqu’elle essaie de s’habituer au corps d’un homme et cela passe forcément par le côté sexuel assez amusant. J’ai adoré les conversations perpétuelles entre Jennifer et l’homme dont elle vole le corps.

L’auteure a réussi en peu de temps à me plonger dans son contexte particulier et à me donner envie de connaître la suite avec une fin explosive. La « romance » au coeur de l’histoire, loin d’être intrusive, renforce l’affection que j’ai éprouvé pour Jennifer.

En bref, une lecture très agréable et un bon coup de coeur.

Beaux Gosses, Histoire-Géo et Fan-Attitude de Julie Forgeron

Avis

Tout d’abord, je voudrais remercier les éditions Laska de m’avoir fait confiance et de m’avoir fourni un exemplaire dans le cadre d’un partenariat.

En ce qui concerne ma lecture, j’ai un avis assez mitigé. Le style de l’auteur est enjoué, assez rapide et même si l’histoire est à la base très courte, je n’ai pas rechigné à la lire et elle était terminé assez rapidement sans difficultés.

Dans les points négatifs, je n’ai pas réussi à m’identifier à la narratrice et comme c’est à la première personne, j’avais toujours le sentiment d’être en décalage avec elle. Tout se passe trop facilement, l’homme du boulot la séduit, le garçon qui est son étudiant la séduit puis reste amoureux d’elle pendant tout le premier épisode, elle obtient assez rapidement un poste et le garde plutôt facilement, je n’ai pas eu l’impression d’une vraie tension dans l’histoire à aucun moment. De plus, la narration reste très superficielle et même si les « meilleurs amis » sont sympathiques, aucun des personnages ne m’est apparu assez réel pour que j’y crois.

En bref, j’avais envie d’aimer le roman et le style est agréable mais les personnages ne m’ont pas convaincue.

The End Now What? de Steven Spatz

(11 pages)

Avis

Je m’attendais à un essai qui me permette de mieux appréhender la correction d’un roman écrit et même s’il est écrit pour un public anglophone d’écrivains qui écrivent en anglais, je pensais acquérir certaines méthodes universelles à toutes les langues.

Malheureusement, une grosse partie de l’essai est strictement réservée à ce public, avec notamment des références en terme d’agents littéraires (une profession qui existe que très peu en France), des exemples d’éditeurs pour corriger (encore une fois des noms qui ne me servent pas) et des noms de blogs assez précis. Je n’ai donc pas appris grand chose à part de connaître un peu mieux le marché anglophone du livre, mais cela ne correspondait à mes attentes ni à mes besoins.