J’étais un autre et vous ne le saviez pas de Olivier Mas

Sous ce titre un peu trompeur, ceux qui s’attendraient à avoir des détails sur des missions sous couverture de la DGSE seraient très franchement bien déçus. L’auteur évoque à peine ses propres missions et ne donne que le strict minimum d’informations, il privilégie à ce titre bien plus les anecdotes sur ses émotions et ses ressentis.

L’intérêt du bouquin réside dans l’analyse que l’auteur fait d’autres parcours d’espions et de la manière dont ces espions ont accompli leurs missions puis se sont fait prendre. Certes, quand on connaît soit la chaîne YT de l’auteur ou les autres espions en question, le livre apparaît très peu rempli d’informations pertinentes.

En somme, même si j’ai été un peu déçue du peu de contenus novateurs de l’auteur, il n’en reste pas moins que le style est très agréable et que le livre se lit avec plaisir.

Les grands espions du XXe siècle de Patrick Pesnot

17401414

Avis

Je ne suis ni calée en politique ni en histoire et pourtant, me voilà enchantée par ce roman d’espionnage de la vie réelle. On nous dit toujours que les vrais espions, loin de ressembler à des James Bond ou Alias, sont plutôt des administratifs cachés dans leurs bureaux. Ce livre dément et raconte la vie absolument fabuleuse des espions qui ont œuvré pour ou contre des dictatures et même les deux à la fois.

J’ai un petit coup de cœur pour la crise des missiles de Cuba, un passage historique qu’on apprend tous en cours d’histoire et qui, raconté par des espions, prend une toute autre dimension. Ce qu’on croyait une victoire de Kennedy et qui est en réalité une victoire des services secrets soviétiques qui ont réussi à faire croire à leur puissance militaire.

Bref, un livre à lire d’urgence, une perle rare qui donne le point de vue de l’espion, un point de vue souvent méconnu et ignoré et surtout, un livre sur la manipulation et la psychologie humaine. A méditer pour les écrivains d’espionnage, la vérité est parfois plus incroyable que la fiction!

Retour à Killibegs de Sorj Chalandon

12398221

(334 pages)

Avis

Je m’attendais avec le résumé de 4ème de couverture à un roman du même type que James Bond, à de l’espionnage de haut vol idéalisé. Après avoir commencé le roman, j’ai vite réalisé mon erreur, ce roman est très dur à lire car les péripéties sont réalistes. Il ne s’agit pas de l’histoire d’un traître à sa patrie mais d’un homme convaincu par ses idées et qui se retrouvent à faire des erreurs.

J’ai appris beaucoup de choses sur l’IRA, le parti de l’Irlande et sur les conflits entre l’Angleterre et l’Irlande. Le conflit est décrit de manière presque neutre, sans que le narrateur ne cherche à amadouer ou convaincre le lecteur sur la véracité de ses convictions. J’ai rapidement sympathisé avec le narrateur, et j’ai adoré la manière dont les deux époques coïncident, celle après l’annonce de la trahison et celle qui amène à cette trahison. Finalement, le héros de cette histoire, Tyrone, se fait tout simplement piégé par les forces britanniques pour se retourner contre les siens en raison d’une erreur stupide. J’ai trouvé Tyrone très digne, à la fois dans sa trahison et dans l’annonce de sa trahison par les Britanniques, il reste lui-même et ne cherche pas à fuir la mort ou le face à face avec ses anciens compagnons.

En bref, un très beau récit, très instructif.