Mojunsha T1 de Sara Pintado

46005428._sx318_

J’ai procrastiné ce roman pour deux raisons. Premièrement, il s’agit d’un roman de fantasy. Deuxièmement, il est assez gros. J’avais peur de me perdre dans les personnages et dans le monde coloré qui est décrit. Pour vous rassurer, il s’agit d’un roman que j’ai particulièrement apprécié.

Les personnages sont certes nombreux mais bien caractérisés et ils ont tous quelque chose à apporter dans cette histoire. Je ne me suis jamais perdue là dedans et pourtant, je n’ai pas l’habitude des grandes fresques de fantasy. L’écriture est clairement magnifique et permet de se plonger dans un monde rempli de créatures étonnantes, de magie et d’intrigues politiques.

On arrive à un aspect important du livre : les intrigues politiques. J’ai détesté Le Trône de Fer et j’ai arrêté la série du sorceleur car je ne supporte pas les intrigues politiques en général. Croyez-le ou non, j’ai adoré chaque aspect de la partie politique qui est avant tout une série d’événements inéluctables. Les personnages ne sont ni profondément méchants ni profondément bons au début mais ils vont se retrouver amenés à prendre des décisions difficiles dans un contexte de guerre et j’ai adoré la manière dont l’autrice nous mène par le bras. Pour une fois, les deux « clans » principaux en guerre sont tellement bien décrits et expliqués qu’il n’y a ni gagnant ni perdant et on peut vraiment apprécier la beauté et la tragédie du cercle vicieux du pouvoir.

Bref, ce livre a réussi l’exploit de me réconcilier à la fois avec la fantasy « médiéval » et avec les intrigues politiques. Le monde est magnifique, le style de l’autrice est assez poétique. Je ne dirais pas que j’ai hâte de lire le tome 2 car il s’agit d’une lecture qui se savoure et pour laquelle on prend son temps mais je suis heureuse de l’avoir lu. J’ai hâte de découvrir les prochains romans de l’autrice.

Destiny T1 de Françoise Gosselin

cover

Il s’agit de mon premier service presse avec les éditions Sharon Kena et j’ai donc choisi ce livre pour commencer.

Je trouve la préface assez déconcertante, même si le début in medias res donne le ton dès le début, j’avais beaucoup de mal à comprendre les enjeux. Par la suite, on se retrouve dans une histoire plus classique avec l’héroïne, Elerrina, qui essaie de trouver sa place au lycée à sa manière. J’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice utilise les rêves pour amener l’intrigue de fantasy qui reste très légère finalement dans ce roman. J’étais un peu déçue qu’on n’aie pas plus d’informations sur la partie fantasy du roman et qu’on reste finalement sur un trio de romance assez banal. Ceci dit, le fait que le trio concerne deux frères et l’héroïne rajoute un peu de piment par rapport à d’habitude.

J’aurais qu’un reproche principal à l’histoire: les deux frères ainsi que la meilleure amie cachent beaucoup de choses à l’héroïne pour éviter d’avancer trop vite l’histoire et cela paraît assez peu crédible. On a le sentiment qu’une simple discussion avec tout l’entourage de l’héroïne nous aurait permis de comprendre le monde de fantasy qui apparaît et cet entourage cache des informations avec des justifications assez faibles finalement, dommage. Cependant, l’histoire reste prenante et j’ai attendu chaque bribe d’informations avec impatience puisque l’autrice réussit à mettre du suspense à la fois avec les cauchemars qui se succèdent et avec les blessures d’Elerrina qui apparaissent sur son corps.

Bref, un rythme assez inégal mais un monde qui promet de belles réjouissances. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce premier pas dans leurs livres.

 

Clair-Obscur de Aidan Fox

cvt_clair-obscur_1994

Le roman nous introduit à des agences qui s’occupent de talents bien particuliers et plus précisément de magiciens. Deux membres d’un couple hétérosexuel, Alix et Thomas, se retrouvent embauchés dans deux agences concurrentes et chacun des deux va devoir cacher ses activités et se battre contre leur attirance envers des collègues.

Même si la prémisse de travailler pour deux agences concurrentes en même temps est pas vraiment crédible, et que leur réaction face à ces agences est assez légère, j’ai adoré les péripéties qui ont suivi. Si on ferme les yeux sur la partie fantasy qui est finalement très peu approfondie, on se retrouve avec deux romances classiques, une hétérosexuelle et une homosexuelle en parallèle et j’ai adoré le développement des deux relations mises en parallèle. J’ai également trouvé assez sympathique les extraits mis au début de chaque chapitre qui, même s’ils n’ont pas forcément d’intérêt majeur, sont globalement bien écrits et souvent drôles.

Bref, j’ai apprécié la romance, j’ai apprécié les péripéties du récit et j’ai globalement bien adhéré à cette histoire prenante qui m’a prise une partie de la nuit. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce roman.

Preciosie T2 d’Aline Maurice

cover

Je reprends ce tome 2 après une longue attente et je me rappelais encore de certains détails : l’enchanteresse méchante, les deux jeunes gens Coline et Esteban ainsi que la mère. Cette fois-ci, la mère reste complètement à l’écart et les narrateurs ainsi que les personnages principaux sont pour la plupart des jeunes gens.

J’aime toujours autant le système d’avoir un chapitre sur le point de vue d’un personnage, j’étais toujours dans l’attente de retrouver les personnages à chaque chapitre. Le rythme est toujours aussi bon et même meilleur que le tome 1 et j’ai trouvé que les personnages et les scènes étaient mieux maîtrisés que dans le tome 1. Le monde de Forestelle fait toujours autant rêver même si les enjeux dramatiques se multiplient de plus en plus et on assiste à une dégradation de ce monde qui semble inéluctable, avant le sauvetage final peut-être ?

J’étais un peu déçue par la fin, qui me laissait sur un statu quo finalement peu satisfaisant alors que tout concourrait à finir en beauté mais je vais devoir attendre avec patience. Le personnage que j’ai trouvé le meilleur en termes de caractérisation pour ce tome était Jehanne, qui ne m’avait laissé aucun souvenir mais qui est revenue d’autant plus fort et plus intéressant.

Bref, vivement le tome 3 ! Je remercie la plateforme Netgalley et l’éditeur pour m’avoir permis de découvrir ce monde magique.

L’Autre Royaume de Gavriel Howard Feist

cover

Ce livre raconte l’histoire de six personnes: trois femmes, deux hommes et un nain, tous prêts à tout pour sauver leur peuple d’une invasion extérieure. Je dois faire un aveu, je déteste l’heroic fantasy en général, en raison des longues descriptions de paysages, du besoin incessant d’utiliser des mots complexes et des batailles qui font intervenir un nombre conséquent de personnages.

Dans ce roman, rien de tout cela. Le monde inventé est riche en légendes, en histoire mais chaque détail est donné de manière naturelle. Tous les personnages principaux sont bien approfondis. Les péripéties se succèdent avec bonheur, avec juste assez de pause pour savourer le récit encore mieux. J’ai adoré la touche de magie présente mais subtile qu’on nous dévoile petit à petit. Les moments qui m’ont le plus impressionnée dans ce roman sont les combats, tous détaillés de manière à sentir à la fois l’urgence de la situation et la position de chaque personnage. C’est la première fois que j’adhère à une description de bataille, même à la fin lors de la bagarre générale, l’auteur réussit à gérer tous les détails sans que cela devienne problématique.

J’ai adoré le fait que la capitaine est une femme qui sache se battre et que la plupart des femmes ont un intérêt dans le récit autre que romantiques. Toutes les femmes sont courageuses, intelligentes, battantes, et aussi farouches que les guerriers du roman et pour une fois, cela fait du bien de voir une certaine mixité généralement absente dans les romans classiques d’heroic fantasy.

Bref, un roman qui m’a agréablement surprise, qui se lit rapidement avec plaisir, et à dédier à ceux qui ne sont pas convaincus par les romans de « heroic fantasy » classique.

Je remercie les éditions du Saule et la plateforme Simplement Pro pour cette belle découverte.

 

Forestelle T1 d’Aline Maurice

cover

Ce livre reprend l’idée d’un monde parallèle au nôtre qui a évolué différemment. Il s’agit d’un monde plus naturel, avec de la magie, des espèces différentes et seuls les Liants, ceux qui possèdent des manteaux, peuvent accéder aux deux mondes.

La découverte de ce monde par Coline, une petite fille qui se retrouve perdue là-dedans,  est magnifique. On découvre avec elle les horreurs du monde ainsi que la beauté du paysage et les gens bienveillants. De l’autre côté, la mère de Coline est paniquée de voir disparaître sa fille et va entreprendre tout un périple pour la retrouver et la sauver. J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue qui augmente l’ironie dramatique puisque toutes les deux se cherchent pendant une grande partie de l’intrigue.

Si le rythme des révélations est globalement bien géré, j’ai trouvé que le milieu du roman souffre d’un ralentissement qui rendait la lecture difficile. Cependant, cela reste mineur devant les personnages tous plus touchants les uns que les autres (y compris pour le troisième point de vue) et les informations qui arrivent et qui donnent envie d’en savoir plus sur le monde.

Bref, j’aurais préféré un rythme soutenu tout le long du roman mais j’ai adoré l’ambiance, l’univers, les personnages et j’ai hâte de voir ce que l’autrice nous réserve pour le deuxième tome.

Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup pour ce roman.

Ash et Vanille T1 de Sosthene Desanges

cover

L’histoire raconte le destin d’un jeune garçon de 15 ans qui fuit sa tribu pour ne pas se marier avec une tante à lui. En effet, une malédiction dans sa village rend impossible la naissance de filles et les guerriers n’ont plus beaucoup de choix en termes de mariages.

Ce jeune garçon, Ash, va voyager en compagnie du crâne Tarsham, un sage du village, Boulba, un ancien humain devenu oiseau (Poypoy plus exactement) et une fille mystérieuse et effrayante qui est intitulée la Méduse.

Le livre nous plonge dans un voyage magique et merveilleux où nous découvrons à la fois les coutumes des tribus d’Ash ainsi que des différentes créatures qu’il sera amené à rencontrer. Le groupe formé est à la fois soudé et extrêmement bien pensé, chaque personne amène une touche d’humour et de compétences.

J’ai beaucoup aimé l’arrivée de Vanille dans le groupe et la découverte de sa tribu.

Ce livre passe malheureusement par des passages « lents », c’est-à-dire des moments où il ne se passe rien et j’avais du mal sur certains moments à suivre le récit. De plus, je ne suis pas habituée aux récits avec de nombreux personnages et j’ai souvent dû revenir en arrière pour me rappeler de tout le monde.

Cependant, l’auteur nous fait découvrir un univers inhabituel, un monde enchanteur complètement dépaysant et cette lecture offre un moment de voyage.

Je remercie chaleureusement l’auteur pour ce partage sur la plateforme Simplement Pro.

Lune Mauve T1 de Marilou Aznar

17271829

Voici un roman fantasy pour les adolescents. C’est l’histoire d’une jeune fille, abandonnée par sa mère, qui arrive à Paris et essaie de comprendre le mystère de la disparition de sa mère.

Dès le début, les lycéens parisiens sont peu crédibles. On est face à une caricature de lycée riche vue par une personne qui n’a probablement jamais mis les pieds dedans. Après sept ans passés dans un collège-lycée à Paris pour les riches, je peux dire que je n’ai rien reconnu dans cette description assez caricaturale des élites. Peu de personnages sont appréciables, entre la protagoniste qui ne se préoccupe pas de ses amis, ceux-ci qui l’abandonnent à la première amourette venue et le garçon mystérieux qui n’a aucune personnalité, on se demande qui est le moins pire. Séléné, le personnage principal, saute sur tous les pièges et on se demande des fois si elle réfléchit avant d’agir.

La véritable histoire de fantasy arrive très tard dans l’intrigue et on en est réduit à suivre les amourettes et les histoires d’amitié d’une provinciale à Paris ce qui m’intéressait que moyennement.

Bref, un roman rempli de clichés qui est finalement assez fatiguant à lire, je ne lirais probablement pas le tome 2.

Tristan et Yumi T1 de Paul Chabot

cover

Avis

Le roman présente un monde futuriste dans lequel la société est divisée en strates, les strates pauvres (rouges) avec ceux qui font des métiers durs et les strates riches (vertes, jaunes) qui reçoivent les ressources. Dans ce monde, la Terre est polluée et remplie d’ordures, l’eau est devenue une ressource rare et certaines personnes veulent partir vers une autre planète.

Les deux personnages principaux, Tristan le pauvre et Yumi la protagoniste plus privilégiée ont tous les deux des caractères forts et on a envie de les suivre dans leurs aventures. L’auteur nous donne un aperçu fascinant d’un univers riche, et qui présage d’un futur possible.

Je donnerais deux reproches. La première consiste dans la violence omniprésente et assez gore qui m’a gênée à de nombreuses reprises. La deuxième est cette fin brutale, j’aurais préféré que le livre soit plus long plutôt que découpé en tomes avec une fin abrupte. Bref, je suis restée sur ma faim.

En résumé, ce livre est un beau voyage futuriste dans lequel il faut supporter cette violence brutale. Je remercie l’auteur et la plateforme Simplement Pro pour ce sympathique service presse.

Ce qui nous lie de Samantha Bailly

cover

J’avais adoré Les Stagiaires du même auteur alors je me suis empressée de lire un autre roman de Samantha Bailly en espérant que le charme opère à nouveau.

Mon avis va finalement être mitigé à mon grand regret. Le style est toujours aussi passionnant, j’ai dévoré ce roman très vite et l’auteure a toujours un talent immense pour dépeindre ses personnages. Malheureusement, je n’ai pas réussi à apprécier la protagoniste qui reste très froide et très distante avec les lecteurs. J’aimais beaucoup l’idée de départ de voir les liens entre les gens et je trouve que l’idée n’a pas autant été exploitée que je l’aurais voulu.

Je n’ai pas vraiment apprécié l’idée de couper l’intrigue en trois: passé/présent/futur en alternant les parties car des fois, cela gâchait la suite de l’intrigue en nous révélant des surprises que j’aurais préféré découvrir en temps voulu, notamment sur la relation entre l’héroïne et Raphaël. La protagoniste est finalement très négative sur les relations entre les gens et je ne trouve pas qu’elle change tant que ça au cours de l’histoire, les hommes sont systématiquement présentés comme trompeurs et séducteurs et les femmes toujours trahies.

Bref, j’adore le style, j’ai moins aimé l’histoire qui reste très centrée sur le mal-être de l’héroïne sans lui donner de la place pour évoluer.