Lune Mauve T1 de Marilou Aznar

17271829

Voici un roman fantasy pour les adolescents. C’est l’histoire d’une jeune fille, abandonnée par sa mère, qui arrive à Paris et essaie de comprendre le mystère de la disparition de sa mère.

Dès le début, les lycéens parisiens sont peu crédibles. On est face à une caricature de lycée riche vue par une personne qui n’a probablement jamais mis les pieds dedans. Après sept ans passés dans un collège-lycée à Paris pour les riches, je peux dire que je n’ai rien reconnu dans cette description assez caricaturale des élites. Peu de personnages sont appréciables, entre la protagoniste qui ne se préoccupe pas de ses amis, ceux-ci qui l’abandonnent à la première amourette venue et le garçon mystérieux qui n’a aucune personnalité, on se demande qui est le moins pire. Séléné, le personnage principal, saute sur tous les pièges et on se demande des fois si elle réfléchit avant d’agir.

La véritable histoire de fantasy arrive très tard dans l’intrigue et on en est réduit à suivre les amourettes et les histoires d’amitié d’une provinciale à Paris ce qui m’intéressait que moyennement.

Bref, un roman rempli de clichés qui est finalement assez fatiguant à lire, je ne lirais probablement pas le tome 2.

Publicités

Romances de Fanny André

Pourquoi ce titre? Tout simplement parce que je me suis faite une orgie de ses romans que j’ai dévoré en une semaine. J’avais besoin de romance, de légèreté et d’évasion et c’est exactement ce que j’ai trouvé dans ces titres. Son style est addictif et si je ne suis pas convaincue par ces choix d’intrigue en romance, je suis curieuse de lire des titres de sa plume dans d’autres genres.

Passons aux choses sérieuses:

25447998

Je trouve l’héroïne très agressive vis-à-vis du patron. On est typiquement dans le cas où le personnage masculin adore se faire maltraiter et tombe amoureux des femmes qui le brutalisent. Je ne suis pas particulièrement fan de ce genre d’histoires car j’ai du mal à comprendre comment les hommes peuvent être aussi masochistes. Sinon, l’histoire principale amoureuse en elle-même est très basique puisqu’on ne voit presque jamais les deux protagonistes se parler et surtout sans s’engueuler. A part l’histoire d’amour, le roman offre une évasion agréable en Espagne et le décor est plutôt sympathique.

28766501

Léna n’arrive pas à oublier son ex et part à Londres sur un coup de tête pour le rejoindre en espérant le reconquérir. J’ai trouvé son ex Caden absolument odieux. Il passe la majorité du roman à essayer de la convaincre de devenir l’amante et à se dépatouiller d’une situation compliquée en embrigadant son ex. Je ne suis pas fan de son univers graff ce qui ne m’a pas aidée à m’introduire dans cette histoire. Au final, on a une famille riche et désagréable qui se déchire et j’avoue n’avoir pas particulièrement apprécié cette aspect. Bref, j’aimais bien Léna mais elle perdait son temps avec cet homme qui ne la méritait absolument pas.

couv61239198

Pour une fois, j’étais conquise par l’héroïne Thia qui a un véritable univers musical bien à elle. C’est quelqu’un de riche, de complexe et qu’on a plaisir à découvrir. J’ai adoré sa passion pour la danse que l’autrice nous décrit avec délicatesse et Thia est une femme pleine de ressources et d’audace. Quant à sa relation avec Jackson, je l’ai trouvé absolument admirable, l’homme est attentionné, ils passent de bons moments et on sent qu’ils cherchent à se connaître et qu’ils s’apprécient mutuellement. On en vient à la partie que j’ai détesté, à savoir Maden ou le « bad boy » attitré qui ne sait pas ce qu’il veut et revient tous les six mois se faire brosser son égo. J’ai détesté ce personnage, je l’ai trouvé arrogant, j’ai trouvé qu’il trahissait son amoureuse pour une amourette dans laquelle il ne voulait pas s’engager et on a l’impression qu’il change d’avis tous les mois sur ce qu’il veut vraiment. En réalité, les seuls péripéties de ce roman relèvent de ce personnage qui revient de temps en temps pour pourrir la vie de Thia. Pour le coup, j’ai trouvé qu’elle réagissait avec maturité en cherchant à s’éloigner de lui de toutes les manières possibles. Bref, vive l’union Thia/Jackson et à mes yeux, une seule fin était possible.

D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

25964933

Delphine de Vigan est une auteure que des amis m’avaient beaucoup conseillé et j’ai donc acheté un de ses livres, curieuse de connaître le contenu de ses livres.

J’avoue que je me suis laissée surprendre dans le bon sens. Ce livre est à la fois un livre d’horreur, un livre qui commence innocemment et finit dans un climat d’angoisse et d’épouvante. Qu’est-ce qui est vrai? Qu’est-ce qui est faux? Est-ce que la narratrice est folle comme le pense son mari? Pourquoi un tel climat de peur autour de L.?

La pression monte progressivement et on se laisse happer par une histoire somme toute banale au début, d’une auteure qui, après un best-seller, ne sait plus quoi écrire pour la suite. Ce livre donne aussi des pistes intéressantes sur des questions telles que: Qu’est-ce que dire la vérité? Existe-t-il une vérité pure? Est-ce que l’autobiographie a une plus grande valeur que la fiction et pourquoi? La puissance de ce livre réside dans le fait que loin de simplement poser des questions, le livre y répond à sa manière à travers des vraies situations dans lesquelles le lecteur doit se mettre à la place et proposer ses propres explications.

Bref, un livre grandiose, un coup de cœur et une belle découverte.

Renaissance de Pauline Cosson

30648311

Avis

Et si les ancêtres historiques célèbres venaient hanter nos esprits? Et s’il existait une Charte des personnalités historiques qui s’étaient réincarnées?

Sur cette idée à la fois géniale et frissonnante, Pauline Cosson va proposer un livre qui montre comment les grands de l’époque comme Louis XIV, Napoléon, Marie Curie vont réagir à notre époque des réseaux sociaux et d’Internet. En tant qu’historienne peu convaincue et qui n’apprécie pas trop l’histoire, j’ai apprécié le fait que l’histoire reste fantasmée et que le roman ne passe pas trop de temps à disséquer la vie historique de ces personnalités. On sent la maîtrise historique sans avoir la biographie complète ce qui reste assez appréciable.

J’ai surtout adoré Hadrien, personnage complètement décalé de chanteur rock qui partage son esprit avec le roi Soleil et les deux forment une alliance à la fois improbable et amusante. La manière dont les événements se succèdent implacablement est addictive et j’ai fini assez rapidement le livre. La fin est jouissive par rapport au reste de l’intrigue, je trouve que l’enchaînement depuis la révélation de Louis XIV au peuple, sans trop spoiler l’intrigue, rend les événements d’autant plus excitants et fascinants, étonnamment réalistes par rapport à notre époque.

Je mettrais juste un petit bémol et un amusement: en tant qu’iranienne, j’ai apprécié le personnage d’Aliyeh, sa fascination pour Zarathustra et son personnage dynamique et intelligente. J’aurais cependant préféré la voir parler en iranien des fois (on voit de l’anglais dans le roman alors pourquoi pas de l’iranien pour des mots simples?). Et une autre plainte mineure, farsi signifie bien persan/iranien en iranien mais on ne dit pas en English, ou en español alors pourquoi dire farsi quand on veut dire persan?

Bref, malgré ces plaintes, je trouve qu’Aliyeh est une bouffée d’air frais dans tous ces personnages historiques.

Non seulement je remercie Pauline Cosson pour la dédicace, pour m’avoir envoyé son roman et je lui souhaite une grande carrière d’écrivaine avec le style incroyable qu’elle possède.

 

Les choses de Georges Perec

215021

Avis

Je partais avec un très mauvais a priori puisque je n’apprécie pas l’auteur et je n’avais pas aimé son autobiographie W ou le souvenir d’enfance, que j’avais dû lire pour le cours de français. J’avançais donc à reculons dans la lecture de ce petit ouvrage et j’avais entièrement tort.

Dès le début, Perec a réussi à me happer dans son écriture et à me faire entrer dans son atmosphère si particulière. Nous suivons les aventures d’un couple pauvre avec un travail précaire, un salaire médiocre et qui rêve de grandeurs. Il s’agit d’une histoire avec un rythme lent presque hypnotisant. Je n’aurais pas cru le dire mais l’ennui que s’attache à montrer l’auteur dans ce livre est tellement intéressant que j’étais captivée par la monotonie de la vie.

Il ne se passe pas grand chose, il ne peut rien se passer de grandiose pour ce couple et pourtant, à travers les petits actes quotidiens, je me suis attachée à ces deux personnages presque anonymes qui ne forment d’une seule entité.

Avec un étonnement certain, je dois avouer que j’ai adoré ce livre de Perec contre toute attente et que j’ai passé un très bon moment à le lire.

Julia (Le Club des A #1) de Pauline Libersart

22895741

Avis

J’ai adoré Julia, jeune fille indépendante, sûre d’elle et prête à tout pour obtenir ce qu’elle veut. Elle est étudiante et pratique l’équitation à haut niveau et rencontre Casey dans son club d’équitation dirigé par l’oncle de Julia. Casey est le bad boy par excellence, il est excitant, sexy, séduisant et chargé d’un passé très lourd.

J’avoue que Casey est plutôt dans mes fantasmes de l’homme qui se repent de son passé douloureux et j’étais heureuse de les voir se rapprocher doucement. Casey semble tout faire pour repousser la jeune fille, même lorsque l’oncle de Julia accepte de les laisser tranquille et je n’ai pas toujours été convaincue par les réactions excessives de Casey. Je pense que ce livre aurait mérité d’être bien plus long pour mieux décrire et approfondir son personnage. Par contre, c’était rafraichissant de voir Julia sûre d’elle, qui s’assume sexuellement et prête à tout pour se battre pour l’homme qu’elle aime avec en même temps une vie riche et intéressante qui ne tourne pas autour de l’homme. J’étais bien séduite par Julia et je ne demandais qu’à être séduite par Casey au lourd passé. Je trouve cependant que Casey surmonte finalement assez vite son passé et que les obstacles qu’ils affrontent ensemble restent assez mineurs.

En conclusion, ce livre est trop court pour réellement approfondir les traumatismes de Casey mais détonne par le personnage féminin pétillant qui s’assume pleinement dans sa carrière et dans ses relations et qui n’a pas peur d’exiger ce qu’elle désire. Je remercie donc les éditions Laska de m’avoir fait découvrir ce livre.

 

Accords imparfaits de Rose Darcy

18404611

Avis

J’avoue que le début partait mal, on a un couple qui se déchire parce qu’il s’aime, ce qui m’exaspère beaucoup. Cependant, en outrepassant ce sentiment d’agacement du début, j’ai apprécié les deux personnages. Certes, ils passent beaucoup de temps à se tourner autour mais chacun exprime ce qu’il ressent à sa manière.

La gestion du temps dans le roman est problématique à mon sens, l’auteure prétend que ça fait deux ans puis quatre ans et je n’ai pas eu l’impression du temps qui passait. J’avais surtout l’impression que ça ne faisait même pas quelques semaines qu’ils se connaissaient.

L’histoire d’amour est un peu mièvre, on a les meilleurs amis qui n’arrêtent pas de mettre ensemble le couple principal, ces derniers, Derrick et Laura, qui refusent d’avouer leurs sentiments pour sauver une amitié qui n’existe et ils le reconnaissent eux-mêmes.

J’avoue, j’ai apprécié les deux personnages et malgré le côté mièvre, je me suis prise à trouver ces deux-là mignons quand même.

La critique est assez décousue et finalement reflète pas mal ce que je ressens: à la fois un émerveillement devant l’histoire d’amour et un agacement devant leur côté aveugle. En même temps, je ne peux pas leur en vouloir, j’ai vécu la même chose quand j’étais au collège/lycée. Donc je suis conquise par ce livre tout de même.

Les Vélazquez T2 de Aspi Deth

25558069

Avis

J’avoue que j’appréhendais l’idée de lire ce dernier tome. Je n’avais pas beaucoup aimé le tome 1 et je ne l’ai continué que parce que j’avais déjà le tome 2 en ma possession.

Loin des romances du premier tome, on entre direct dans le vif du sujet: la mafia, les guerres de gang et de la violence à tout va. J’avoue que la mafia n’est pas du tout un sujet qui me passionne et toute cette violence m’a mise mal à l’aise. On a pratiquement la moitié des personnages du roman qui se font tuer violemment et ce monde de brutes m’a dégoûtée.

Juste un petit bémol, je suis un peu agacée de voir les héroïnes tomber enceinte systématiquement (comme si seul le fait de tomber enceinte ou de se marier pouvait constituer une bonne intrigue pour une femme) et pire encore, elle veut avorter et décide finalement que non. Déjà, elle ne sait pas ce qu’elle veut et en plus, depuis qu’elle a perdu son travail au début du tome 1, elle n’a pas cessé de se faire entretenir par la famille de son copain donc je doute qu’elle ait ou qu’elle pourrait avoir financièrement les moyens. Son idée de garder l’enfant est finalement très égoïste. Sinon, j’ai apprécié l’histoire de la sœur étant en réalité la mère, même si on a tous les clichés des femmes dans ce livre (se faire violer, marier de force et tomber enceinte), le personnage de la sœur est tellement réjouissant et sympathique au final que cela ne m’a pas dérangée.

En bref, je l’ai fini parce que je l’avais dans ma PAL mais c’est trop de violence et trop de tueries pour moi.

Nos folies ordinaires de Eva Giraud

29250894

Avis

Il s’agit d’un court roman sur un avocat, avec une routine parfaite et une vie bien réglée, qui, après la mort de son père, décide de ne plus aller à son travail et se lie avec les excentriques de son immeuble qu’il méprisait autrefois.

Ce livre se lit assez rapidement et dès le début, j’ai trouvé le personnage de Jean sympathique. Les personnages des voisins sont écrits de manière très amusante, j’étais persuadée qu’une romance allait se développer entre Olive, une voisine, et le personnage principal. Le lien entre eux est tellement immédiat que je me suis demandée si cela irait plus loin. Pourtant, loin d’une histoire d’amour, l’auteure nous offre une leçon de vie.

Elle nous offre un personnage qui va à l’encontre de tous ces préjugés pour affronter la vie et comprendre ses propres aspirations et désirs. Ce livre est motivant et permet de se demander quels sont nos rêves en ce moment, si on est en train de les accomplir et que faire pour adapter notre vie à nos aspirations profondes.

Je remercie grandement Lilys édition et Netgalley de m’avoir procuré cette jolie leçon de morale.

Les Vélazquez T1 de Aspi Deth

les2bvelasquez252c2btome2b12b257e2baspi2bdeth

Avis

J’ai commencé à lire en m’attendant à une jolie romance et me voici principalement devant une histoire de mafia. Je vais décortiquer les différents états d’esprit qui me sont parvenus au cours de cette lecture.

Tout d’abord j’ai commencé toute confiante l’histoire. On fait la connaissance de Marie, une jeune femme au caractère bien trempé qui rencontre Ricardo, le Vénézuélien séduisant. Ils se croisent au hasard au moins trois fois au début avant de se parler, ce qui est un peu perturbant quand on se demande si l’homme ne l’a pas suivi. Et lorsqu’ils se parlent, ils n’arrêtent pas de s’engueuler. Je ne suis pas une grande adepte de l’amour vache et j’ai tendance à penser que lorsque Marie insulte et se montre particulièrement méchante envers le pauvre Ricardo, ce dernier doit être vraiment masochiste ou très voyou pour  vouloir sortir avec elle. Cela donne l’impression très agaçante que son consentement à elle n’est finalement pas très important puisque lorsqu’elle le repousse, elle veut en réalité être avec lui.

Marie travaille dans un magasin dont elle se fait virer au début du premier tome. Lorsqu’elle se fait agresser en raison de sa relation avec Ricardo et qu’elle soupçonne que la sœur de Ricardo est de mèche avec les agresseurs, au lieu d’appeler la police, sa première réaction est d’accepter l’offre de Ricardo de se mettre entièrement sous la dépendance de la famille de Ricardo. Alors qu’elle est avec Ricardo en couple depuis peu de temps, qu’une violence commise contre elle se doit d’être reporté à la police et qu’elle se jette dans la gueule du loup en toute impunité. On oublie totalement le fait qu’elle devait cherchait un travail ce qui en plus la rend financièrement dépendante d’un homme qu’elle connaît à peine. Et cela m’a franchement déplu.

Par la suite, les intrigues de mafia se multiplient avec des viols, de la violence, des mariages forcés et j’avoue que j’ai décroché sur cette partie puisque je voulais de la romance à la base. Je ne m’attarderais donc pas sur ce côté bien développé avec des personnages sympathiques mais trop nombreux pour que j’arrive rapidement à identifier chacun facilement.

En conclusion, je venais pour de la romance avec des éléments de mafia et j’ai eu de la mafia avec des éléments romantiques. Je suis par conséquent peu convaincue par la romance et pas intéressée par l’aspect mafia.

cefb9-12180185_723844871083842_1732376702_n