AliN de Axelle Colau

cover

J’avais adoré la plume d’Axelle Colau dans Génération captive (critique ici) et j’avais hâte de découvrir l’autrice sur un registre complètement différent: le harcèlement à l’école et le récit de deux adolescents qui se rapprochent.

Tout d’abord, pour mettre les choses au point, je n’ai jamais vécu de harcèlement scolaire donc je ne saurais estimer la justesse des propos par rapport à une personne concernée. Cependant, l’autrice réussit vraiment à placer le lecteur dans le point de vue des deux personnages à travers des situations très difficiles et j’étais au bord des larmes pendant certaines scènes du roman. J’ai vraiment réalisé beaucoup de choses sur comment on peut ressentir du harcèlement et j’ai l’impression d’avoir partagé pendant quelques jours le quotidien des élèves.

La relation entre Lili et Adrien est assez magnifique et on est partagés entre l’envie de dénoncer les horribles camarades tout en comprenant à la perfection pour quelle raison ils ne le font pas. L’autrice réussit également à nous placer dans différents points de vue y compris celui du harceleur qui, même s’il est abject, nous permet vraiment de replacer les situations dans tous les contextes sans jugement ni pathétisme. J’ai aussi beaucoup aimé la manière dont leurs passions leur permet de s’en sortir et de montrer leur valeur à eux-mêmes et aux autres.

Bref, un livre plein d’émotions qui m’a amené de nombreuses fois au bord des larmes, qui nous plonge dans un quotidien à la fois difficile et magnifique, le roman est absolument sublime. Pour une adulte comme moi pas très au fait des questions de harcèlement, je ne m’attendais pas à être aussi bouleversée. Je remercie chaleureusement la plateforme Simplement Pro et l’éditrice de Noir d’Absinthe pour ce roman.

Miroir mon beau miroir d’Amélia Varin

cover

La nouvelle traite d’un sujet assez important, le harcèlement à l’école, ainsi que d’autres sujets comme l’amitié et l’amour. L’autrice réussit à mêler les différentes chronologies à la perfection, je me suis rapidement prise de compassion pour la protagoniste qui, loin d’être une simple victime, devient assez vite une personne à part entière.

La nouvelle est très courte, j’ai trouvé la fin à la fois forte et décevante car j’aurais voulu continuer à rester dans la même ambiance et à côtoyer les personnage. Cette nouvelle réussit à captiver assez rapidement et à rendre l’ambiance scolaire très réaliste.

Bref, une nouvelle assez forte qui permet de bien comprendre les problématiques du harcèlement scolaire sans tomber dans la victimisation. Je remercie les éditions Alter Real pour cette magnifique nouvelle.