AliN de Axelle Colau

cover

J’avais adoré la plume d’Axelle Colau dans Génération captive (critique ici) et j’avais hâte de découvrir l’autrice sur un registre complètement différent: le harcèlement à l’école et le récit de deux adolescents qui se rapprochent.

Tout d’abord, pour mettre les choses au point, je n’ai jamais vécu de harcèlement scolaire donc je ne saurais estimer la justesse des propos par rapport à une personne concernée. Cependant, l’autrice réussit vraiment à placer le lecteur dans le point de vue des deux personnages à travers des situations très difficiles et j’étais au bord des larmes pendant certaines scènes du roman. J’ai vraiment réalisé beaucoup de choses sur comment on peut ressentir du harcèlement et j’ai l’impression d’avoir partagé pendant quelques jours le quotidien des élèves.

La relation entre Lili et Adrien est assez magnifique et on est partagés entre l’envie de dénoncer les horribles camarades tout en comprenant à la perfection pour quelle raison ils ne le font pas. L’autrice réussit également à nous placer dans différents points de vue y compris celui du harceleur qui, même s’il est abject, nous permet vraiment de replacer les situations dans tous les contextes sans jugement ni pathétisme. J’ai aussi beaucoup aimé la manière dont leurs passions leur permet de s’en sortir et de montrer leur valeur à eux-mêmes et aux autres.

Bref, un livre plein d’émotions qui m’a amené de nombreuses fois au bord des larmes, qui nous plonge dans un quotidien à la fois difficile et magnifique, le roman est absolument sublime. Pour une adulte comme moi pas très au fait des questions de harcèlement, je ne m’attendais pas à être aussi bouleversée. Je remercie chaleureusement la plateforme Simplement Pro et l’éditrice de Noir d’Absinthe pour ce roman.

Lily 2.0 T2 de Emilie Colline

couv67847069

J’avais déjà chroniqué le tome 1 dans cette chronique et je suis heureuse de pouvoir lire ce tome 2 qui suit en partie les événements dans un contexte totalement différent: Florence. Quand j’étais plus petite, j’adorais ces livres-objets avec un contenu variée: musique, informations, histoire, ésotérisme. On apprend plein de choses sur la ville de Florence et sur la gastronomie italienne tout en suivant une intrigue de fantômes et une histoire d’élèves qui passent un séjour agréable avec leurs professeurs dans cette ville.

J’ai trouvé ce livre bien supérieur que le premier puisqu’il réussit à mieux intégrer les différentes intrigues ensemble et l’héroïne est plus approfondie tout comme ses camarades. Les illustrations sont absolument magnifiques, tout comme les recettes de cuisine et on sent que la jeune fille évolue dans le domaine de l’ésotérisme de manière naturelle et sympathique à lire.

Bref, j’aime de plus en plus cette petite série qui rappelle de bons souvenirs de mon enfance.

Peu importe de Julie Marini

cover

Il s’agit d’un roman coup de poing dans le bon sens du terme. Je vois rarement des romans qui abordent à la fois l’homosexualité et la maladie en jeunesse et ce roman traite magnifiquement des deux sujets.

L’autrice a réussi à me faire pleurer de nombreuses fois tout au long du roman. Le personnage principal, Sébastien, est un modèle de bonté et en même temps, il semble tellement crédible avec ses propres défaillances et ses doutes. Sa sœur, atteinte de maladie depuis toute jeune – on ne saura pas laquelle avant la toute fin de l’histoire – se comporte comme une fille gâtée dès l’enfance mais l’autrice nous donne l’image d’un personnage complexe qui fait de son mieux pour survivre avec ses propres armes.

La romance entre les deux garçons se développe doucement, avec beaucoup de subtilité et de tact, et on se prend d’affection assez vite pour cette romance douce. Même Loïc, le gars lourd du début, va prendre de l’importance et j’ai revu mon impression de lui au cours de l’histoire. L’autrice est douée pour ajouter une crédibilité et un fond à chacun de ses personnages ce qui leur donne un air touchant.

Bref, une belle romance MM avec des personnages fragiles et caractérisés avec justesse. Je remercie l’autrice et la plateforme Simplement Pro pour cette belle histoire.

 

L’asperge de Sarah Morant

Ce livre raconte l’histoire banale de plusieurs adolescents dans un lycée, avec un élément inhabituel : la protagoniste est atteinte du syndrome d’Asperger (d’où le surnom d’asperge) qui fait partie de l’autisme. Ceci est déjà assez rare pour être souligné puisque la plupart des autistes visibles dans les médias (et même dans la vie réelle) sont des garçons. J’ai trouvé que l’autrice traitait de cette thématique avec beaucoup d’humilité et de savoir faire. La plupart des personnages sont traités avec la complexité des adolescents et le personnage d’Ali n’est jamais défini par son handicap mais par un ensemble de traits qui la définissent.

L’histoire d’amour entre Ali et Zach est plutôt banale mais j’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice met en place l’histoire, augmente les interactions entre les deux et rend leur histoire tellement crédible et touchante. J’ai également beaucoup aimé la manière dont elle traite de l’amour entre jumeaux et de leur manière de se protéger mutuellement. De même, Zach n’est jamais vu uniquement comme l’amoureux/l’ami d’Ali mais on apprend petit à petit son histoire familiale, la raison pour laquelle il s’est renfermé sur lui-même et ses interactions avec le reste des gens.

Bref, une histoire adolescente émouvante, surprenante et pleine de réalisme qui m’a presque mis la larme à l’œil. Je remercie les éditions Hachette et la plateforme Netgalley pour ce beau roman.

 

Génération captive d’Axelle Colau

cover

J’ai adoré cette dystopie. Elle part du principe qu’après une sorte de désastre, certaines personnes ont acquis des pouvoirs (les « Sensibles ») et ces enfants sont détachés de leur famille et amenés dans des Camps. Grégoire, le protagoniste de l’intrigue, va aller dans un de ces Camps pour essayer d’obtenir des informations et il rencontre Ana, une jeune fille traumatisée pour qui il va éprouver des sentiments amoureux.

J’ai principalement adoré le rythme de l’intrigue. Ce livre opère sur un sentiment d’urgence. A chaque moment calme succède de l’action et on a l’impression que les pauvres enfants ne trouveront jamais le repos. L’intrigue reste toujours concentré sur des points essentiels et j’ai même raté ma station de bus tellement j’étais captivée par l’intrigue.

Ana est un personnage traumatisé, violé et en même temps, on la montre forte et décidée à se battre tout comme Grégoire et non une pauvre femme fragile malgré les horreurs qui lui arrivent. J’ai regretté que le roman ne fasse qu’un tome, je pense que l’univers méritait d’être étendu sur plusieurs romans.

Bref, un coup de cœur, un roman absolument passionnant et des personnages d’adolescents courageux. Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup.

Forestelle T1 d’Aline Maurice

cover

Ce livre reprend l’idée d’un monde parallèle au nôtre qui a évolué différemment. Il s’agit d’un monde plus naturel, avec de la magie, des espèces différentes et seuls les Liants, ceux qui possèdent des manteaux, peuvent accéder aux deux mondes.

La découverte de ce monde par Coline, une petite fille qui se retrouve perdue là-dedans,  est magnifique. On découvre avec elle les horreurs du monde ainsi que la beauté du paysage et les gens bienveillants. De l’autre côté, la mère de Coline est paniquée de voir disparaître sa fille et va entreprendre tout un périple pour la retrouver et la sauver. J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue qui augmente l’ironie dramatique puisque toutes les deux se cherchent pendant une grande partie de l’intrigue.

Si le rythme des révélations est globalement bien géré, j’ai trouvé que le milieu du roman souffre d’un ralentissement qui rendait la lecture difficile. Cependant, cela reste mineur devant les personnages tous plus touchants les uns que les autres (y compris pour le troisième point de vue) et les informations qui arrivent et qui donnent envie d’en savoir plus sur le monde.

Bref, j’aurais préféré un rythme soutenu tout le long du roman mais j’ai adoré l’ambiance, l’univers, les personnages et j’ai hâte de voir ce que l’autrice nous réserve pour le deuxième tome.

Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup pour ce roman.

A pile ou face de Samantha Bailly

18373029

Ce roman traite d’une jeune adolescente qui reçoit un message de son frère quelques temps après sa mort au même moment de la disparition d’une camarade de classe. Ce livre traite beaucoup trop de sujets de manière superficielle: le deuil, l’obsession, la capacité à prédire l’avenir avec le Yi king.

J’ai beaucoup aimé la partie Yi king, c’est effectivement une divination qu’on ne trouve pas beaucoup dans les livres mais les personnages sont très peu caractérisés, notamment l’amie colocataire qui ne cherche pas à en savoir plus, la protagoniste qui n’est pratiquement jamais mise en défaut, les membres de Mantis qui restent mystérieux jusqu’au bout.

Si le roman se laisse lire de manière agréable, il manque quelques éléments pour devenir inoubliable et je pense qu’il méritait une trilogie pour développer l’aspect divinatoire qui reste mineure dans l’intrigue, les motivations de la société Mantis qui ne sont jamais vraiment expliquées, le personnage du frère qui reste finalement peu développé.

Bref, une lecture bien sans plus, c’est dommage.

La Lune est à nous de Cindy Van Wilder

cvt_la-lune-est-a-nous_3394

J’ai réussi à me faire dédicacer ce livre par l’autrice elle-même au salon du livre des Halliennales alors je partais avec un a priori très positif sur ce livre jeunesse qui promettait de belles choses.

Je vais gâcher le suspense tout de suite, j’ai adoré ce livre. On trouve enfin des gens normaux, un garçon gay et gros qui se fait persécuter par tout le monde, une fille noire et grosse qui se bat malgré les stéréotypes de tout le monde et voir cet univers coloré et divers devant nous fait du bien. De plus, j’ai aimé découvrir ce paysage de la Belgique, qu’on ne voit pas souvent dans les romans.

En général, je n’aime pas les allers-retours entre présent et passé et je dois avouer que pour une fois, cette manière d’écrire était parfaitement adaptée au sujet. J’ai adoré la fin, qui ne se termine pas comme d’habitude et même si je me demande comment le roman aurait terminé si le garçon Max n’était pas gay, j’étais contente de voir la fille Olivia qui affirme avec fierté ne pas vouloir de relations amoureuses sans être démentie par le reste du livre. Bref, ça fait plaisir de voir une histoire d’amitié qui se déroule et avec une fin douce.

J’ai eu un peu plus de mal avec Olivia qu’avec Max car Olivia est trop « parfaite » dans le sens où elle se débrouille vraiment bien malgré les stéréotypes et c’est une grande battante alors que Max doute, est plus en retrait et j’ai mieux réussi à m’identifier à ce personnage moins haut en couleurs mais plus touchant à mes yeux.

Bref, une histoire d’amitié sympathique et joyeuse avec des thèmes inhabituels qu’on a plaisir à voir dans un livre jeunesse.

Le cercle félin T1 de Suzanne Roy

la-promee-de-sang

Je voulais vraiment aimer ce roman, j’avais de grands a priori positifs dessus et j’adore en général la littérature de vampire (et autres créatures) jeunesse. Malheureusement, je n’ai pas réussi à adhérer à ce livre pour plusieurs raisons.

Tout d’abord,  le personnage d’Alex, celui qui est vu comme à la fois amoureux d’Isabelle et violent n’est absolument pas développé. Tout le monde avertit Isabelle à propos de ce personnage mais Alex lui-même reste un stéréotype de « mauvais garçon ». A aucun moment l’auteur ne cherche à approfondir ce personnage et à lui donner des qualités ou défauts autres que clichés. Bref, c’est le méchant de l’histoire.

Maintenant passons aux gentils. On se retrouve devant l’affrontement entre un clan méchant (où les femmes sont maltraités) et un clan de gentils où elles sont vues comme égales. Cependant, Isabelle est dévalorisée dans tout le roman, vue comme idiote et insultée par le camp des gentils qui, sans jamais rien lui dire de l’histoire principale, pense qu’elle se doit d’obéir au camp des gentils par principe, par obligation. Sans jamais se remettre en question. On a donc des gentils qui lui mentent, qui oublient des parties de l’histoire et la pauvre Isabelle se retrouve entre les deux camps complètement paumée ce qui est compréhensible. J’ai trouvé exagéré le côté « il faut respecter les femmes mais on peut traiter Isabelle en inférieur et lui exiger l’obéissance ».

Bref, je n’ai pas du tout été emballée par cette histoire, ce que je regrette beaucoup.

Challenge jeunesse/Young adult

Me voici inscrite à un challenge de Muti que j’avais adoré il y a deux ans et je reviens dessus cette année. Je m’inscris en catégorie 1 avec 10 ouvrages de jeunesse à lire!

Comment ça marche ?

Le but est de lire un nombre d’ouvrages Jeunesse ou Young adult se rapportant aux catégories suivante : (une catégorie = un nombre de livres) allant de 10 livres à 100, de quoi satisfaire les petits et les gros lecteurs du genre.

• Catégorie 1 : Aux frontières du rêve => Au moins 10 ouvrages
• Catégorie 2 : Badine avec les royaumes de l’enfance => Au moins 20 ouvrages
• Catégorie 3 : À pieds joints dans la marelle => Au moins 35 ouvrages
• Catégorie 4 : À su garder son cœur de mioche => Au moins 50 ouvrages
• Catégorie 5 : Peter Pan dans l’âme => Au moins 65 ouvrages
• Catégorie 6 : Au pays des mille et un livres => Au moins 80 ouvrages
• Catégorie 7 : Vit dans un conte de fées => 100 et plus (pour les livrovores)