Mangas de Tetsuya Tsutsui

9782915513219-475x500-1 9782915513226-475x500-1 9782915513233-475x500-1

Cette trilogie narre l’histoire de deux policiers qui vont enquêter sur un homme nu tué sur la voie publique. Ceci amène à la découverte d’une guerre de bioterrorisme des moustiques qui fait froid dans le dos. Le suspense est présent et reste constant pendant les trois tomes. Il faut supporter le côté très glauque de cette trilogie qui ne lésine pas sur le sang et n’hésite pas à tomber dans la violence (non gratuite). Malgré tout, si vous êtes prêt à supporter le côté horrible de l’intrigue, il s’agit d’un très bon manga. De plus, pour les gens comme moi qui oublient facilement le nom des personnages, ce manga rappelle fréquemment les noms et les événements de manière subtile ce qui est très agréable.

Deuxième série de mangas écrite par le même auteur. J’ai préféré cette série plus psychologique. Elle permet de s’interroger sur Internet, les méfaits de l’anonymat et la justice expéditive des vengeurs. Les notions sont habilement questionnées, sans véritable réponse ce qui force le lecteur à réfléchir. Malgré quelques scènes un peu durs, le tout est globalement assez supportable. J’ai bien aimé l’alternance entre le point de vue des « méchants » et ceux des « gentils », les policiers. Bref, une bonne découverte sympathique.

J’ai beaucoup aimé la réflexion sur le réalisme du jeu. Si le jeu est trop réaliste, qu’en est-il de la vie elle-même? Et puis, pourquoi vivre dans un monde sinistre lorsqu’on a une possibilité de s’échapper dans un univers meilleur? Même si les perspectives sont extrêmement négatives, la réflexion est intelligente et fait un peu peur. Ceci dit, la fin est un peu trop gentille à mon goût.

6444939

Un manga à la Battle Royale où même si le suspense est à son comble, j’ai trouvé que l’intrigue était globalement assez simpliste. L’auteur reste dans une histoire assez manichéenne ou presque où le criminel qui a purgé sa peine décide de se lancer dans un jeu d’argent dans lequel il faut tuer les autres. La fin est assez prévisible mais sympathique à lire tout de même.

 

 

 

DN Angel Tomes 1-2

475276 857241

Avis

Il s’agit pour moi d’un manga presque stéréotypée, l’intrigue va dans le n’importe quoi facilement, les personnages agissent de manière prévisible. Le personnage principal (Daisuke) a comme seul objectif de séduire une fille et se laisse manipuler par son côté « obscur ». Le personnage de l’inspecteur est rongé par l’idée de capturer le voleur. La fille que le voleur veut séduire est assez peu caractérisée et on se demande bien ce que le personnage lui trouve. Et pour être totalement honnête, je me suis embrouillée entre la fille que Daisuke veut séduire, sa soeur et celle qu’il a embrassé (mais qui est-elle?). Evidemment, de manière totalement cliché, cette fameuse fille qu’il veut séduire tombe folle amoureuse de Daisuke quand il se transforme en un voleur sombre et inatteignable.

Pour être moins sévère, je dirais qu’il s’agit d’un manga aussi vite lu aussi vite oublié, que je pourrais recommander en cas de long trajet mais qui m’a distrait sans me laisser une impression durable.

Pluto de Naoki Urasawa

 

Avis SPOILERS!!!!

Tout d’abord j’ai lu rapidement les huit tomes et j’ai beaucoup aimé. J’ai apprécié la référence subtile à Asimov et aux lois de la robotique, j’ai apprécié les questionnements éthiques et l’inspecteur Gesicht. Au début j’étais impressionnée par la manière dont l’auteur n’hésitait pas une seule seconde à tuer ses robots puissants un à un mais au bout du compte, le tueur génial réussit tous ses coups et on se retrouve avec un inspecteur qui voit avec chaque meurtre un élément de plus dans la solution mais n’arrivera pas à cette solution ce qui rend ce procédé très frustrant.

J’ai adoré le concept de robot super intelligent qui aurait toutes les personnalités et prendrait des heures à calculer. Selon moi, pas la peine d’imiter les humains pour créer un super robot puisque l’humain est par définition imparfait mais ce concept de mélanger tous les caractères était sympathique.

La fin est assez précipitée, alors que les meurtres s’exécutent en l’espace de quelques tomes, et on nous introduit une fin du monde, un méchant pas si méchant, un robot mort mais pas mort, et tout se déroule avec une telle vitesse dans le dernier tome que j’ai trouvé dommage de ne pas l’avoir étalé un peu plus.

J’ai eu un coup de coeur pour le personnage de la soeur de Astro Boy qui arrive à percevoir les émotions (comme une empathe), heureusement qu’elle reste indemne et ne souffre pas du massacre des autres personnages.

En conclusion, un manga qui se lit vite et bien, des personnages attachants, un auteur sadique et une fin précipitée.

Ghost Hunt T1 de Shiho Hinada

(224 pages)

Avis

Il s’agit d’une histoire de fantômes dans un château hanté. L’histoire se laisse suivre mais j’ai trouvé les personnages trop fades d’autant plus que j’arrivais à peine pour certains à les distinguer les uns des autres. A part le protagoniste un peu arrogant (et la médium), les autres personnages étaient à peine développés et même si je ne doute pas que les prochains tomes vont servir à introduire chaque personnage plus en détail, je me suis sentie en retrait par rapport au manga. Je n’arrivais pas à adhérer aux personnages, je trouvais l’histoire trop banal et les dessins ne m’impressionnaient.

En bref, je ne crois pas poursuivre ce manga.

Un genre par mois