Noël gagnant de Mélodie Smacs

cover

Lou est une femme comblée, avec une vie parfaite à la fois du côté professionnel et amoureux. Cependant, lorsque son mari demande le divorce et que son ami d’enfance revient, elle revient sa personnalité profonde qui refait surface.

Il s’agit d’une romance de Noël particulièrement adaptée avec de bons sentiments. J’ai apprécié le personnage de Lou qui s’épanouit et devient de plus en plus combatif. La relation amoureuse entre les deux protagonistes reste assez survolée et j’aurais aimé que l’autrice approfondisse les personnages plus secondaires dont les amis de Lou, leur histoire se boucle aussi trop rapidement. Cependant, la plume de l’autrice est toujours aussi agréable et j’ai assez rapidement lu cette romance trop courte à mon goût.

Bref, une romance sympathique à lire mais qui aurait mérité d’être plus longue pour qu’on puisse passer plus de temps avec les personnages. Je remercie la plateforme Netgalley pour ce service presse sympathique.

 

L’asperge de Sarah Morant

Ce livre raconte l’histoire banale de plusieurs adolescents dans un lycée, avec un élément inhabituel : la protagoniste est atteinte du syndrome d’Asperger (d’où le surnom d’asperge) qui fait partie de l’autisme. Ceci est déjà assez rare pour être souligné puisque la plupart des autistes visibles dans les médias (et même dans la vie réelle) sont des garçons. J’ai trouvé que l’autrice traitait de cette thématique avec beaucoup d’humilité et de savoir faire. La plupart des personnages sont traités avec la complexité des adolescents et le personnage d’Ali n’est jamais défini par son handicap mais par un ensemble de traits qui la définissent.

L’histoire d’amour entre Ali et Zach est plutôt banale mais j’ai beaucoup aimé la manière dont l’autrice met en place l’histoire, augmente les interactions entre les deux et rend leur histoire tellement crédible et touchante. J’ai également beaucoup aimé la manière dont elle traite de l’amour entre jumeaux et de leur manière de se protéger mutuellement. De même, Zach n’est jamais vu uniquement comme l’amoureux/l’ami d’Ali mais on apprend petit à petit son histoire familiale, la raison pour laquelle il s’est renfermé sur lui-même et ses interactions avec le reste des gens.

Bref, une histoire adolescente émouvante, surprenante et pleine de réalisme qui m’a presque mis la larme à l’œil. Je remercie les éditions Hachette et la plateforme Netgalley pour ce beau roman.

 

Preciosie T2 d’Aline Maurice

cover

Je reprends ce tome 2 après une longue attente et je me rappelais encore de certains détails : l’enchanteresse méchante, les deux jeunes gens Coline et Esteban ainsi que la mère. Cette fois-ci, la mère reste complètement à l’écart et les narrateurs ainsi que les personnages principaux sont pour la plupart des jeunes gens.

J’aime toujours autant le système d’avoir un chapitre sur le point de vue d’un personnage, j’étais toujours dans l’attente de retrouver les personnages à chaque chapitre. Le rythme est toujours aussi bon et même meilleur que le tome 1 et j’ai trouvé que les personnages et les scènes étaient mieux maîtrisés que dans le tome 1. Le monde de Forestelle fait toujours autant rêver même si les enjeux dramatiques se multiplient de plus en plus et on assiste à une dégradation de ce monde qui semble inéluctable, avant le sauvetage final peut-être ?

J’étais un peu déçue par la fin, qui me laissait sur un statu quo finalement peu satisfaisant alors que tout concourrait à finir en beauté mais je vais devoir attendre avec patience. Le personnage que j’ai trouvé le meilleur en termes de caractérisation pour ce tome était Jehanne, qui ne m’avait laissé aucun souvenir mais qui est revenue d’autant plus fort et plus intéressant.

Bref, vivement le tome 3 ! Je remercie la plateforme Netgalley et l’éditeur pour m’avoir permis de découvrir ce monde magique.

Génération captive d’Axelle Colau

cover

J’ai adoré cette dystopie. Elle part du principe qu’après une sorte de désastre, certaines personnes ont acquis des pouvoirs (les « Sensibles ») et ces enfants sont détachés de leur famille et amenés dans des Camps. Grégoire, le protagoniste de l’intrigue, va aller dans un de ces Camps pour essayer d’obtenir des informations et il rencontre Ana, une jeune fille traumatisée pour qui il va éprouver des sentiments amoureux.

J’ai principalement adoré le rythme de l’intrigue. Ce livre opère sur un sentiment d’urgence. A chaque moment calme succède de l’action et on a l’impression que les pauvres enfants ne trouveront jamais le repos. L’intrigue reste toujours concentré sur des points essentiels et j’ai même raté ma station de bus tellement j’étais captivée par l’intrigue.

Ana est un personnage traumatisé, violé et en même temps, on la montre forte et décidée à se battre tout comme Grégoire et non une pauvre femme fragile malgré les horreurs qui lui arrivent. J’ai regretté que le roman ne fasse qu’un tome, je pense que l’univers méritait d’être étendu sur plusieurs romans.

Bref, un coup de cœur, un roman absolument passionnant et des personnages d’adolescents courageux. Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup.

Forestelle T1 d’Aline Maurice

cover

Ce livre reprend l’idée d’un monde parallèle au nôtre qui a évolué différemment. Il s’agit d’un monde plus naturel, avec de la magie, des espèces différentes et seuls les Liants, ceux qui possèdent des manteaux, peuvent accéder aux deux mondes.

La découverte de ce monde par Coline, une petite fille qui se retrouve perdue là-dedans,  est magnifique. On découvre avec elle les horreurs du monde ainsi que la beauté du paysage et les gens bienveillants. De l’autre côté, la mère de Coline est paniquée de voir disparaître sa fille et va entreprendre tout un périple pour la retrouver et la sauver. J’ai beaucoup aimé l’alternance des points de vue qui augmente l’ironie dramatique puisque toutes les deux se cherchent pendant une grande partie de l’intrigue.

Si le rythme des révélations est globalement bien géré, j’ai trouvé que le milieu du roman souffre d’un ralentissement qui rendait la lecture difficile. Cependant, cela reste mineur devant les personnages tous plus touchants les uns que les autres (y compris pour le troisième point de vue) et les informations qui arrivent et qui donnent envie d’en savoir plus sur le monde.

Bref, j’aurais préféré un rythme soutenu tout le long du roman mais j’ai adoré l’ambiance, l’univers, les personnages et j’ai hâte de voir ce que l’autrice nous réserve pour le deuxième tome.

Je remercie la plateforme Netgalley et les éditions Au loup pour ce roman.

Les nouvelle de l’été – Le jour (Anthologie)

cover

Cette anthologie m’a surprise par la qualité d’écriture d’absolument toutes les nouvelles, ce recueil était un régal à lire et m’a permis de rappeler un peu l’été dans une saison d’automne bien morose et froide.

Humdrum!  Le début est très rythmé, très mouvementé et incroyablement bien écrit. Je me suis tout de suite prise de compassion pour cette femme débordée et je me suis sentie à l’aise et admirative devant son courage et son audace. La suite de l’histoire était un peu décevante et convenue à mon goût mais le début est génial.

Une simple cabane J’ai beaucoup aimé le mystère qui s’éclaircit petit à petit ainsi que l’ambiance familiale qui se dégage de cette nouvelle. Un peu d’aventure pour les jeunes dans cette histoire.

Voyage de noces entre amies Clara est un personnage fascinant et on a le droit à une petite visite exotique de l’Australie avec une célébration de l’amitié. Cette nouvelle respire la joie de vivre malgré son postulat triste de départ.

Itinéraire bis Cette nouvelle est très prenante, elle commence fort dès le début puis laisse planer le doute et une ambiance un peu menaçante pendant tout le long de la nouvelle. Et la fin permet vraiment une chute élégante.

Des vacances étonnantes: une jolie excursion entre adolescents avec les premiers émois et les premières rencontres amicales et amoureuses sérieuses, une nouvelle douce-amère d’une grande simplicité et d’une beauté remarquable

Un été indien: j’ai eu plus de mal avec cette nouvelle qui parle d’une femme française en Inde et qui donne l’impression désagréable qu’une femme ne peut qu’être harcelée sexuellement par tous les employés qu’elle rencontre. Bref, une nouvelle bien écrite qui laisse un goût amer dans la bouche

Retour aux sources: je trouve cette nouvelle un peu déséquilibrée, le couple présenté au début est intéressant, la partie où le protagoniste revient sur son lieu natal est également joliment amené, l’histoire de François à la fin est touchante mais je trouve le lien entre les trois assez faible et pas assez travaillé

Trois semaines en août: encore une histoire d’adolescents bruyants qui s’amusent, d’une mère débordée et de tension de famille, c’est bien écrit et ça se lit tout seul.

Vichy été 1856: La seule nouvelle du recueil qui m’a laissée dubitative et que je n’ai pas du tout aimé. J’avais l’impression d’avoir une longue description en face de moi sans aucune intrigue et j’ai passé rapidement sur cette nouvelle.

Je remercie les éditions du Saule et la plateforme Simplement Pro pour ce joli recueil coloré qui donne envie de partir en vacances.

Mon amie la peur de Meera Lee Patel

cover147102-medium

Tout d’abord, il est important de savoir que je l’ai reçu en service presse numérique et si le numérique ne pose pas de problème en général, ma liseuse a beaucoup souffert pour afficher toutes les pages en couleur avec des illustrations. Autant dire qu’il faut l’avoir en papier pour l’apprécier à sa juste valeur.

Cela revient à ma critique principale, cette abondance d’illustrations m’a semblé très orientée vers les enfants et j’ai eu du mal à me défaire de l’impression que je n’étais pas la cible. Pourtant, un livre sur la peur et l’angoisse me correspond parfaitement et l’autrice donne de nombreuses pistes pour vivre avec la peur. Son idée est que la peur est une alliée qui permet de savoir ce que l’on veut dans la vie et ses conseils sont bien avisés en général.

Bref, des phrases trop simplistes, un contenu bon mais petit et des trop d’images font que je n’ai pas adhéré à ce roman. Je remercie tout de même la plateforme NetGalley pour ce service presse ainsi que Le livre de Poche.

Avez-vous un bon médecin? de Philippe Humbert

39290683

Ce livre explique selon un docteur en médecine comment les médecins et les patients devraient se comporter lors d’une consultation. Le ton est assez paternaliste et désagréable donc certains pourraient trouver le livre assez difficile à lire. De plus, certaines pages sont remplies de baratin technique qui m’a rebuté à certains moments.

Cependant, j’ai apprécié à la fois les critiques ciblées contre les médecins qui ne prennent pas le temps d’écouter leurs patients et contre les patients qui ne donnent pas les bonnes informations. Le docteur donne beaucoup d’anecdotes sympathiques qui rendent le livre agréable à lire et me conforte dans une certaine idée de la médecine que j’approuve.

Bref, un ton rebutant au premier abord mais des propos intéressants dans le livre. Je remercie la plateforme Netgalley pour ce service presse.

Ouvrir les bras pour changer le monde de Gilles Gallas

book-2595

Ce livre décrit les pratiques de ce qu’on appelle dans le milieu anglophone le « free hug ». L’idée est de se prendre dans les bras pour diminuer l’agressivité des gens et accomplir notre nature humaine. L’auteur déplore l’évolution de l’humanité actuelle et propose une tentative pour revenir à ses vraies valeurs selon lui.

Ce livre se divise en deux parties: une partie explication anthropologique et une partie guide pratique. Dans l’explication anthropologique, je n’ai absolument pas été convaincue par ce passage pour deux raisons. La première: cela part dans une histoire révisée par les soins de l’auteur où ce dernier retrace l’humanité pour asseoir sa propre cause. De plus, malgré mes lacunes dans ce domaine, je trouvais l’auteur trop manipulateur pour croire à ce qu’il disait. Deuxièmement, cette partie sonne comme une justification alambiquée à quelque chose qui me paraît finalement bien: l’auteur décide de rendre les gens heureux à sa manière et c’est tout à fait louable, pourquoi ce besoin de se justifier à une telle échelle?

La deuxième partie plus pratique traite des différentes activités possibles lorsqu’on veut se mettre aux « free hugs » et des différents endroits qui le pratiquent dans le monde entier. L’auteur précise également que la place de la femme en Inde et au Japon par exemple fausse cette pratique qu’il considère comme bénéficiaire aussi bien bien au sexe féminin que masculin. En effet, au Japon, seuls les femmes font des « hugs » aux hommes et en Inde, certaines femmes le font pour l’ensemble des gens mais aucun homme ne le fait. Bref, il prône une pratique plus égalitaire avec des exemple très précis et instructifs.

J’aurais un petit reproche cependant, l’auteur tient à garder une égalité parfaite entre le nombre d’hommes et de femmes ce qui est louable mais tend à se transformer dans son cas à prôner un exemple hétérosexuel ce qui m’a un peu gênée.

Bref, un livre qui enseigne sur un domaine méconnu et d’une manière agréable la plupart du temps.

Quelques livres de développement personnel

cover134108-medium cover130834-medium cover130906-medium cover129020-medium

J’ai lu une série de livres de type développement personnel dans le cadre du partenariat avec netgalley que je remercie chaleureusement ainsi que tous les éditeurs Belfond, Fayard, Le livre de poche.

Faites de la place de Regina Wong

Tout d’abord, nous avons un livre sur le minimalisme, qui est justement assez court. Ce livre répète beaucoup de choses déjà bien souvent dites dans les blogs anglophones. Pour ceux comme moi qui ont déjà ces ressources, vous n’allez pas apprendre grand chose et cette lecture sera décevante. Pour les autres, l’essai condense de nombreuses informations sur le sujet et explique de manière très concrète comment appliquer cette philosophie dans sa vie. C’est une sorte de mélange hybride entre les livres de Dominique Loreau et de Marie Kondo. Ce livre dresse une série de recettes utiles, pratiques qui aident bien.

Les vampires psychiques de Stéphane Clerget

Ce livre m’a un peu déçu, il donnait l’impression d’allier de la psychologie à une réalité concrète ce qui est toujours un exercice un peu équilibriste. Malheureusement, j’avais plus le sentiment de liste. Ce livre donne des personnalités à éviter mais d’une manière que j’ai trouvé obscur par moment. Peut-être que je ne fréquente pas assez de vampires psychiques… Dans tous les cas, la base sérieuse n’est pas approfondie et le livre se contente d’énumérer les types de psychopathes et comment s’en prémunir, tout en rappelant que nous pouvons tous nous comporter comme des vampires. J’ai beaucoup aimé ce rappel. Cependant, les conseils pour se prémunir sont variés et efficaces et donne un atout certain au livre.

Lâche ton téléphone de Catherine Price

Ce livre est une pépite. Sans condescendance ni agressivité, avec une bienveillance totale, il met le doigt sur une tare fondamentale de notre société: l’addiction au téléphone et aux écrans en général. J’ai adoré le programme en plusieurs parties. Cet essai recommande l’application Space que je me suis empressée de télécharger, même si je la trouve plutôt envahissante globalement. Bref, un très joli guide qui devrait parler à la plupart des gens.

Notre langue française de Jean-Michel Delacomptée

« Notre » langue française ou la langue de l’élite des hommes blancs privilégiés. Ce livre m’a mise en colère plusieurs fois. L’auteur revendique une langue pure, celle de Malherbe et explique que notre langue dérive et personne ne la défend. Il propage des idées absolument outrageuses comme d’expliquer que maintenant, on donne les prix littéraires à des « minorités » et que c’est une honte de les brader. Bien sûr, quand 90% des auteurs cités sont des hommes, la femme noire qui gagne un prix est un scandale pour lui. Bref, ce passage précisément m’a  énervée. Sinon, il reste dans les clichés de notre belle langue avec l’académie française qui s’oppose fort justement à la féminisation des métiers, on oublie trop souvent (comme l’auteur) que ces derniers ont contribué à faire disparaître les noms des métiers féminins par machisme. Je n’adhère pas du tout à ce livre méprisant et méprisable.