Point hebdomadaire 13

Deux nouvelles informations cette semaine: ma nouvelle a été refusée pour Moisson d’épouvante, je ne m’attendais pas à grand chose non plus. Et je me suis remise à écrire sur mon roman, je planifierais dès demain pour finir ce roman très sérieusement avant la fin des vacances.

 

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 46% (23 053 mots) +130 mots!
    Squid

 

Point hebdomadaire 12

Cette semaine a été remplie de rebondissements dans le domaine de l’écriture. Tout d’abord, c’est le début du Camp Nanowrimo. Je ne suis pas très motivée ce mois-ci car je pars deux semaines en vacances et que les semaines d’avant vont être très mouvementées pour compenser mais j’aimerais me focaliser sur l’écriture de nouvelles.

  • Mes petits lapins rouges que j’ai envoyé aux éditions Jacques Flamant pour l’appel à textes sur la folie a été sélectionné pour une publication le 10 septembre! J’en parlerais plus en détail dès que j’en sais plus.
  • J’ai soumis deux textes : Une excursion dans le métro (Fantastique) pour l’appel à textes de Gandahar sur le thème Diable, c’est l’Enfer et Un soir à la bibliothèque (Horreur) pour l’appel à textes Moisson d’épouvante organisé par Dreampress

Beaucoup de corrections et je me suis enfin décidée à envoyer à nouveau des nouvelles pour avoir au moins une dizaine de textes en soumission au cours de l’année 2016, et avec une publication en cours  cette semaine, je suis heureuse!

Point hebdomadaire 10

Avec la crue de la Seine et le bordel qui en a résulté à mon travail, j’ai à peine continué à écrire sur mon roman. Donc un score de quelques cinq cent mots…

Écrits

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 44% (22 078 mots) +493 mots!

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?

Point hebdomadaire 9

Avec un peu de retard, comme d’habitude, voici le point hebdomadaire de la semaine dernière.

J’ai continué dans les corrections de ma nouvelle fantastique, Une excursion dans le métro. Cette nouvelle qui amène l’héroïne au fin fond du métro parisien. Elle est passée de 17 695 caractères à 15 589 et a perdu beaucoup de répétitions et de redondances. J’ai enfin pris mon courage à deux mains pour me faire critiquer par le forum d’écriture le tremplin de l’imaginaire et j’espère que cette expérience sera fructueuse. Elle m’a en tout cas permis d’en apprendre sur mes tics d’écriture, comme le fait de répéter les événements plusieurs fois pour être sûre que le lecteur a compris. Les répétitions de mots et les longues phrases aussi.

Cela m’a motivée pour aller plus loin dans l’écriture et retourner corriger de vieux récits oubliés. Mon plus grand défaut était de toujours écrire de nouveaux textes sans me retourner en arrière pour corriger les anciens. J’ai consacré 2016 comme à la fois l’année où je terminerais mes romans inachevés et l’année où je me mettrais à corriger mes vieux écrits en général.

Ce n’est que le début d’une grande aventure j’espère.

Point hebdomadaire 8

Je n’ai pas été prolifique dernièrement, la faute à des partiels, une semaine compliquée et autres difficultés.

La principale activité d’écriture a été les 24 heures de la nouvelle. Il s’agit d’un événement, organisé le week-end dernier, où des participants sont invités à écrire pendant 24 heures à partir d’un thème dévoilé au début de ces 24 heures. C’était ma troisième participation. Le thème de cette année était:

« L’histoire doit se passer à au moins deux époques différentes (pas forcément très distantes), qui ne peuvent pas communiquer directement entre elles (pas de portails temporels, de machines à remonter le temps, de télépathie…), mais se répondent et se complètent. »

Et voici ma contribution: Un amour non réciproque, une courte nouvelle sur les ravages de l’amour dans un registre contemporain. Pour lire mes anciennes contributions les dernières années, vous pouvez vous diriger vers cette page.

Sinon, je suis actuellement en corrections sur mes anciennes nouvelles pour essayer de les envoyer à différents appels à texte et je travaille sur une nouvelle fantastique qui s’appelle Une excursion dans le métro. C’est l’histoire d’une femme qui se retrouve tôt le matin dans un métro dans lequel des événements étranges se produisent.

Point hebdomadaire 7

Peu de mots cette semaine, et un petit avancement tout de même.

Cette semaine, publication en ligne d’un extrait de mon recueil de poèmes par mon éditrice: à voir les réseaux sociaux de Bookless éditions, Facebook et Twitter.

Écrits

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 42% (21 585 ) +572 mots!

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?

Point hebdomadaire 6

Cette fois-ci, j’avoue avoir complètement délaissé l’écriture au profit d’une semaine chargée au boulot, je n’ai pas du tout repris ce roman SF qui m’occupe depuis novembre dernier. J’espère que la semaine prochaine sera plus chargée en écriture.

Sinon, mon éditrice de poèmes prépare la Quinzaine des poèmes avec des poèmes en ligne tous les jours pendant 2 semaines à partir de lundi.

Et au niveau des corrections, la nouvelle en cours est Le fantôme au linge noir, une nouvelle fantastique sur laquelle j’en dirais un peu plus dans les prochaines semaines.

Écrits

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 42% (21 013 mots) +0 !!!

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?

Point hebdomadaire 5

Deuxième semaine du Camp Nanorimo, j’ai donc écrit 1563 mots, ce qui n’est pas particulièrement glorieux puisque j’ai délaissé l’écriture pendant trois jours sur les sept.

Cependant, je n’ai pas abandonné le domaine de l’écriture cette semaine.

Mercredi, j’ai participé au concours de poésie de la RATP avec un poème de 12 vers intitulé le quotidien d’une parisienne.

Ce vendredi, j’ai pu avec VendrediLecture et mon éditeur Bookless édition proposer cinq exemplaires gratuits de mon recueil de poèmes.

Sinon, j’ai fait la liste de toutes mes nouvelles écrites et j’ai commencé à les reprendre et les corriger dans le but de participer à de futurs appels à textes donc la semaine était bien remplie.

Ecrits

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 42% (21 013 mots) +1563 mots

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?

  • Le quotidien d’une parisienne (Poème): écrit pour le concours de poésie de la RATP

Point hebdomadaire 5

Après un départ en force, je me suis calmée la deuxième semaine du camp Nanowrimo et après avoir écrit un peu tous les jours jusqu’au jeudi, j’ai abandonné mon écriture quotidienne le vendredi et samedi lorsque la vie que je mène m’a rattrapée.

  • La vengeance du poulpe (Hard SF) : avancement 39% (19 450) +1435 mots

Squid

Dans les années futures, le professeur Coriace, un scientifique renommé spécialisé dans la théorie des cordes, décide de tester les propriétés physiques à basse température des poulpes. De manière similaire à la supraconductivité qui étudie les propriétés magnétiques étranges des matériaux en-dessous d’une certaine température, il s’agit de prouver que près du zéro absolu, le poulpe possède de même une température supraconductrice au-delà de laquelle il est capable de passer à travers les dimensions spatio-temporelles et ainsi montrer la validité de la théorie des cordes comme unificatrice de la relativité générale et de la mécanique quantique. Accompagné de son associée Ariane Boulange, il ira jusqu’au bout de son expérience, mais pourra-t-il contenir les fureurs du poulpe ainsi torturé ?