Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne d’Olympe de Gouges

Le livre est très clairement ciblé pour des écoliers (il s’agit explicitement d’un livre écrit pour le nouveau bac) et enrichi pour pouvoir en faire un manuel scolaire. Par rapport au texte proprement dit de la déclaration, elle ne fait que 8 pages même si le postambule est un peu plus long.

Certes, il s’agit d’un texte fondamental et je n’ai même pas regardé la version numérique qui propose de nombreux suppléments et de nombreux mises en perspective. Cependant, n’étant pas dans un contexte scolaire stimulant qui aurait permis peut-être de mieux cerner l’approche historique, j’ai juste trouvé le texte très court et finalement assez proche de la déclaration des droits de l’homme et cela m’a laissée totalement de marbre.

Bref, pour une lecture aussi fondamentale, je suis un peu déçue d’avoir raté quelque chose, j’aurais probablement dû me tourner vers un livre moins académique (même s’il s’agissait d’un cadeau) pour apprécier ce type de textes et je ne le conseille absolument pas pour ceux qui ne sont pas dans un contexte de passage d’examens.

Atlas géopolitique mondial 2021

Je ne suis ni spécialiste de géopolitique ni spécialiste de cartes et je ne pourrais donc pas avoir un regard critique pertinent sur ce livre assez magistral. Il est assez complexe à lire pour quelqu’un de non initié et demande énormément de connaissances historiques et de compréhension des cartes.

Cependant, il s’agit d’un ouvrage absolument magnifique de référence qui essaie de faire comprendre tous les enjeux du monde entier d’un point de vue géopolitique. Si les thèmes de chaque continent et des pays restent exploités à un niveau minimal, j’ai bien aimé l’aspect global du livre qui permet de saisir au mieux l’actualité mondiale en ce moment. De plus, ce qu’il perd en termes de précisions, il le gagne en termes de compréhension des enjeux mondiaux qui ne sont pas toujours simples à appréhender.

Bref, un ouvrage indispensable à lire même s’il faudra du temps et de l’expérience pour l’assimiler au mieux.

Chroniques altermondialistes de Starhawk

J’avais entendu parler de cette autrice par rapport à son lien avec l’écoféminisme. Ce livre raconte comment l’autrice et journaliste a vécu les différents mouvements auxquels elle a participé pour bloquer les grands sommets de type G8 et autres sommets économiques et politiques. Le livre traite de répression policière assez violente et de sa manière non violente de lutter pour rester aussi efficace que possible.

Si la journaliste a un courage assez inouïe et qu’elle n’hésite pas à se mêler à la foule même dans des contextes assez violents et agressifs, le livre laisse un goût amer car finalement, on reste assez impuissant devant tous ces enjeux planétaires économiques et politiques si on est pas prêts, comme la journaliste, à payer de notre personne pour se battre.

Bref, un bel hommage de lutte pacifiste qui inclut des réflexions sur la manière de gérer les luttes et leur impact réel mais je le trouve trop éloigné de la vie de beaucoup de gens pour avoir un impact sur les lecteurs.

Cher Yémen… je m’en vais de Jeff M.

004504941

Avis

Je dois avouer tout d’abord mon ignorance, hélas. Je ne connaissais strictement rien du Yémen et je n’avais pas réellement suivi le peu d’actualités qu’on peut avoir en France sur ce pays. Bref, je suis arrivée dans ce livre les yeux vierges, sans rien savoir.

Ce livre est une autobiographie et raconte les années du narrateur passées au Yémen. Le narrateur explique de manière très précise et à sa manière les différents régimes politiques et les conflits politiques qui se sont succédés. On entre émerveillé et terrifié dans un pays dont les bouleversements nombreux se sont produits durant les dernières années. Il s’agit de l’histoire récente et cela m’a vraiment donné envie d’en savoir plus sur ce pays inconnu et de découvrir plus en profondeur la culture d’un pays autant martyrisé.

Ce livre donne envie de connaître le ressenti des yéménites sur la situation et même d’aider les gens là-bas dont on ne sait strictement rien en France. Malheureusement, les photos passent moins bien sur ma liseuse (noir et blanc en plus) mais en les regardant sur écran, c’est magnifique.

Bref, un livre qui donne envie de voyager et de connaître une autre culture.

Azadi de Saïdeh Pakravan

25944043

Avis

On m’avait prêté ce roman en cours d’iranien en me disant qu’il s’agissait d’un livre très dur à lire et pas à mettre dans toutes les mains. Le début commence pourtant innocemment, on arrive après les élections iraniennes de 2009, dans un Iran politiquement agité, les manifestations grouillent dans la rue contre la victoire d’Ahmadinejad et on suit le destin d’une famille face à cette révolte.

Cela commence assez lentement puisqu’on a le temps de prendre connaissance de chacun des personnages de manière approfondie. L’auteure prend vraiment le temps d’introduire tous les personnages et au bout d’une centaine de pages, je voulais connaître le sort de cette famille.

Le personnage principal, Raha, est une femme courageuse, politiquement engagée, jeune et l’action principal se situe assez tard dans le roman, lorsqu’elle se retrouve violée par des gardiens de la prison après une manifestation. Après cette épreuve, elle se montre courageuse, elle se bat contre le système pour juger ces violeurs et réussit même à passer outre la rupture avec son fiancé, l’homme qui croit qu’elle est souillée.

J’ai adoré la structure du roman, qui place cette action principale assez tard après avoir bien expliqué la situation. J’ai trouvé admirable le courage de Raha et malgré le caractère terrible du livre, ce livre donne foi en la nature humaine. J’ai aussi beaucoup apprécié le fait que ce roman n’est pas manichéen, on ne présente à aucun moment les Gardiens de la Révolution (dirigeants du régime en Iran) comme profondément maléfiques. Certains sont bons et raisonnables, d’autres effectivement méchants mais la plupart doivent comme les autres se positionner face à une situation compliquée.

Bref, un roman admirable, beau, un coup de cœur.