Helden T2 de Mélodie Smacs

cover Helden 2

J’avais adoré le tome 1 dont vous pouvez lire la critique ici et je me réjouissais de lire le second tome. Pour ne pas vous laisser languir, j’ai tout simplement adoré et je pense même que ce tome surpasse le premier.

Il s’agit toujours d’une démone de la gourmandise qui travaille avec ses supérieurs hiérarchiques et ses collègues pour comprendre une enquête policière, dans ce contexte pour quelle raison son protégé n’arrête pas d’être pris pour cible.

L’héroïne garde son caractère et continue de tempêter et protester contre chaque ordre tout en prenant des risques assez insensés. Elle reste fidèle à ce qu’on avait vu dans le premier tome et cela fait du bien de la retrouver. J’ai particulièrement apprécié ce tome car il donne quelques réponses sur les mystères qui restaient du tome 1 tout en gardant certaines zones d’ombres et permet d’équilibrer de manière assez subtile la gestion d’informations. Je ne me suis pas du tout sentie frustrée malgré la fin ouverte. De plus, l’histoire en tant que telle est très divertissante et on se demande ce qu’a bien pu faire ce pauvre humain Raphaël pour être poursuivi par tant de gens. Et les réponses à cette question permettent d’en savoir plus sur le monde de l’autrice.

Finalement, le ton reste léger, j’ai rapidement (trop rapidement?) lu ce tome et je n’ai qu’une hâte: commencer le suivant en espérant que l’attente ne soit pas trop longue.

En bref, un roman de fantaisie urbaine drôle, sympathique, qui met de bonne humeur. Je remercie les éditions Sharon Kena pour cette jolie découverte.

L’écho du passé T1 d’Olivia Lapilus

cover

Il s’agit d’un livre d’urban fantasy dans lequel la protagoniste découvre qu’elle a des pouvoirs surnaturels après avoir été enlevé puis libéré dans des circonstances mystérieuses.

J’ai tout de suite adoré Amanda et son caractère combatif. Pour une fois, l’héroïne n’accepte pas la main mystérieuse que lui tend les autres héros de l’histoire et j’ai trouvé cela assez rafraichissant dans le monde de l’urban fantasy. Amanda est vraiment un personnage ancré avec les pieds sur Terre, qui commence en premier lieu par appeler la police puis par déménager lorsqu’elle se rend compte qu’il ne se passe rien après sa plainte. De plus, elle rejette en bloc ses pouvoirs lorsqu’ils arrivent et il faut une énorme catastrophe pour qu’elle vienne demander de l’aide. J’ai trouvé que c’était particulièrement crédible et agréable d’avoir ce type d’héroïne assez réaliste mais avec un fort caractère également.

L’autrice n’hésite pas un seul instant à mettre ses personnages en danger et à aller jusqu’au bout de son idée au niveau de l’organisation secrète et j’ai apprécié de ne jamais savoir ni qui va s’en sortir ni comment, le suspense reste à son comble du début jusqu’à la fin. Les autres personnages sont intéressants mais je les ai trouvé moins bien exploités que l’héroïne. J’ai également apprécié le fait que la romance de l’histoire n’éclipse pas ni l’univers ni l’histoire principale en cours.

Ce roman d’urban fantasy m’a surpris et éblouie par son héroïne crédible et un univers particulièrement bien établi et j’ai dévoré l’histoire du début jusqu’à la fin. Je remercie vivement les éditions Sharon Kena pour cette belle découverte.

 

Helden T1 de Mélodie Smacs

cover

Il s’agit d’un roman de style urban fantasy dont la protagoniste est une démone de la gourmandise. J’ai déjà lu récemment un livre de la saga Georgina Kincaid (avec une succube en personnage principal) et j’avais apprécié l’idée de mettre en avant un personnage démoniaque. Cette fois-ci, l’autrice va bien au-delà de mes espérances puisque le personnage principal est ouvertement démoniaque sans aucun remords et cela m’a donné beaucoup de plaisir à lire. Voilà enfin une anti-héroïne fière de l’être qui ne cherche pas à justifier sa nature maléfique.

Je suis tout de suite tombée sous le charme de l’héroïne et j’ai apprécié la manière dont l’autrice met en place le décor petit à petit, en nous donnant les informations de manière intelligente et sans se presser. Même si la fin est un peu rapide et précipitée, le chemin est passionnant tout du long puisqu’on savoure chaque détail qu’on obtient du début jusqu’à la fin.

Il n’y a pas de doutes, ce roman donne envie de manger et l’autrice prend un malin plaisir à décrire les différentes saveurs de chaque nourriture à l’image de sa protagoniste dont le but est de nous donner faim.

Bref, un coup de cœur dans le monde de l’urban fantasy, un roman qui donne faim et une bonne surprise dont j’attends la suite avec impatience. Je remercie les éditions Sharon Kena pour ce service presse.

Sorcière malgré elle de Méropée Malo

cover

Ce roman commence de manière extrêmement lente, il faut plus d’une centaine de pages pour arriver à la partie sorcellerie et malheureusement, le reste de l’intrigue n’est pas à la hauteur. Entre la pauvre orpheline qui galère pour survivre avec ses super-pouvoirs technologiques et sa romance clichée avec le beau garçon ténébreux, j’étais plusieurs fois à deux doigts d’arrêter la lecture avant d’arriver au fait d’être une « sorcière malgré elle ». Le titre de l’histoire est donc trompeur et l’histoire derrière sa famille se dévoile très lentement ainsi que ses dons de sorcière, il faut une certaine ténacité pour arriver au bout de ce livre.

Malgré tout, une fois que ses pouvoirs se déclarent, l’histoire devient beaucoup plus prenante et après s’être accroché au début, on arrive à obtenir quelques bribes d’informations sur l’intrigue assez passionnantes.

On en arrive à la fin du tome, qui se finit en queue de poisson puisque rien n’est réglé, rien n’est terminé et on se retrouve devant un tome très lent à se mettre en place avec une fin quasiment inexistante.

Même si les personnages sont intéressants, même si l’intrigue est originale, j’étais quand même bien déçue par cette lecture.

 

Fashionably dead de Robyn Peterman

18455548

Avis

Je suis très partagée par ce roman. Il commence comme un roman classique de vampires où l’héroïne se retrouve un jour transformée en vampire sans son consentement et même sans souvenir de l’événement. Elle va rencontrer des anges, des fées, des démons, et tout un attirail de créatures fantastiques. Il s’agit d’une héroïne amusante, dynamique, et le roman est écrit avec un style humoristique délicieux. J’ai adoré le début avec une saveur absolument incroyable. J’étais conquise assez rapidement et prête à tout dévorer en un jour.

Mais… lorsque notre audacieuse vampire avec des pouvoirs incroyables rencontre l’homme de sa vie, le fameux Prince Eric, on assiste à une régression totale du roman. On passe d’une héroïne drôle, amusante, sexy, puissante, destinée à conquérir et sauver le monde à une potiche qui reste à la maison parce que c’est trop dangereux de sortir seule, qui accepte de se laisser guider et trouve normal qu’Eric ne lui laisse aucune liberté, et finalement dont l’accomplissement le plus incroyable est d’enfanter un bébé. On revient dans les années de la femme faible et fragile prête à se laisser sauver par un homme. Et la fin énervante montre cette héroïne surpuissante dont l’atout fragile, le bébé, l’empêche de triompher. J’ajoute que je déteste les fins ouvertes qui obligent et manipulent pour acheter le tome suivant.

Au bout du compte, je suis partagée entre un début absolument génial, un style très réussi et très drôle, une héroïne qu’on aime dès le début, un monde très imaginatif peuplé par des créatures diverses, et une fin qui laisse penser que la place de la femme reste à la maison à faire des bébés.

En bref, un avis mitigé sur un roman à la fois génial et qui a réussi à m’énerver sur certains points.