Les baleines célestes d’Élodie Serrano

Pour être tout à fait honnête, même si j’adore le style de l’autrice à travers son livre Cuits à point, j’appréhendais un peu le fait que je n’apprécie pas vraiment le space opéra. Mais je me suis laissée tenter par la couverture avec une jolie baleine et je ne regrette absolument pas. L’héroïne est un délice à suivre du début jusqu’à la fin, on se laisse prendre à l’histoire bien avant l’arrivée des baleines et même le personnage agaçant, Conrad, qui perturbe le navire dès le début avec son caractère odieux est écrit de telle sorte à ce qu’on puisse comprendre ses intentions.

L’autrice témoigne d’un amour et d’un attachement indéniable envers les animaux et les différentes tactiques pour « se débarrasser » de ce monstre qui va tuer beaucoup de gens est incroyablement imaginatives et pleines d’ingéniosité. J’ai rarement vu un livre aussi préoccupé par le sort de l’antagoniste.

Bref, un livre que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire et j’ai hâte de lire les prochains romans de l’autrice.

J’étais un autre et vous ne le saviez pas de Olivier Mas

Sous ce titre un peu trompeur, ceux qui s’attendraient à avoir des détails sur des missions sous couverture de la DGSE seraient très franchement bien déçus. L’auteur évoque à peine ses propres missions et ne donne que le strict minimum d’informations, il privilégie à ce titre bien plus les anecdotes sur ses émotions et ses ressentis.

L’intérêt du bouquin réside dans l’analyse que l’auteur fait d’autres parcours d’espions et de la manière dont ces espions ont accompli leurs missions puis se sont fait prendre. Certes, quand on connaît soit la chaîne YT de l’auteur ou les autres espions en question, le livre apparaît très peu rempli d’informations pertinentes.

En somme, même si j’ai été un peu déçue du peu de contenus novateurs de l’auteur, il n’en reste pas moins que le style est très agréable et que le livre se lit avec plaisir.

Tisseurs d’esprit de Axelle Colau

J’attendais avec impatience de lire ce roman étant donné que j’ai adoré tous les romans de cette autrice et surtout Génération captive et AliN, mes deux préférés.

On peut dire que je n’ai pas été déçue. J’ai particulièrement apprécié le fait qu’on commence l’aventure avec une héroïne privée de ses souvenirs. Si l’amnésie est un ressort très employé dans la fiction et particulièrement énervant, j’ai trouvé son usage bien maîtrisé et cela permettait de découvrir en même temps que la protagoniste le monde dans lequel nous nous trouvons. De plus, Akû est effectivement un personnage savoureux avec lequel on prend plaisir à découvrir l’intrigue. Je ne mettrais qu’un petit bémol à l’histoire, découvrir et comprendre l’identité du grand méchant est finalement assez simple et je n’ai absolument pas été surprise par le rebondissement final. Il reste donc une romance assez classique, un univers original et surtout une autrice qui est capable de se renouveler avec toujours autant d’inventivité.

Bref, une bouffée d’air frais et un livre à découvrir.

Mers mortes de Aurélie Wellenstein

J’ai entendu beaucoup de bien de cette autrice et l’intrigue écologiste me plaisait énormément ce qui m’a poussée à l’acheter un jour. Je dois dire que j’ai été happée très rapidement par l’ambiance très sombre de l’histoire. J’adore l’intrigue que l’autrice met en place avec notamment la vengeance des animaux morts sur les humains et la quête désespérée des derniers humains pour sauver la planète.

Aurélie Wellenstein réussit à nous plonger dans ce monde post-apo avec des personnages tous détestables ou presque qui restent humains malgré tout et avec lesquels on s’attache assez vite. Alors que je n’aime pas particulièrement l’univers des pirates, j’ai particulièrement adoré le monde à la fois glauque et réaliste que décrit l’autrice et qui nous attend probablement un jour. Si la fin m’a déçue, je reste très admirative de son univers.

Bref, un style fort et une autrice engagée.

Plume de Mélodie Smacs

Je ne suis pas particulièrement fascinée par l’univers des sirènes et pourtant, après avoir lu Pourpre de la même autrice, j’ai voulu enchaîner par un autre roman et surtout, la couverture est absolument magnifique.

Les nouvelles sont globalement inégales. La première est certes émouvante mais je la trouve moins profonde et poignante que les autres. La deuxième est un régal en termes de romance d’été avec tous les codes associés aux sirènes habituellement et elle se lit également avec beaucoup de plaisir. Cependant, ma préférée reste la troisième, avec deux êtres brisés par la vie qui se retrouvent, et le message d’espoir et de reconstruction est assez fort. J’ai surtout particulièrement apprécié le fait que ses nouvelles soient à la fois indépendantes et en même temps se complètent avec beaucoup de finesse et d’intelligence.

Bref, entre la couverture magnifique, le style inimitable de l’autrice et un monde incroyable, j’ai adoré lire ces nouvelles.

Pourpre T1 de Mélodie Smacs

L’intrigue commence comme une histoire d’adolescents face à un garçon beau et détestable qui a des étonnants pouvoirs et une fille qui s’en rend compte, le cocktail idéal pour un début de romance et des combats épiques avec des ennemis surnaturels.

Certes l’intrigue n’est pas originale et les personnages sont globalement assez classiques, le livre vaut surtout d’être lu pour le talent incroyable de l’autrice qui a le don de mettre son lecteur en haleine du début jusqu’à la fin et qui permet de revenir en enfance pendant un certain temps.

D’autant plus que la protagoniste féminine, malgré son absence de pouvoir pour le moment, n’est pas dénuée d’intérêts avec un caractère bien trempé.

Bref, j’attends vivement la suite!

Fantasy show édition pirates de Marine Gautier

J’avais déjà lu deux livres de cette autrice et je savais que j’allais retrouver un style que j’appréciais déjà dans un genre qui me plaît. Ce livre se situe à la lisière de Hunger Games avec un jeu télévisé et une héroïne qui doit sauver sa peau et participer à un jeu qu’elle a en horreur dans le but de changer les choses.

L’héroïne, Gladys, est une femme forte, déterminée et intransigeante et j »ai beaucoup apprécié son évolution au cours de l’intrigue au contact d’autres gens et notamment la manière dont l’autrice met en valeur d’autres qualités comme la gentillesse et la collaboration même dans une intrigue aussi compétitive. L’histoire est assez mouvementée et captive le lecteur du début jusqu’à la fin et sans révolutionner le monde de la fantasy, j’ai plongé dans ce roman et j’en suis sortie qu’à la fin grâce au style addictif de l’autrice et à sa capacité à mettre en place un monde et des personnages avec des touches très rapides.

Bref, une lecture agréable et sympathique grâce à un univers foisonnant et une héroïne déterminée qui se découvre au fil de l’aventure.

Dix minutes de Morgane Stankiewiez

J’avais déjà lu et adoré le roman Sextape de la même autrice et j’étais donc très curieuse de lire une nouvelle romance de la même autrice. Pour ceux qui aiment les romances et qui n’ont lu aucun des deux romans, je conseillerais tout de même de commencer par celui-là avant d’entamer Sextape qui est pour moi beaucoup plus abouti dans ces thématiques et dans son écriture.

Ce livre raconte l’histoire de Lucie, une fille brisée par l’amour et par un travail qu’elle déteste qui va redécouvrir comment apprécier la vie au contact de Morgane, une artiste et amie de sa meilleure amie. Ce livre va donc montrer le développement de cette relation lesbienne avec un brin de BDSM (pour ceux qui ne supporteraient pas ce thème, je dois avouer que c’est assez léger et que cela ne m’a pas du tout dérangée personnellement).

Ce roman est à la fois touchant, authentique et maladroit. Les personnages sonnent vrais, je me suis complètement identifiée à Lucie au point que j’ai plusieurs fois réfléchi à mes propres choix de vie et je pense que ce roman est parfaitement indiqué pour des gens qui sont dans un croisement de leur vie. Il est maladroit dans son style trop souvent didactique mais d’une maladresse qui colle avec l’héroïne qui essaie de trouver son style et sa manière d’être et si cela m’aurait dérangé dans un autre roman, j’ai trouvé cette romance attendrissante et profondément vraie.

Bref, une romance lesbienne certes un peu maladroite mais qui a réussi à me toucher personnellement et à me questionner sur ma vie donc j’approuve totalement.

Derrière chaque grande femme se cache un chat de Lulu Mayo

Le livre a une couverture magnifique avec des bordures dorées et c’est un livre qu’on apprécie de garder dans sa bibliothèque. Les illustrations sont absolument sublimes et il y a également de nombreuses citations en plus des biographies et des illustrations.

Si les biographies sont très peu fournies, ce livre prend un point de vue inhabituel et reste très amusant même s’il faudra creuser avec d’autres livres pour les femmes évoquées, ce qui n’est pas pour me déplaire non plus. Je pense que le point fort se situe dans les images plutôt que dans le texte. J’aime également le fait que ces femmes viennent de nombreux pays et on ne se focalise pas uniquement sur des femmes blanches du monde occidental.

Bref, un livre à garder pour les magnifiques illustrations et pour la beauté de la couverture.

Le féminisme de Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu

Il s’agit d’un tout petit essai très rapide à lire concernant le féminisme. Il est avant tout destiné à des gens novices qui n’y connaissent absolument rien ou des jeunes enfants qui veulent découvrir et s’instruire. Si la lecture est fluide et agréable, je dois avouer que j’ai été un brin déçue car je n’ai rien appris de neuf sur ce sujet, étant donné que je suis déjà informée sur le sujet.

Bref, une petite déception de mon côté même si ça plaira au public concerné.