Chroniques expresses 50

Voilà un livre qui traînait dans ma pile à lire depuis très longtemps et j’hésitais un peu à le lire. Verdict ? Hadrien, l’empereur, raconte ses aventures à son successeur et tout ce qui lui est arrivé pendant son empire. Certains passages sont distrayants, d’autres écrits plus philosophiques mais globalement, j’ai eu beaucoup de mal à me laisser séduire par le roman. Il est plutôt monotone et le finir a été difficile. Bref, je suis contente d’en être arrivé au bout même si beaucoup de passages se laissent lire de manière agréable.

Je l’avais lu et adoré dans un lointain passé. Je ne m’attendais pas à grand chose puisque j’avais tout oublié. Force est de constater que le livre que j’ai à nouveau lu m’a semblé très différent, à la fois bizarre et étrange. Entre les poulpes qui se réveillent et dominent le monde, et les nouveaux terriens avec des coutumes bizarres, j’ai trouvé le livre à la fois intéressant dans ses questionnements elliptiques mais beaucoup trop enfantins. Les questionnements restent de surface, les personnages n’ont pas vraiment le loisir de devenir plus que de simples silhouettes et les intrigues se croisent de manière fragile. Une relecture qui n’est pas à la hauteur de ma vision du roman.

Je n’avais pas regardé le documentaire et ce livre était un des cadeaux de Noël que j’ai reçus cette année. Même sans la partie visuelle, je dois dire que ce livre est assez inspirant pour nous faire découvrir des gens normaux, des personnes de tous les jours qui réussissent à faire la différence et à lutter à leur petite échelle contre le réchauffement climatique. C’est un livre qui donne envie de se battre et de faire quelque chose sur cette Terre. Bref, je le recommande pour tous ceux qui sont désespérés par le climat actuel des choses.

La disparition de Stéphanie Mailer de Joël Dicker

J’ai vraiment eu du mal à lire ce roman. Certes l’intrigue est intéressante, chaque personnage se retrouve avoir un lien avec le meurtre d’il y a plusieurs années et nous découvrons l’intrigue au fur et à mesure. L’intrigue policière est plutôt bien réfléchie.

Les personnages, cependant, sont extrêmement désagréables à lire pour la plupart, je n’ai jamais lu un livre avec autant de personnages médiocres qu’il faut supporter, entre le policier arrogant qui veut écrire sa pièce de théâtre et celui qui trompe sa femme, nous devons supporter de la médiocrité sur la majorité du roman avec des points de vue fatigants à lire.

De plus, j’ai eu beaucoup de mal avec le style du roman que je trouve assez pénible à lire et qui m’a empêchée d’apprécier une intrigue plutôt bien ficelée. La fin ne permet pas de finir tous les fils de l’intrigue et particulièrement un qui m’a vraiment écœurée, je ne spoile pas mais je pense que les gens comprendront après avoir lu le roman.

Bref, une intrigue policière plutôt sympa mais des personnages médiocres qui desservent le livre et un style d’écriture qui n’est pas à la hauteur.

L’amie prodigieuse de Elena Ferrante

Cela faisait longtemps que j’avais entendu parler de cette série en bien, on me l’avait recommandée à de nombreuses reprises. J’ai enfin succombé à la mode et j’ai fini de lire le premier tome. Verdict ?

Mon avis est un peu complexe. L’histoire est assez intrigante, il est difficile de s’arrêter une fois commencée et l’intrigue retrace avec une belle écriture une ville de Naples pauvre et empreint de violence. Il n’y a pas de doute sur le fait qu’il s’agit d’un très beau roman. Cependant, il est également très dur à lire car il parle d’adolescents livrés à eux-mêmes, de sujets extrêmement durs de manière très frontale. Il ne faut pas le lire pour se distraire de la dure réalité.

Bref, un livre historique, des personnages saisissants, un paysage fort et une intrigue prenante.

En sacrifice à Moloch de Asa Larsson

Je ne m’attendais pas à grand chose, je n’ai jamais lu de polar nordique de ma vie alors j’avais peur que ce soit beaucoup de sang et de gore. D’une certaine manière, il y avait pas mal de gore et d’horreur, et cela n’a pas forcément arrangé mon humeur. Mais l’écriture est absolument magnifique, les personnages sont finement et particulièrement bien écrits. Ce roman donne l’impression de se retrouver au milieu des personnages et de souffrir avec eux. J’ai un sentiment ambivalent, j’ai adoré l’intrigue, j’ai dévoré le roman mais je ne le conseillerais pas pour ceux qui recherchent un roman facile à lire. Il est sombre, parle d’intrigues policières assez violentes et ne permet pas de se détendre. Au contraire, j’étais prise dans l’intrigue et j’avais hâte de comprendre l’histoire, et j’avoue que cela m’a déçue de devoir dire adieu à ce roman.

Bref, une belle découverte, une belle écriture et une intrigue policière noire.

La mémoire dans la peau de Robert Ludlum

L’histoire commence par un homme amnésique qui se retrouve réveillé par un médecin et qui ne sait rien de sa vie. A part qu’il a des réflexes incroyables et qu’il est un parfait caméléon et une machine à tuer hyper efficace alors que tout le monde essaie de le tuer.

Je n’ai pas vu les films donc je ne pourrais pas faire de comparaisons. J’ai trouvé le protagoniste assez antipathique dès le début et j’ai trouvé vraiment difficile de compatir avec lui tout au long du roman. De plus, j’ai trouvé l’écriture très mauvaise (est-ce un souci de traduction?) et je n’ai pas aimé du tout l’alternance des points de vue avec les personnages supplémentaires qui apparaissent avec des informations conséquentes à certains points de l’intrigue.

On a également une avalanche de morts, de sang et de personnages qui se font pourchasser par arme à feu.

Bref, une lecture difficile, ennuyeuse que j’ai dû me forcer à finir. Je ne compte pas lire la suite de la trilogie.

Printemps silencieux de Rachel Carson

Je n’avais jamais entendu parler de ce livre ou de cette femme avant et pourtant, ce livre a été publié aux Etats-Unis dans les années 60 et a lancé le mouvement écologiste là bas à cette époque. Il s’agit d’une enquête sur les dangers des pesticides, une enquête scientifique menée avec la plus grande rigueur. Mais Rachel Carson est bien plus qu’une scientifique, c’est également une écrivaine talentueuse. Loin de s’alarmer et de prôner le catastrophisme comme on peut le voir trop souvent dans les livres écologistes, Rachel Carson explique à la fois comment les pesticides empoisonnent la planète et les humains, mais également exposent pour chaque situation quelle serait la solution adaptée. Elle est empreint d’optimisme et d’espoir sur chacune de ses lignes et je pense que c’est ce qui rend le livre si poignant et désespérant. En effet, 50 ans plus tard, rien n’a changé ou presque dans le paysage politique, même si ce livre a amené au bannissement du DDT.

Difficile de finir ce livre sans avoir envie de lutter et poursuivre à travers cela sa lutte. Il s’agit d’un magnifique livre qui pousse à l’action.

Face à Gaïa de Bruno Latour

Il s’agit d’un livre philosophique sur comment les humains peuvent ignorer le péril écologique actuel et il en sort de très belles réflexions. Ce philosophe arrive à questionner sur la religion, la science et l’écologie de manière innovante, avec des réflexions que je n’ai vu nulle part ailleurs.

La Terre est redéfinie comme Gaïa, cette nouvelle entité avec plein d’organismes qui interagissent ensemble. Bruno Latour n’hésite pas à entamer des réflexions sur la dialectique nature et culture mais avec une telle aisance, un tel naturel que j’ai trouvé ce livre simple à lire par rapport à la réflexion assez complexe qu’il propose.

Avec plein de bonnes idées, je dirais que ce livre ne peut laisser indifférent et redéfinit certaines évidences qui ne le seraient peut-être pas tant que ça.

Chroniques expresses 49

Une quête pour trouver des polyglottes de l’extrême, des gens qui savent parler plus d’une vingtaine de langues. J’ai beaucoup apprécié les différents portraits de gens polyglottes ainsi que la bibliographie qu’il entame. J’ai également appris qu’il y avait des concours en Allemagne notamment pour noter le niveau des gens qui prétendaient savoir parler plus de 5 langues. Bref, ce livre est une mine de trésors pour les gens qui veulent s’informer et j’ai adoré cette poursuite dans le monde des polyglottes.

Ce recueil de nouvelle est absolument magistrale. J’avais beaucoup d’avis mitigés en commençant à le lire mais chaque nouvelle est absolument renversante, la fin donne envie de relire la nouvelle et il y a un tel humour à chaque passage que j’ai adoré lire ce recueil. Bref, je le conseille à tous les hispanophones qui peuvent le lire en espagnol. Étonnamment, j’avais lu quelques nouvelles en français à l’époque et j’avais moins apprécié.

J’aurais vraiment aimé apprécier ce livre. J’aime en général beaucoup la mythologie grecque, le résumé promettait monts et merveilles sur ce sujet et la fin est particulièrement bien agencée. Cependant, j’ai eu beaucoup de mal à comprendre ce livre, à me retrouver dans l’intrigue et les personnages et le style est particulièrement lourd à lire. De plus, le changement de genre surprend en plein milieu. Bref, une lecture assez pénible que j’ai mis du temps à finir.

Chroniques expresses 48

couv31948628

J’aurais vraiment aimé apprécier ce livre, après tout, il parle d’Arsène Lupin. Rien que ce critère aurait dû suffire. Mais je ne suis pas le bon public pour un roman jeunesse comme celui-là. Il se lit facilement, les événements se succèdent et le livre est agréable à lire. Cependant, je le trouve beaucoup trop simpliste pour moi. Je vais m’écarter de cette série jeunesse en déplorant le fait que je n’ai plus l’âge je pense.

41574532._sy475_

C’est un livre absolument génial qui nous plonge au cœur de l’espionnage britannique et soviétique en pleine guerre froide. Savoir que les événements se sont réellement passés rend l’ambiance plus sombre et plus oppressante. J’ai absolument adoré ce livre, qui, même s’il est probablement biaisé au niveau idéologique, renferme une intrigue palpitante et un regard sur les dessous de la guerre froide et des événements que tout le monde connaît. A lire absolument.

couv16557555

Je n’ai vraiment pas du tout aimé ce roman. Le rythme est très lent, l’écriture n’est pas formidable et l’intrigue avance à pas de souris alors que le lecteur a déjà compris la majorité des rebondissements. Bref, une déception sur un roman pour lequel je n’avais de base aucune attente.

Chroniques expresses 47

couv35662009

J’étais dubitative car je n’avais pas particulièrement apprécié le livre unanimement adoré apparemment Nymphéas noirs donc je partais avec un a priori négatif. Si la première nouvelle qui donne le titre m’a semblé longue et finalement assez convenue, j’ai tout simplement adoré toutes les autres nouvelles. On sent que quand l’auteur ne cherche pas à faire autant d’effets, il se révèle totalement dans les petites nouvelles de thriller qui sont intelligentes, amusantes et agréables à lire. Bref, finalement je trouve ça plutôt chouette.

couv4108603

J’ai mis vraiment beaucoup de temps à sortir ce livre de ma PàL, à cause de la couverture sombre, du fait qu’il s’agisse de fantasy et de l’épaisseur du roman. Pourtant, dès le début, je me suis plongée avec délices dans l’univers sombre du roman, qui joue avec les codes du fantastique avec un bonheur évident. Même si je préfère de beaucoup la première partie du roman avant l’incident qui va basculer l’intrigue, j’ai totalement adoré cette nouvelle version des contes de fées avec un sens de l’intrigue magnifique. Même la fin n’a pas réussi à me décevoir et pourtant, le livre commence sous de très hauts auspices, je suis conquise par ce roman.

couv21290192

Le roman est original, sans aucun doute. Le meurtre arrive dès le début et l’autrice se fait un malin plaisir pour revenir nous montrer les pensées de chaque personnage. J’ai beaucoup aimé la structure du roman et la manière dont l’autrice agence son intrigue et ses personnages. Je dois avouer toutefois que je me suis également sacrément ennuyée, il manquait un peu plus de lien avec les personnages qui sont finalement tous décrits comme des gens peu recommandables. Bref, un peu décevant même si la lecture est sympathique.