Animae tome 2 à 4 de Roxane Dambre

cover CouvAnimae3petite

Avis des tomes 2 et 3

Je vais vous avouer la seule raison pour laquelle je fais une revue groupée sur les trois derniers tomes, c’est tout simplement parce que je les ai dévorés d’un bout à l’autre sans pause. Ma lecture du premier tome remontait à loin et j’avais un vague sourire amusé de l’histoire. Pourtant, je me suis très vite replongée dans l’intrigue et j’ai adoré comme précédemment le charme de Lou et les intrigues rocambolesques. J’ai aussi particulièrement adoré la manière dont les histoires des Chalcrocs sont mêlées avec les histoires humaines.

Dès le deuxième tome, l’intrigue commence fort à la fort au niveau terroriste humain et au niveau Chalcroc et les rebondissements s’enchaînent de telle sorte que j’ai rapidement fini ce tome. Les agents sont de plus en plus en difficulté avec des morts et des blessés dans leur camp ce qui montre bien qu’ils ne sont pas invincibles. De plus, avec la trahison d’un collègue qui manque dévoiler la vraie personnalité de Lou, le lecteur est plongé dans un univers léger mais qui arrive en peu de temps à devenir angoissant. Tout peut arriver, rien n’est sûr. Le protagoniste monte en puissance et en maturité ce qui est sympathique pour le lecteur qui voit l’évolution du personnage. Et évidemment, la voir se mettre aux fourneaux est absolument délicieux à lire.

En ce qui concerne le troisième tome, j’ai adoré cette histoire de lumières dans le ciel qui donne la peur de l’eau. C’est une affaire non seulement prise au sérieux mais absolument incroyable et la résolution de cette affaire m’a rendue totalement folle dingue de ce livre. Bref, une aventure délirante comme on les aime. En ce qui concerne les Chalcrocs, la piste se précise, et devient de plus en plus terrifiante. Pour une fois, j’ai tout de même préféré les affaires humaines aux Daïerwolfs.

cover

Avis sur le tome 4

Mon enthousiasme s’est un peu essoufflée sur le dernier tome dont les intrigues sont de plus en plus éclatées et de plus en plus difficiles à suivre. Les personnages se multiplient, les pistes se multiplient et j’ai pris plus de temps à lire ce dernier tome même si la fin est bien sûr émouvante et prévisible. J’ai tout de même adoré lorsque Camille, le personnage réputé le plus peureux, se lance dans la gueule du loup en se faisant passer pour un asiatique. Bref, je me rappelle bien avec beaucoup de sympathie de toute la partie sur le kidnapping des petits.

 

Aliénor, l’origine de toutes les haines de Aurélien Grall

Avis

cover

Je ressors avec un avis mitigé de ce livre, entre le début prenant et la fin qui part dans tous les sens.

Tout d’abord, au début, on commence par suivre le destin de trois filles dans un internat un peu particulier. Même si au début, les filles semblent interchangeables, elles prennent rapidement une personnalité propre à chacun et les aventures sont telles que dans la violence de l’intrigue, j’avais envie d’en savoir plus sur les mystères autour de l’internat. Bref, pour la première partie de l’histoire, j’étais bien engagée dans l’univers que je trouvais passionnant.

En ce qui concerne la deuxième partie lorsque les filles sont engagées dans l’action, j’étais moins convaincue car je trouvais que l’intrigue partait un peu dans tous les sens et je me détachais progressivement de ces filles. Bref, je trouvais que les fils d’intrigue étaient plus difficiles à suivre et plus violents.

Finalement, j’ai apprécié l’univers de l’internat, j’ai également apprécié l’intrigue mais j’ai trouvé moins convainquant le chaos de la fin. Je remercie donc l’auteur pour ce sympathique livre ainsi que la plateforme Simplement Pro.

Auto-édition, en avant! de Aude Réco

cover

Avis

Depuis quelques temps, l’idée me trotte à l’esprit de commencer à auto-éditer certaines de mes nouvelles pour tester mon public et professionnaliser ma carrière d’écriture. Ce livre tombait à pic dans cette démarche.

J’avoue que ce qui me faisait le plus peur dans cette démarche d’auto-édition, c’est avant tout la partie fiscale et surtout comment déclarer ses revenus. La partie fiscale de ce livre est assez minimale mais le plus important à savoir est qu’on peut tout mettre dans la case BNC.

Sinon, pour le reste, ce guide est très complet dans le sens où il effleure beaucoup de domaines très différents et montre bien que l’auto-édition n’est pas quelque chose à prendre à la légère. Tous les aspects sont évoqués: la correction, l’illustration, la promotion et la vente. Cela permet d’avoir un aperçu très large assez rapidement pour avoir une idée de l’ampleur de l’entreprise et des difficultés potentielles.

Je regrette juste que ce guide se contente d’évoquer et de mentionner les différents aspects sans aller réellement dans les détails. Il s’agit d’un premier aperçu surtout.

En bref, un guide complet et évocateur sur l’auto-édition pour ceux qui veulent se lancer sans connaître tous les tenants et aboutissements.

 

L’un ou l’autre de Ludivine Lanoy

41tqfodnltl-_sy346_

Avis

Il s’agit d’une histoire assez dure qui traite de harcèlement moral et physique sur un collégien, Baptiste qui perd tout à cause d’un déménagement. La nouvelle aboutit de manière assez sombre sur une fin noire mais compréhensible par rapport au reste de l’histoire. Le style est fluide, cela se lit bien même si le personnage principal mériterait à être plus développé.

La nouvelle est très courte et intense, sans suspense particulier mais avec un enchaînement implacable qui fait froid dans le dos et qui amène à une violence de plus en plus importante.

Bref, une nouvelle froide et implacable, un personnage qui mériterait un traitement plus développé, un style qui donne envie de lire la suite et une fin émotionnellement terrible.

Je remercie bien sûr les éditions Bookless et la plateforme Simplement Pro pour ce service presse.

 

La revanche des petits seins de e.l.n.z

34658659

Avis

Tout d’abord, j’étais très surprise par la longueur du texte, je m’attendais à lire un roman et il s’agit en fait d’une nouvelle sur des sujets variés et passionnants: la transsexualité, la grossesse à partir des embryons d’un défunt aimé et le fait de ne pas vouloir d’enfants.

J’ai adoré le regard neuf porté sur un quotidien souvent difficile et surtout le regard sans changement.  La fin permet de relier les trois histoires différentes et les trois personnes ce qui donne un goût d’achevé en refermant cette nouvelle.

Bref, une jolie nouvelle, bien que trop courte et très agréable sur l’acceptation des différences en société. C’est un antidote contre la fermeture d’esprit dont on a bien besoin.

Je souhaiterais tout de même ajouter une précision, une des protagonistes pratique la fécondation in vitro avec des spermes de son mari décédé. J’ai vérifié que c’était toujours interdit en France et cela m’a turlupiné pendant le récit. Après, je ne trouve pas sa démarche choquante du tout.

Traité du zen et de l’entretien des motocyclettes de Pirsig

57921

Avis

Ce livre comporte deux aventures: la partie aventure en motocyclette et la partie aventure philosophique avec le narrateur qui se met à discuter de la manière dont il faut définir la Qualité en passant par le philosophe grec Phèdre.

J’avoue qu’au niveau philosophique, je n’ai pas tout à fait compris à quel point l’auteur affabulait sur l’histoire du Phèdre, philosophe grec, et à quel point il avait réellement étudié son sujet. Ce livre se rapproche d’une certaine manière du Monde de Sophie et reprend une problématique classique: comment rapprocher le côté abscons de la philosophie à des problèmes réels.

J’ai trouvé la partie aventure en motocyclette plutôt rébarbative, on a l’impression qu’il s’agit d’une excuse pour discuter philosophie et si le narrateur essaie de relier les deux parties au début, la fin montre bien que seule la partie philosophique compte réellement. Quant à la partie sur la Qualité, je ne suis pas la meilleure personne pour critiquer de la philosophie mais je dois avouer que le côté historique de Phèdre m’a un peu gêné. En effet, on ne sait pas à quel point l’auteur invente et j’ai eu du mal à accepter le fait qu’il utilise les propos d’un philosophe grec en les ramenant à sa sauce, surtout que je ne connais pas bien l’histoire de Phèdre.

Bref, un roman philosophique qui ne s’assume pas mais pourra plaire à ceux qui veulent philosopher sans se prendre la tête.

Osez les sex toys d’Ovidie

007901-352x500

Avis

Il s’agit d’un livre très sympathique, surtout pour les femmes et je vais tout de suite commencer par les points positifs. La lecture est bien structurée et rapide. L’auteure présente les différents sex-toys présents sur le marché avec des marques précises et des sites mis en avant. De plus, elle en explique l’utilisation et les différents avantages et inconvénients de chacun. Elle ne se contente pas de ouï-dire, elle donne des précisions pour les sex-toys qu’elle a essayés et se renseigne pour les autres tout en étant consciente que l’expérience permet une meilleure compréhension de l’utilisation.

En ce qui concerne les petites choses qui m’ont gênées lors de la lecture: ce livre est clairement destiné aux femmes et on sent une véritable gêne pour tout ce qui n’est pas de l’ordre du plaisir féminin. De plus, elle a une conception assez rétrograde du couple puisque les conseils donnent le sentiment que tous les hommes aiment boire de la bière et regarder un match de foot après le sexe et se sentent menacés lorsque leur partenaire propose d’utiliser des sex-toys. Même si cela peut correspondre à une fraction d’hommes, je trouve cela assez stéréotypé et j’espère que je ne suis pas juste tombée sur les « bons » hommes.

Bref, une mine d’or encyclopédique sur les avantages et les inconvénients de tous les sex-toys destinée surtout à l’usage des femmes et à un usage pratique.