C’est lundi que lisez-vous? 99

Ce rendez-vous hebdomadaire a été initié par Mallou qui s’est inspirée de It’s Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books et repris par Galleane. On répond comme chaque Lundi à trois petites questions :

1. Qu’ai-je lu cette semaine?

la-promee-de-sang la-reelle-hauteur-des-hommes-813651

2. Que suis-je en train de lire en ce moment?

51rlruknexl-_sy346_

3. Que vais-je lire ensuite?

cvt_comment-vivre-en-heros-_196

Publicités

Le triangle d’incertitude de Pierre Brunet

9782702157565-001-t

J’ai commencé à lire ce livre dans l’espoir d’en apprendre plus sur le génocide du Rwanda du côté français. Dans les témoignages des survivants que j’ai lu, on sent une rancœur envers la France que les Rwandais rendent responsables. Mais qu’en est-il des soldats français?

On suit l’histoire d’un soldat qui rentre dans sa famille après le génocide et qui doit réapprendre à vivre après avoir vu des horreurs. Certains passages qui évoquent ces événements sont très éprouvants émotionnellement. J’étais au bord des larmes lorsque l’auteur nous présente Étienne et ce qu’il a traversé au Rwanda. Devant tant de massacres, l’auteur nous montre l’inimaginable.

Cependant, contrairement à mes espérances, l’attention du roman ne se place pas vers les événements historiques au Rwanda mais plutôt la difficulté du soldat avec Isabelle, sa femme, et ses enfants. A ce niveau, j’ai eu du mal à sympathiser avec ce soldat qui trompe allégrement sa femme, sort le soir et semble assez indifférent au sort de ces enfants et à la souffrance d’Isabelle. Il ne montre aucun effort pour essayer de se réintégrer et j’étais plus sensible aux efforts de sa femme pour se réconcilier avec lui.

De plus, le vocabulaire maritime m’a refroidi complètement. Je n’ai pas vraiment compris et j’ai passé en diagonale tous les endroits qui utilisaient ce vocabulaire technique peu compréhensible pour les néophytes.

Bref, j’étais un peu déçue par ce roman en demi-teinte, incroyable dans ces descriptions historiques et finalement ennuyeux et machiste du côté de son retour. Je remercie tout de même la plateforme Simplement Pro et les éditions Calmann-Lévy pour ce roman.

Contact de Carl Sagan

96656

Pour aller assez vite, j’ai détesté ce livre. C’est l’histoire d’une astrophysicienne américaine qui, en cherchant un signal extraterrestre, trouve et décode avec l’aide d’autres pays, un message à propos d’une machine à construire. Le domaine de la « hard SF » rend le roman plus réaliste et d’un rythme assez lent. J’ai pris trois semaines à finir ce bouquin de plusieurs centaines de pages et il m’a semblé interminable.

Pour quelles raisons? Tout d’abord, le livre cherche à donner un côté scientifique aussi réaliste que possible (je suis moi-même scientifique de formation) donc on n’aura pas ni super-pouvoirs ni message en clair avec voyage à l’appui intersidéral. Pour cela, les héros devront décoder les nombres premiers et les signaux radios avec la technologie actuelle ce qui prend un grand nombre d’années. Cependant, cette recherche de réalisme scientifique va permettre à l’auteur de donner une bonne part au côté géopolitique et religieux du message.

En effet, les différents pays doivent s’accorder ensemble pour construire cette machine et étonnamment, l’auteur donne une belle image de paix puisque les pays vont tous travailler ensemble sans trop se bagarrer entre eux. De plus, on a une belle poignée de religieux éclairés qui vont discuter avec les scientifiques sur la provenance du message, l’importance ou non de l’origine du message (Dieu? le Diable?) et la création de la machine.

L’auteur ne lésine pas non plus sur la vie personnelle de son héroïne qui pour une fois dans le genre, est une femme. Elle doit à la fois faire face à sa vie amoureuse inexistante, au machisme de ses collègues et à sa vie familiale qu’elle néglige finalement dans une quête pour la science.

Bref, ce roman est à la fois bien écrit et intelligent à plusieurs niveaux. Pourquoi est-ce que je ne l’ai pas aimé? Tout simplement car les thèmes de la géopolitique et de la religion ne m’intéressent pas et l’excursion dans un genre m’a convaincue que je n’étais pas le public idéal. En somme, un excellent roman pour les fans de la hard SF, dont je ne fais pas partie.

Bilan de septembre

Au niveau blog:

  • 4 articles publiés
  • 156 vues dont 96 visiteurs
  • seulement 2 livres de lus

Ce mois de septembre n’a pas été très productif puisque je me suis laissée surprendre par Contact de Sagan, un livre que je n’ai pas aimé et que j’ai passé beaucoup de temps à lire.

Au niveau lecture:

J’ai un livre génialement barré avec un style et un univers inimitable que je recommande chaudement !

cover

Au niveau écriture:

  • J’ai envoyé deux textes aux éditions Vermiscellanées pour leur appel à textes sur les 99 variations autour d’un texte en proposant une version alexandrins et une version légende urbaine.
  • Continuation de mon romance Fantasy/Romance La destructrice de couples avec 924 mots écrits en plus

Mon cousin l’avait prédit tome 1 de Léonard Aigoin

cover

Mon avis

Ce livre est éblouissant. Il constitue la suite du prologue que j’avais chroniqué ici. A l’époque, j’avais mis du temps à pénétrer dans cet univers étrange et il m’avait fallu tout un recueil de nouvelles avant de me sentir plus familière de l’atmosphère. En effet, l’auteur a crée une véritable ambiance très oppressante et très particulière ce que je trouve remarquable.

Dans ce livre, j’ai pris plaisir à retrouver les personnages du prologue beaucoup plus développés. Le jeu avec les différents personnages est d’autant plus sympathique qu’on découvre au fur et à mesure les différents liens qui les unit. Rares sont les intrigues qui m’ont déplu, sauf peut-être le Poulet que je trouvais un peu lent mais pour le reste, j’étais accrochée à mon siège pour suivre chaque histoire avec notamment une préférence pour les Zombies où la lutte pour les personnes en situations de handicap est illustrée de manière magistrale. On ressent en général beaucoup d’empathie pour la plupart des personnages et surtout pour le pauvre Loïc qui a bien du mal à trouver sa vocation. J’ai aussi une pensée émue pour les fresques des professeurs qui veulent se venger et le pauvre Pierre qu’on a envie de serrer dans ses bras et qui ferme la boucle de manière surprenante.

Un gros bémol personnel de mon côté, j’ai trouvé la passage de Shia dans le véganisme assez outré pour m’agacer car j’avais l’impression de me sentir insultée dans mes propres convictions (je suis défenseure de la cause animale) et cela m’a gênée de voir cela ridiculisé.

Un  atout incroyable du livre est le fait qu’il parle de situations complètement délirantes, des poulpes et des poulets, avec un sérieux et une analyse telle qu’on se retrouve dans un monde reconnaissable et qu’on apprécie de retrouver.

Bref, j’ai adoré le style, les rebondissements, l’intrigue et les personnages donc bravo à l’auteur auquel je remercie d’avoir bien voulu me fournir son livre et je remercie également la plateforme Simplement.

Bilan d’août

Au niveau blog:

  • 7 articles
  • 145 vues dont 60 visiteurs
  • 9 livres lus et 16 nouvelles

Au niveau lecture:

Pour être honnête, j’ai surtout lu des romans légers qui ne m’ont pas fait grande impression pour me détendre. Je vais tout de même en désigner un qui s’est avéré un peu mieux que prévu.

cover

Au niveau écriture:

  • Si j’ai un peu abandonné la destructrice de couples pour le moment, j’ai tout de même réussi à publier le texte Une aventure inconsidérée écrit lors du concours d’écriture organisé par Cœurs de Lyonnes, cf l’article précédent.

 

Swap anti-swap organisé sur Livraddict

Cela fait plusieurs années que je suis membre d’un forum de lecture, livraddict, et pour la première fois, j’ai eu l’occasion de participer à un swap avec une idée originale: ne rien acheter! Il fallait remplir le colis avec des objets uniquement fait-maison ou déjà présent chez nous. J’ai réalisé cet échange avec Poucet. Voici les photos:

20170831_193112

Des jolies cartes pour commencer!

Des marques-pages, des carnets, des styles, bref, le véritable attirail d’un lecteur parfait!

Et finalement des livres, que j’espère commencer bientôt!

20170831_194558

Voilà, merci beaucoup pour cet échange Poucet et merci à l’organisatrice!